Jurassic Park pourrait devenir une réalité selon un proche d’Elon Musk

Le film américain Jurassic Park qui a fait rêver plus d’une personne et a inspiré des entrepreneurs très audacieux raconte l’histoire d’un parc abritant des dinosaures. D’après Max Hodak, reconstruire un tel parc serait possible d’ici 15 ans.

jurassic-park-une-future-réalité-selon-elon-musk

Recréer Jurassic Park pour de vrai et redonner vie aux dinosaures, ça semble fou ! Et pourtant, Max Hodak le trouve tout à fait réalisable de nos jours. Ce cofondateur de Neuralink, une société d’implants cérébraux dirigée par Elon Musk, l’a déclaré sur Twitter le 4 avril. Le visionnaire mise ainsi sur le progrès de la science pour parvenir à ses fins. Cependant, il reconnaît déjà que les dinosaures issus d’un clonage à réaliser pour peupler le parc ne seraient pas vraiment semblables aux espèces originales.

Une déclaration des plus inattendues

Max Hodak est un entrepreneur et un technologue. En 2016, il a fondé Neuralink aux côtés d’Elon Musk, le fondateur de SpaceX et de Tesla. Neuralink n’est autre qu’une entreprise spécialisée dans la technologie. Elle est surtout connue pour ses implants cérébraux. Le but de cette invention serait d’améliorer la mémoire, mais aussi de résoudre certains problèmes tels que la paraplégie.

Tout comme Elon Musk, Max Hodak semble avoir un penchant particulier pour l’écologie et la démesure.

« La biodiversité (antifragilité) est définitivement précieuse ; la conservation est importante et logique. Mais pourquoi s’arrêter là ? Pourquoi n’essayons-nous pas plus intentionnellement de générer une nouvelle diversité ? »

Max Hodak

Le dimanche 4 avril, le cofondateur de Neuralink a déclaré qu’il serait possible de ramener les dinosaures à notre ère.

« Nous pourrions probablement construire Jurassic Park si nous le voulions »

Max Hodak

Steven Spielberg semble avoir donné un nouveau défi à Elon Musk et à ses collaborateurs avec son œuvre : Jurassic Park. Ce chef-d’œuvre parle d’un parc qui abrite plusieurs dinosaures, une espèce éteinte depuis des millions d’années. Aujourd’hui, cet entrepreneur de renom semble vouloir faire de ce film une réalité.

La déclaration de Max Hodak fait polémique

Face à la récente annonce du confrère d’Elon Musk, CNET a communiqué dans un post que recréer un vrai dinosaure est tout bonnement impossible. Contrairement à ce que montre le film, l’information génétique de ces créatures ne pourrait pas résister au passage de plusieurs millions d’années.

À la différence de ce que l’on peut voir dans le film, même un moustique emprisonné dans l’ambre ne pourrait pas en fournir. CNET a affirmé que malgré les progrès technologiques et techniques de l’humanité, ce projet est voué à l’échec.

Cependant, CNET a proposé un autre défi à Max Hodak. D’après ses dires, appliquer ce projet aux mammouths serait une meilleure idée. Tout d’abord, parce que l’on peut encore séquencer l’ADN de ce grand mammifère. Récemment, l’humanité a trouvé des dents de mammouth qui sont restées intactes et les scientifiques ont réussi à en extraire l’ADN. Il serait donc faisable de recréer cette espèce en en plaçant l’embryon dans l’éléphant actuel.

Enfin, selon CNET, la création d’un parc de dinosaures présente des risques. Effectivement, dans les faits, un mammouth est de loin plus inoffensif qu’un Tyrannosaurus rex.

Hodak ne réfute pas entièrement l’idée qu’a partagée NCET comme on peut le voir dans un de ses posts. Cependant, inversement à la critique, il va procéder autrement et d’une manière originale.

« Ce ne serait pas des dinosaures génétiquement authentiques, mais 🤷‍♂️. Peut-être 15 ans de reproduction + d’ingénierie pour obtenir de nouvelles espèces super exotiques. »

Max Hodak

La prochaine génération de dinosaures pourrait très bien porter la marque d’Elon Musk.

À propos de l'auteur

Nick Olaizola

L’écriture constitue l’une des activités qui me permettent de canaliser ma passion, outre la philosophie, le sport et le jeu d’échecs. Dans tout ce que je fais, j’essaie d’atteindre la perfection, tout en sachant que personne ne pourra la rattraper. « Nous sommes ce que nous faisons répétitivement. L’excellence, donc, n’est pas un acte. C’est une habitude. » - Aristote

Laisser un commentaire