Transhumanisme : où en est l’homme augmenté en 2021 ?

Le transhumanisme est un mouvement qui consiste à utiliser la science et la technologie dans le but d’améliorer la condition humaine. Que ce soit d’un point de vue physique ou intellectuel, l’homme arrive désormais à influer à différents niveaux sur les performances de son corps. Qu’est ce que le transhumanisme ? Quelle sont en sont les applications concrètes en 2021 ? Et surtout que nous réserve l’avenir vu par les transhumanistes ? Faisons le point dans ce dossier complet sur ce sujet à la fois passionnant, excitant et effrayant !

transhumanisme

Récemment, nous vous parlions de soldats augmentés. Nous vous disions alors qu’ils pourraient finir par devenir une réalité, étant donné les progrès sans cesse réalisés dans ce domaine. Mais qu’en est-il de l’homme augmenté en général ? Quel avenir pour l’humanité dans un contexte d’accélération scientifique et technologique exponentiel ?

Quand est apparu le transhumanisme ? Quel est le but du transhumanisme ? Quels sont les dangers du transhumanisme ? Finirions-nous un jour par devenir des transhumains ? En tout cas, c’est ce que désirent ardemment les transhumanistes, considérant que certains aspects de la condition humaine comme les handicaps, la souffrance, les maladies, ou encore le vieillissement devraient être éradiqués…

Eh oui, telle est la vision du transhumanisme, le mouvement dont il sera justement question aujourd’hui. Explorons ensemble les contours de l’humanité 2.0 imaginons à quoi ressemblera le monde des humains dans un avenir proche !

Transhumanisme : de quoi s’agit exactement ?

transhumanisme cyborg homme machine

À ce jour, il faut savoir qu’il existe, non pas une, mais plusieurs définitions pour ce terme. Effectivement, le transhumanisme n’est pas un courant de pensée unifié. Il faut plutôt le considérer comme une famille de pensées, partageant un tronc commun, tout en se distinguant par certaines spécificités.

Quelques définitions que l’on peut aujourd’hui trouver 

 « Le transhumanisme est un mouvement intellectuel et culturel qui souhaite et avance qu’il est possible d’améliorer en profondeur la condition humaine. Grâce au développement de la science et des technologies, on pourrait éliminer le vieillissement et accroitre de manière significative les capacités humaines sur le plan physique, intellectuel et psychologique. »

Association mondiale transhumaniste Humanity+

Une autre définition du transhumanisme proposée par Larousse.fr le décrit comme un :

« Courant de pensée qui tend vers l’amélioration des capacités intellectuelles, physiques et psychiques de l’être humain grâce au recours à des procédés scientifiques et techniques (nanotechnologies, manipulation génétique, intelligence artificielle…). »

Larousse.fr

À noter que dans le mot transhumanisme, « Trans » exprime une idée de changement. On peut donc parler d’une quête d’amélioration, les sujets de celle-ci étant les êtres humains, ainsi que leur condition de vie.

Transhumanisme définition

Vous l’aurez compris, lorsqu’on parle de transhumanisme, il est surtout question d’homme augmenté (ou amélioré) par le biais de la science et des nouvelles technologies (nanotechnologies, biotechnologies, informatique et sciences cognitives, etc.). Plus précisément, l’objectif ultime de ce mouvement serait de palier, voire de gommer les limites du corps humain, en y implantant le maximum de technologies.

En somme, l’idée du transhumanisme serait de permettre à la race humaine de se dépasser en repoussant autant que possible ses limites biologiques, de quoi pouvoir offrir à chaque individu la chance de profiter plus longuement de son existence sur terre. De cette manière, faire toujours plus de découvertes deviendrait possible. L’homme parviendrait également à réaliser toujours plus de projets

Qui sont sont les grands experts du mouvement transhumaniste contemporain ?

Le transhumanisme ne date pas d’hier. En effet, on en parlait déjà en 1957. C’est le biologiste britannique Julian Huxley qui fut le premier à prononcer ce mot. Pour rappel, il s’agissait du frère d’Aldous Huxley, auteur du roman « Le meilleur des mondes ».

À cette époque, Huxley avait d’ailleurs déjà défini ce qu’était un transhumain, à savoir : un  « homme qui reste humain, mais se transcende en permettant de nouvelles possibilités à sa nature humaine ». Au fil du temps, de nombreuses idées ont ainsi découlé de cette vision dont : le mind-uploading, le brain computer interface, ou encore le paradise ingéniering, pour ne citer que ceux-là.

