Covid-19 : des abribus anti-Coronavirus voient le jour en Corée du Sud

En février dernier, la Corée du Sud était le second pays le plus touché par le Coronavirus après la Chine. Elle semble néanmoins avoir trouvé la solution appropriée depuis peu, notamment en innovant les abribus.

La ville de Séoul, la capitale de la Corée du Sud, s’est résolue de s’investir dans les abribus afin de freiner autant que possible la propagation du Covid-19. Ces aubettes de style révolutionnaire sont le fruit des dernières avancées technologiques. Elles ont été mises en place pour protéger les passagers, surtout de la contamination par le SARS-CoV-2.

Des abribus équipés de lampes à rayons ultraviolets à Séoul

Cette solution innovante se résume à la transformation des abribus de façon à les rendre multifonctionnels.

Outre le fait de mettre les passagers à l’abri de la pluie et du soleil durant l’attente des bus, ces grandes cabines de 100 millions de wons (71.000 euros, la pièce) les protègent de même du Covid-19. Mais de quelle façon ? Ces abris vitrés s’accompagnent d’un système de conditionnement de l’air pourvu de lampes à rayons ultraviolets. Celles-ci tuent le virus en baissant la température.

Notons également que la mise en place d’une caméra thermique pour les adultes et une autre à un niveau inférieur pour les enfants. Ces appareils permettent de vérifier la température des usagers du transport public. Si celle-ci dépasse les 37, 5 °C, ils ne peuvent pas entrer.

À ces résolutions s’ajoutent les mesures sanitaires classiques, comme l’installation d’un distributeur de gel hydroalcoolique pour désinfecter les mains. Par ailleurs, une fois dans le bus, des dispositions supplémentaires s’imposent à tous les passagers. Ils doivent non seulement porter un masque, mais aussi garder une distance d’au moins un mètre les uns des autres.

VOIR AUSSI : Covid-19 : les dernières innovations pour détecter le virus

Un modèle d’alternative au confinement ?

Un quartier du nord-est de la capitale sud-coréenne s’est trouvé récemment équiper de 10 arrêts de bus hypersophistiqués. La décision d’y installer ces abribus reste toujours dans la perspective de lutter contre le Coronavirus.

Depuis la semaine dernière, ces aubettes deviennent l’un des lieux les plus fréquentés par la population. En effet, près de 300 à 400 personnes y recourent tous les jours, selon le rapport de M. Kim.

Face à cette initiative des autorités sud-coréennes pour la sécurité sanitaire des citoyens, les habitants se sentent loin du danger, même sans confinement. L’explication de cette femme au foyer de 49 ans qui venait d’utiliser l’abribus à l’AFP Kim Ju-li le témoigne : « Je me sens vraiment en sécurité ici parce que je sais que les personnes qui m’entourent ont subi tout comme moi un contrôle de température. »

Toutes ces mesures prises rappellent ce qu’un des responsables du projet Smart Shelter a déclaré à Kim Hwang-yun, sans doute pour rassurer les Coréens de l’impossibilité d’attraper le virus : « Nous avons installé toutes les mesures anti-coronavirus auxquelles nous pensions. »

À propos de l'auteur

Avatar

Philosophe@Conscience. "Nous sommes ce que nous faisons répétitivement. L'excellence, donc, n'est pas un acte. C'est une habitude." Aristote

Laisser un commentaire