Cannabis médical : le ministère de la santé autorise les premières expérimentations

Inflexible depuis des années, la France vient de faire un pas vers la légalisation du cannabis à usage thérapeutique.

Sujet à des débats houleux depuis quelques mois en France, le cannabis à usage thérapeutique est en route vers sa légalisation. Le vendredi 9 octobre 2020, le ministère de la Santé a publié un décret très attendu. Celui-ci autorise officiellement en France les premières expérimentations du cannabis à usage médical. Elles auront lieu dans un cadre strictement contrôlé.

Des expérimentations retardées par la COVID-19

C’est depuis le mois d’octobre 2019 que l’Assemblée nationale de la France a donné son aval pour la réalisation des expérimentations sur le cannabis à usage thérapeutique. Malheureusement, le contexte sanitaire a retardé les choses. Ce vendredi 9 octobre 2020, le ministère de la Santé, par un décret, autorise les expérimentations. Une nouvelle très attendue par les malades et qui donnent un espoir aux défenseurs de la légalisation de cette substance toujours interdite. 

D’après le décret signé du ministère de la Santé, le protocole d’expérimentation ne prend pas en compte le cannabis à fumer. Les médicaments à utiliser seront sous formes de gélules, d’huiles ou encore d’herbes séchées à vaporiser.

Les expériences porteront sur un total de 3000 patients et seules les personnes ayant une forme de “maladies graves” seront prises en compte. Dans cette catégorie de maladie, on note les formes de scléroses en plaques, d’épilepsie, de douleurs neuropathiques, des effets secondaires de chimiothérapie, etc.

La date du début des expériences n’a pas été annoncé, mais elles commenceront avant le mois de mars 2021.

En route vers la légalisation du cannabis thérapeutique 

Cette autorisation n’est pas encore une légalisation, mais bien un pas important vers ce but tant attendu. La France demeure encore intransigeant sur le cannabis, sous toutes ses formes : il est interdit et puni. La preuve, depuis le 1er septembre 2020, l’amende forfaitaire de 200 euros a été généralisée en France pour tout usage de stupéfiant. Aussi, il y a quelques jours, Gérald Darmanin, ministre de l’intérieur, qualifiait le cannabis de “Merde’’ pour montrer son opposition à la légalisation de celui-ci. Cette réaction avait d’ailleurs fait beaucoup parler l’opinion publique. 

En référence à cette réaction, le Collectif Alternative pour le cannabis à visée thérapeutique (ACT) parle “d’un discours gouvernemental offensif contre le cannabis en général”.

Le décret du ministère passe donc pour une voie ouverte vers la légalisation. Car, si les expériences sont concluantes, des démarches vont être menées dans ce sens. 

“Il faut que la France sorte de la préhistoire en matière de cannabis”, une plante “qui est une drogue, mais qui peut aussi être un médicament”, a déclaré Jean-Baptiste Moreau, rapporteur des députés de la mission parlementaire œuvrant pour la légalisation du cannabis thérapeutique. 

S’il était encore sujet à débat en France, le cannabis thérapeutique est autorisé depuis des lustres dans environ 23 pays européens.

À propos de l'auteur

Avatar

Passionné des Lettres et envoûté par l'art, je livre aux autres mes découvertes en matière de littérature, de voyage, de cinéma et du sport. "Je pourrais passer le reste de ma vie à lire, juste pour satisfaire ma curiosité." Foi que je dois à Malcom X.

Laisser un commentaire