Les meilleurs films de survie de tous les temps

Un survival ou un film de survie se déroule toujours dans un milieu hostile et inhospitalier où des hommes civilisés deviennent des proies. Les affrontements y sont souvent sauvages, car les survivants sont parfois amener à réaliser des actes inhumains.

Dans la plupart des contextes, l’acteur principal se retrouve seul, dans un endroit éloigné de la civilisation, hors de sa zone de confort. Il y a néanmoins des histoires qui se déroulent dans un cadre urbain. Elles sont souvent caractérisées par un fléau ravageant une ville. Ce qui était censée être une cité stable devient subitement le lieu d’un chaos total.

Voici huit films qui ont été classés parmi les meilleurs en matière de survie. Ils tournent autour de l’anticipation sociale, du post-apocalyptique, de la science-fiction, de l’horreur et du fantastique.

Seul au monde (Cast Away)

Ce film de Robert Zemeckis avec Tom Hanks, Helen Hunt et Nick Searcy est sorti en 2000. Très réaliste, il raconte l’expérience d’un naufragé coincé sur une île déserte du Pacifique alors qu’il n’a aucun matériel de survie à disposition. Malgré son extrême solitude, l’homme réussit à survivre pendant quatre ans en utilisant tout ce que la nature lui offre.

Tom Hanks joue presque seul à l’écran. Il n’a qu’un ballon sur lequel il a dessiné un visage pour lui tenir compagnie et qu’il a baptisé Wilson. Ce Robinson Crusoé des temps modernes a reçu plusieurs récompenses, dont un Oscar en 2001.

The revenant (2015)

Ce film d’Alejandro Gonzalez Inarritu avec Leonardo DiCaprio a été sacré meilleur film en 2016 en décrochant un Oscar. Il se déroule sur une montagne en plein hiver, en 1820. L’acteur joue le rôle d’un homme à moitié mort après l’attaque d’un grizzly. Il se retrouve coincé au fin fond de la Colombie-Britannique dans une Amérique encore sauvage.

Ce long-métrage est un véritable chef-d’œuvre pour un amoureux de la nature. Il met en évidence la merveille et la beauté de la nature tout comme les dangers qu’elle représente. Les images sont particulièrement réalistes et le paysage est merveilleux.

Gravity (2013)

Il s’agit d’un film d’aventure d’Alfonso Cuaron, avec Sandra Bullock, George Clooney et Ed Harris. Ce long métrage a remporté sept Oscars dont celui du meilleur réalisateur et d’effets spéciaux en 2014. L’histoire raconte en détail chaque instant d’une journée mouvementée que deux scientifiques ont passé dans l’espace.

Seuls en apesanteur et livrés à eux-mêmes, les survivants doivent lutter afin de regagner la Station spatiale internationale et, ensuite, retourner sur Terre. Pourtant, le silence assourdissant leur fait perdre tout espoir. En plus, chaque respiration consomme les réserves d’oxygène qui leur reste.

Alien : Le huitième Passager (1979)

Ce film de Ridley Scott avec Sigourney Weaver, Tom Skerritt et Veronica Cartwright est la meilleure science-fiction des années 1980. Il raconte l’aventure de sept voyageurs de l’espace à bord du vaisseau commercial. À leur retour sur Terre, une forme de vie inconnue s’est implantée dans le corps d’un officier que le médecin a été obligé de la lui retirer.

En arrivant sur Terre, l’officier est pris de convulsions et voit son abdomen perforé de l’intérieur par un horrible corps étranger. Un arachnide est sorti de son corps et s’échappe en semant la terreur partout où il passe.

VOIR AUSSI : Top 10 des meilleurs films d’horreur des dix dernières années

Seul sur Mars (The Martian)

C’est encore un film de Ridley Scott avec Matt Damon, Kate Mara, Jessica Chastain qui est sorti en 2016. Il raconte l’aventure d’un astronaute abandonné par son équipage à plus de 76 millions de kilomètres de la Terre, sur la planète Mars. Le scientifique devra utiliser toute son ingéniosité pour survivre dans un endroit où il n’y a ni végétation, ni eau, ni air.

Ce survival est très réaliste. L’environnement spatial est parfaitement reproduit comme il se doit. L’acteur a dû apprendre à se débrouiller seul dans un endroit inconnu. Les enjeux sont pires que ceux d’un naufragé perdu sur une île déserte.

The Thing (1982)

C’est un film de John Carpenter avec Kurt Russell, T.K. Carter et Wilford Brimley. Il raconte l’intrusion d’une créature d’origine inconnue dans un groupe isolé. Le spécimen est capable d’imiter n’importe quel aspect physique au point de tromper tout le monde.

Ce chef-d’œuvre est également un grand film de survie. Un climat de frayeur et de paranoïa s’instaure insidieusement au sein du groupe. Ainsi, le désordre s’installe et tout le monde se méfie de tout le monde.

La Route (The Road)

Ce film de John Hillcoat avec Viggo Mortensen, Kodi Smit-McPhee et Robert Duvall est sorti en 2009. Il fait partie des meilleures adaptations de livres au cinéma, étant inspiré d’un roman à succès de Cormac McCarthy.

L’histoire raconte la vie d’un père et de son fils qui luttent ensemble pour rester en vie en se tenant loin des groupements humains qui pratiquent le cannibalisme. Tout se passe dans un environnement post-apocalyptique dépourvu de vie animale et de verdure.

Battle Royale (Batoru rowaiaru)

Ce survival japonais de Kinji Fukasaku avec Takeshi Kitano, Tatsuya Fujiwara et Aki Maeda est sorti en 2000. C’est un film d’horreur extrêmement sanglant. Dans le scénario, de enfants sont obligés de participer au plus terrifiant jeu de survie. Pour s’en sortir, chacun doit renoncer à toute moralité et agir sauvagement.

À travers ce film, le réalisateur attire l’attention sur la réalité, voire la cruauté de la vie. Il y décrit la réaction de chacun face aux dangers et à certains obstacles. Certains s’adaptent à la situation, tandis que d’autres luttent pour ne pas céder à la contrainte.

Qu’ils soient inspirés d’histoires réelles ou fictives, ces films ont le mérite de rappeler aux téléspectateurs la vraie nature de l’homme en le ramenant à son instinct primaire. Ils sont idéaux à la fois pour frissonner ou pour philosopher. En tout cas, rien de mieux qu’un bon survival pour remettre les pendules à zéro, ou tout simplement tuer le temps.

À propos de l'auteur

Avatar

Philosophe@Conscience. "Nous sommes ce que nous faisons répétitivement. L'excellence, donc, n'est pas un acte. C'est une habitude." Aristote

Laisser un commentaire