Le meilleur de la POP culture

Légalisation du cannabis : l’avis des candidats à l’élection présidentielle

Le cannabis est l’une des drogues les plus populaires en France. D’après les statistiques, près du tiers de la population en a déjà consommé. Bien qu’il soit interdit, ce produit est devenu un sujet inévitable, à tel point que les candidats aux élections présidentielles 2017 ont intégré la question de sa légalisation dans leur programme. Focus sur les pro et les anti cannabis à quelques jours des élections.

Légalisation du cannabis : avis des candidats à l'élection présidentielle

Le cannabis : la drogue la plus populaire en France

En France, le cannabis est la drogue la plus populaire, surtout auprès des jeunes. Une étude menée en 2011 par l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies nous révèle que 41,5 % des jeunes de 17 ans ont déjà eu une première expérience avec le cannabis. 6,5 % d’entre eux sont même des consommateurs réguliers. Toujours d’après les résultats obtenus, un tiers des personnes de 18 à 64 ans ont déjà pris de cette drogue, au moins une fois dans leur vie. Face à ces chiffres, il est clair que les lois interdisant le cannabis n’empêchent ni sa vente ni sa consommation. Pour moment, la vente et la détention de cannabis reste strictement illégal en France, même si la vente en ligne de graines de cannabis est tolérée, à condition de ne pas les cultiver sur le sol français. Pour remédier à cette situation, les candidats aux élections présidentielles ont mis au point un programme visant à la légalisation du cannabis ou au contraire à sa restriction.

Ils disent oui à la légalisation du cannabis

Jean-Luc Mélenchon : il est hypocrite d’interdire le cannabis

Le candidat Jean-Luc Mélenchon est tout à fait pour la légalisation du cannabis en France. Pour lui, permettre aux gens de se procurer cette drogue est le meilleur moyen de lutter contre sa présence sur le territoire français. Cette démarche plutôt paradoxale a pour but d’attirer l’attention des électeurs sur les campagnes de prévention contre le cannabis. Selon les déclarations de Jean-Luc Mélenchon sur sa chaîne YouTube, il est hypocrite d’interdire le cannabis si tout le monde en fume. Et si le produit est interdit, il est impossible de sensibiliser les gens contre ses effets. Ainsi, pour lui le cannabis à usage médical est une bonne chose, mais le cannabis pour le plaisir doit être réglementé.

Benoît Hamon : se tourner vers une politique de prévention

Benoît Hamon rejoint Mélenchon sur la voie de la légalisation du cannabis. Plus libéral, le candidat socialiste propose une distribution encadrée de ce produit en plus de sa légalisation. Au lieu d’interdire cette drogue, Benoît Hamon veut se tourner vers une politique de prévention et d’information sur les effets de cette dernière. Son but est d’éliminer les trafics de cannabis tout en mettant ce dernier dans la même catégorie que le tabac ou l’alcool, des produits dont on est dépendant.

Des non plus ou moins virulents…

Marine Le Pen : se concentrer sur la lutte contre le cannabis

À la tête des factions opposées à la légalisation du cannabis, on retrouve Marine Le Pen. Depuis des années, la candidate n’a pas changé son point de vue concernant cette drogue. Pour elle, la circulation de drogues diverses est dramatique et nuit à la santé publique. C’est également une preuve de l’échec de l’Etat et du manque d’ordre dans le pays. C’est donc sans surprise qu’elle s’oppose à la dépénalisation du cannabis. Pour elle, la légalisation de cette drogue n’est pas utile. Mieux vaut se concentrer sur la lutte contre le cannabis plutôt que permettre sa libre circulation.

François Fillon : la légalisation du cannabis n’est pas une solution

Le candidat François Fillon dit non également. Pour lui, la libéralisation du cannabis n’est pas une solution. Si de nombreux jeunes se tournent de plus en plus vers cette drogue, François Fillon refuse de les laisser souffrir des effets de cette dernière. Il déclare que le fait que la consommation augmente n’est pas une raison pour légaliser le cannabis. Si les lois anti-tabac se renforcent, il est inutile de permettre au public d’avoir accès à ce type de drogue. Pour François Fillon, la légalisation du cannabis n’est pas une solution. Néanmoins, pour lui, il n’existe pas de plan parfait pour satisfaire les uns et les autres.

Emmanuel Macron : une politique de tolérance zéro

La surprise dans le camp des anti-cannabis vient d’Emmanuel Macron. L’année dernière, ce candidat était favorable à la légalisation du cannabis. Pour lui, cette action serait plus efficace dans la lutte contre cette drogue. Il déclare également que toute tentative de pénaliser les consommateurs de cannabis ne sert absolument à rien. Toutefois, il change radicalement d’opinion depuis ces six derniers mois. Il devient un détracteur du cannabis au lieu de prôner sa légalisation. Plutôt extrême, Emmanuel Macron propose une politique de tolérance zéro contre les consommateurs, les producteurs et les revendeurs de ce type de drogue. Il réclame également que toute infraction soit sanctionnée en fonction de la gravité de l’action.

Légalisation du cannabis : l’avis des candidats à l’élection présidentielle
4 / 19 votes

À propos de l'auteur

Jasmin

Un mec cool qui rédige des articles cools quand le temps me le permet.

Laisser un commentaire

Merci pour le partage :)
Pour ne rien rater de nos articles, suivez-nous :