L’un des grands scientifiques associé au mouvement transhumaniste est aujourd’hui Raymond Kurzweil (surnommé Ray Kurzweil). Ce futurologue est l’auteur de nombreux ouvrages sur l’intelligence artificielle, la prospective et la futurologie. Depuis 2012, il est directeur de l’ingénierie chez Google et dispose donc des ressources de la multinationale pour mener à bien ses recherches.

Enfin, on ne peut pas aborder l’avenir du transhumanisme sans citer Elon Musk. Le milliardaire (Paypal, Tesla, SpaceX) a récemment présenté les progrès de sa startup neurotechnologique Neuralink. Il ambitionne à très court terme d’implanter des puces informatiques dans le cerveau humain.

Transhumanisme, l’immortalité à tout prix ?

Il est toutefois à souligner que chez les transhumanistes, l’on préfère dire que l’objectif n’est pas l’immortalité, mais plutôt l’amortalité. Il serait surtout question de stopper le vieillissement humain, voire de le rendre réversible. D’ailleurs, les scientifiques, philosophes et autres artistes qui composent ce mouvement et qui s’interrogent sur le post-humain précisent qu’ils n’obligeront jamais quiconque à devenir immortel. Leur idéal est juste que chacun puisse choisir le moment de sa mort plutôt que de tout simplement la subir.

Vidéo : le transhumanisme en 12 questions

Pour vous aider à mieux comprendre les enjeux du mouvement transhumaniste, cette interview de Jean-Michel Besnier est très intéressante. Le philosophe spécialiste des nouvelles technologies répond à 12 questions et donne son avis éclairé sur le sujet. Une vidéo riche en enseignements sur le travail autour transhumanisme et en quoi il risque de modifier en profondeur la nature humaine !

Comment vivre plus longtemps ? La question à l’origine du transhumanisme

Vous le savez certainement, depuis que nous existons, nous avons toujours dû lutter pour survivre. Effectivement, il fut un temps où nous aussi, nous figurions dans la liste des proies de certains prédateurs. Nous avons également dû faire face à des conditions climatiques parfois très rudes. Ainsi, à certaines époques, notre espérance de vie ne pouvait guère dépasser les 30 ans. Au cours de notre histoire, il est même arrivé que celle-ci baisse drastiquement. Ce fut par exemple le cas au milieu du XVIIIe siècle où beaucoup d’entre nous mourraient aux alentours des 25 ans.

Revirement de situation

Evolution de l'homme

Heureusement, à force de volonté et grâce à notre intelligence, nous avons fini par inverser la tendance. Nous avons appris à maîtriser le feu et grâce aux différents outils que nous nous sommes mis à créer, notre espérance de vie a peu à peu commencé à augmenter. Elle s’allongera au fur et à mesure de l’apparition de groupes sociaux et des villes, jusqu’à atteindre 45 ans en moyenne dans les années 1900.

Par la suite, notre espérance de vie a continué d’augmenter. De 45 ans, elle est passée à 80 ans environ pour le cas de l’occident. Si cela a pu se faire, c’est notamment grâce à la découverte de nouveaux vaccins et à la création de médicaments en tout genre. Les nombreux progrès qui furent réalisés en matière de science et de techniques médicales y ont aussi contribué. Ainsi, en 2017, l’espérance de vie en France, par exemple, a atteint les 79,5 ans pour les hommes. Pour les femmes, elle est même allée jusqu’à 85,4 ans.

Espérance de vie humaine

Aujourd’hui, nous pouvons donc vivre beaucoup plus longtemps grâce aux progrès de la médecine. Toutefois, selon certains, nous serions tout à fait capables d’exister bien au-delà de ces 80 années. C’est ce dont sont convaincus les transhumanistes qui ont alors avancé que cela pourrait être possible en améliorant le corps humain, en optimisant sa santé et ses compétences grâce à la technologie.

Si cela semblait impossible il y a encore quelques années, actuellement, force est de constater que des progrès sont sans cesse réalisés dans le but d’atteindre cet objectif. Dans les années à venir, il n’est donc pas à exclure que l’espérance de vie d’un humain puisse effectivement passer de 80 ans à 200 ans, voire plus. En tout cas, c’est l’une des conséquences possibles du transhumanisme, un mouvement qui pour info, ne date pas d’hier.

