Coronavirus : quel est ce nouveau virus chinois qui fait si peur ?

Actuellement, les médias ne parlent plus que de lui : le coronavirus chinois. Ce nouveau virus est en train de prendre une ampleur mondiale et fait très peur à la population. Mais au fait, de quoi s’agit-il ? Décryptage.

Coronavirus : quel est ce nouveau virus chinois qui fait si peur ?

Qu’est-ce que le coronavirus ?

On appelle coronavirus les virus dits à couronne. Observé au microscope, le coronavirus semble comme entouré de petits virions circulaires, des particules virales placées en cercle.

Qu'est-ce que le coronavirus ?

Plusieurs virus sont en fait des coronavirus. Parmi ceux que les scientifiques ont déjà identifié, il y a le :

  • 229E
  • NL63
  • OC43
  • HKU1
  • SARS-CoV
  • MERS-CoV
  • et le virus chinois.

Tous sont responsables d’infections respiratoires plus ou moins graves chez l’être humain. Par exemple, le SARS-CoV est notamment à l’origine du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS).

Les coronavirus les plus connus

Le coronavirus SRAS

Le coronavirus à l’origine du SRAS peut provoquer des symptômes similaires à ceux de la gastro-entérite. Toutefois, le principal symptôme est une importante difficulté respiratoire due à une infection au niveau des poumons. Si l’infection respiratoire qu’entraîne le SARS-CoV peut être confondue à un banal rhume, elle peut également entraîner une hospitalisation et, dans les cas les plus graves, le décès du malade.

En 2003, lors du pic de contamination, on avait recensé 8 000 cas de SRAS et 800 décès, soit un taux de mortalité assez important de 10%.

Le coronavirus de type MERS

Parmi les différents types de coronavirus que l’on a déjà identifié chez l’homme, il y a aussi le MERS-CoV. Celui-ci a fait son apparition en 2012 au Moyen-Orient et est resté relativement circonscrit. Cependant, là encore, les victimes du MERS ont eu de grandes difficultés respiratoires. En outre, dans de nombreux cas, le coronavirus MERS-CoV a entraîné la mortalité des patients infectés.

Coronavirus chinois

En fin d’année 2019, c’est donc un nouveau type de coronavirus qui a émergé en Chine, et plus précisément à Wuhan. Aussi appelé pneumonie de Wuhan ou 2019-nCoV, ce nouveau virus ressemble au SARS-CoV (importantes difficultés respiratoires, nombreux décès). Concernant son origine, il semblerait que des animaux présents sur un marché aient transmis le coronavirus chinois aux hommes, mais cette hypothèse reste encore à confirmer.

Comment se transmet le coronavirus d’homme à homme ?

Les coronavirus se transmettent comme de nombreux autres virus, par :

  • le contact rapproché entre individus (une poignée de main, par exemple) ;
  • les voies aériennes (en éternuant, en toussant…) ;
  • un contact avec un objet contaminé (une personne infectée touche un objet, ensuite une autre personne touche le même objet puis se touche la bouche ou le nez et contracte alors le virus).

Quels sont les symptômes en cas de contamination ?

Les symptômes du coronavirus sont particulièrement proches de ceux du rhume ou de la grippe… Et c’est bien là toute la difficulté d’identifier le coronavirus, surtout en hiver ! Mal de gorge, toux, mal de tête, fièvre et fatigue font partie des symptômes dus à la contraction d’un coronavirus.

Faut-il vraiment craindre une épidémie mondiale du virus chinois ?

Faut-il vraiment craindre une épidémie mondiale du virus chinois ?

En cette fin de mois de janvier et depuis son apparition en décembre, les autorités ont recensé 1 287 cas d’infection et 41 décès dus au coronavirus de Wuhan. Le taux de mortalité est donc de 3%. Bien que relativement faible, ce taux a poussé l’OMS à alerter sur une certaine urgence sanitaire en Chine, et les autorités chinoises ont donc placé Wuhan et ses habitants en quarantaine.

En France, trois cas de coronavirus ont été identifiés et tous ont été rapidement pris en charge.

Comment échapper au coronavirus ?

Au regard du mode de contamination, il est possible de réduire les risques d’infection. Pour ce faire, il demeure important de respecter des gestes simples, qui permettent également d’échapper aux épidémies de gastro et de grippe :

  • se nettoyer et/ou se désinfecter régulièrement les mains,
  • éviter tout contact avec les yeux, le nez et la bouche tant que les mains ne sont pas propres,
  • ne pas côtoyer d’individus contaminés.

Afin d’éviter toute contamination par l’air, on recommande aussi de porter un masque.

Coronavirus : comment se protéger ?

Pour finir, il faut savoir que, comme avec la grippe et la gastro-entérite, les personnes les plus sensibles aux coronavirus sont les personnes âgées et les individus dont le système immunitaire est affaibli. Ceux-ci doivent donc rester particulièrement vigilants…

À propos de l'auteur

Vanessa

Rédactrice professionnelle en freelance pour divers sites web, j'aime écrire (forcément !) mais j'aime aussi la mode, la nourriture, les voyages et tout ce qui touche au bien-être.

Laisser un commentaire