Transhumanisme : l’origine de nombreuses innovations

Transhumanisme technologie

Les Smartphones

Vous l’aurez compris, aujourd’hui, nous devons beaucoup au transhumanisme. Les Smartphones, par exemple, sont déjà une technologie qu’on pourrait qualifier de transhumaniste. Certes, ceux-ci ne font pas encore partie intégrante de notre corps, toutefois, ils contribuent déjà à largement nous faciliter la vie.

smartphones

Effectivement, ces appareils nous sont désormais d’une grande aide dans de nombreux domaines. Ils nous permettent notamment de faire des calculs plus rapidement grâce à leur fonction calculatrice. Aujourd’hui, grâce à eux, nous pouvons également réaliser de nombreuses autres choses que nos ancêtres n’auraient surement jamais crues possibles. Lors de nos déplacements, par exemple, les Smartphones nous évitent maintenant de nous perdre (fonction GPS). Mieux encore, ils nous permettent dorénavant de découvrir des lieux existants, de manière virtuelle.

Connaitre notre rythme cardiaque, nous aider à avoir une meilleure hygiène de vie ou encore allumer nos lumières juste en parlant sont d’autres exemples de ce qu’il est désormais possible de faire juste avec un Smartphone. Toutefois, ces derniers ne sont encore rien, comparés à d’autres innovations qu’on pourrait aussi qualifier de transhumanistes, comme les ordinateurs, l’intelligence artificielle (AI), les lunettes connectées, ou encore l’interface homme-machine (IHM)…

Les ordinateurs, l’AI et l’IHM

Fugaku super ordinateur japonais

Eh oui, depuis quelques années, les capacités de calcul des ordinateurs n’ont cessé d’augmenter. On vous en parlait justement dans notre article sur Fugaku. En ce qui concerne l’intelligence artificielle, des avancées toujours plus importantes sont continuellement réalisées, de quoi pouvoir faire danser des robots en parfaite synchronisation ou encore faire circuler des véhicules sans conducteur (voitures autonomes). Pour ce qui est de l’IHM, il n’y a qu’à voir ce qu’il nous est désormais possible de faire avec une interface Web ou des écrans tactiles (achats à distance, contrôle de procédés…).

Les robots contrôlés par la pensée

Robots contrôlés par la pensée

Parmi les autres innovations ayant découlé du transhumanisme, les robots contrôlés par la pensée font certainement partie des plus surprenantes. Eh oui, ceux-ci ne relèvent plus de la science-fiction. En effet, en 2015, des tétraplégiques sont parvenus à contrôler une machine par la seule force de leur pensée. Chose plus étonnante encore : la machine en question se trouvait à une centaine de kilomètres de ces derniers. On peut également citer le dispositif mis au point par une équipe du Canergie Mellon University en 2019, et permettant de contrôler un bras robotisé sans aucun implant cérébral.

Les nanorobots moléculaires

Nanorobot

Mis au point par des chercheurs de l’Université de Columbia, ces nanorobots auraient aujourd’hui la capacité d’administrer des médicaments, directement à des cellules. Ils seraient capables d’identifier certaines d’entre elles et de les marquer pour un traitement ou pour les détruire. Une recherche qui pourrait trouver de nombreuses applications dans la société.

La réalité/vision augmentée

Vision augmentée

Depuis quelques années, la réalité augmentée a également beaucoup fait parler d’elle. Google a par exemple développé les Google Glass avec réalité augmentée. Plus récemment, il y a également eu Mojo Vision. Pour sa part, cette start-up californienne a réussi à concevoir des lentilles connectées.

Il s’agissait plus précisément de lentilles à vision augmentée mises au point dans le but de permettre aux personnes ayant une acuité visuelle réduite de mieux voir. Elles étaient alors composées d’un microscopique écran Micro LED, d’une résolution de 14 000 pixels par pouce.       

À quoi nous attendre dans le futur ?

transhumain du futur

Bien sûr, ce ne sont là que quelques exemples des applications transhumanistes concrètes qui existent déjà à l’heure actuelle. D’ailleurs, certaines ne sont encore qu’au stade de prototype. Néanmoins, dans le futur, l’on peut s’attendre à ce que bon nombre d’entre elles aboutissent à des versions commercialisables. Il se pourrait également que de nombreuses autres innovations s’ajoutent rapidement à la liste.

Les interfaces cerveau-machine (ICM)

Interface cerveau-machine ICM

Cette technique consiste en un système de liaison directe entre notre cerveau et un ordinateur. En théorie, les interfaces cerveau machine nous permettront alors d’effectuer des tâches, sans avoir besoin de nous servir de nos muscles. En d’autres termes, grâce aux ICM, nous serons capables de contrôler un ordinateur par la pensée.

Nous pourrons également faire la même chose pour des prothèses ou différents autres dispositifs automatisés. Ainsi, des personnes paralysées ou amputées pourront par exemple retrouver leur autonomie. Il se pourrait également que nous puissions écrire des messages, tout simplement en les pensant. Mieux encore, l’on pourrait envisager de communiquer directement via la pensée.

Neuralink : le projet ICM fou de Elon Musk

On en parlait en introduction, Neuralink est une startup américaine dont l’ambition est d’implanter des puces informatiques dans le cerveau humain. La société spécialisée dans les interfaces cerveau-ordinateur pourrait même lancer des essais sur l’homme d’ici la fin 2021 !

Un fluide synthétique à la place du sang

Sang synthétique

Dans le domaine de la médecine, les possibilités sont également infinies. D’ici quelques décennies, on peut imaginer que notre sang pourrait aussi être remplacé par un fluide synthétique. Si ce n’est pas le cas, il se pourrait qu’il soit modifié, afin d’accroître la quantité d’oxygène qu’il pourra transporter. Une autre possibilité serait que nos globules soient modifiés, dans le but de les rendre plus résistants à la sénescence et aux virus. Des pistes à creuser pour améliorer notre système immunitaire et notre santé.

Des prothèses pour décupler notre force

transhumain avec des prothèses futuristes

Nous pourrions également voir apparaitre des prothèses qui nous permettraient de soulever des charges relativement lourdes. Ainsi, nous pourrions nous passer de certains engins actuellement indispensables (chariots élévateurs, grues…) et réaliser plus facilement certaines tâches de manutention. Ces prothèses pourraient également nous rendre plus rapides, que ce soit pour courir ou nager. Sauter plus haut et plus loin deviendrait aussi possible, ce qui serait des plus pratiques dans de nombreux domaines (sauvetage, exploration, etc.).

Des organes fabriqués in vitro

Organes fabriqués in vitro

Eh oui, dans le futur, nous pourrions également bénéficier d’organes à volonté. Ceux-ci seront obtenus grâce à l’exploitation de cellules-souches. Ils seront ainsi fabriqués in vitro, et en faisant usage d’imprimantes 3D.

Une peau intelligente et connectée

Peau intelligente et connectée

Imaginez une peau ultrarésistante et sur laquelle pourraient s’afficher différentes données (heure, itinéraire à suivre, température corporelle, tension artérielle…). Cela pourrait également finir par exister grâce aux nombreuses recherches déjà menées à ce sujet. D’ailleurs, il faut savoir que des chercheurs français ont déjà réussi à imprimer un fragment de peau. Pour ce faire, ils se sont servis de plusieurs types de cellules humaines, créés in vitro et d’une bio imprimante 3D.

Au final, l’idée d’un homme augmenté, capable de voir dans le noir et plus loin, infatigable et résistant aux virus, ne semble donc plus aussi absurde qu’il y a encore quelques décennies. Au vu des avancées technologiques réalisées chaque année, il se pourrait bien que de nombreux rêves transhumanistes finissent par se réaliser. D’ailleurs, à bien y réfléchir, ne serions-nous pas déjà transhumains ? Effectivement, à notre ère, nous disposons et profitons déjà d’une myriade de technologies avancées, celles-ci n’attendant plus qu’à être intégrées à notre corps.

Pour conclure

Biotechnologies, intelligence artificielle, augmentation de l’espérance vie, modifications corps humain, sciences cognitives appliquées à l’espèce humaine, améliorations des capacités intellectuelles et physiques, bébés génétiquement modifiés, post humain… Tout ça n’est plus de la science-fiction en 2021 !

L’humanité va inévitablement être influencée par les technologies et notre monde va encore changer. La philosophie transhumaniste est déjà bien réelle, mais elle n’a pas fini de surprendre…

À propos de l'auteur

L’écriture constitue l’une des activités qui me permettent de canaliser ma passion, outre la philosophie, le sport et le jeu d’échecs. Dans tout ce que je fais, j’essaie d’atteindre la perfection, tout en sachant que personne ne pourra la rattraper. « Nous sommes ce que nous faisons répétitivement. L’excellence, donc, n’est pas un acte. C’est une habitude. » - Aristote

Laisser un commentaire