10 astuces responsables pour éviter le gaspillage à la maison

Tous les ans en France, 10 millions de tonnes de nourriture finissent dans les poubelles. Si les chiffres peuvent être effarants, ils le sont encore plus à l’échelle mondiale lorsque l’on sait les conséquences environnementales, économiques et sociales qui en découlent.

Si les mauvaises habitudes de notre société de consommation ont fortement influencé nos comportements, elles ont aussi profondément ancré en nous le gaspillage comme une seconde nature. Dans la cuisine, au bureau, dans notre salle de bain et même dans nos gestes les plus anodins, nous banalisons énormément de faits qui ont au fil des années ont un impact dévastateur sur la planète. Découvrez dans cet article 10 gestes à adopter pour entamer une transition éco responsable et apprendre à mieux consommer pour éviter le gaspillage au quotidien.

Être bien organisé dans les tâches

Comme en toute chose, être bien organisé vous permettra de visualiser ce que vous avez à faire et de ne pas vous perdre dans toutes les tâches du quotidien. Faire un planning pour regrouper les achats pour la maison par ordre de priorité, la liste des réparations à effectuer ou encore la liste des courses hebdomadaires, tout cela vous permettra de garder le cap et surtout d’éviter de faire des dépenses inutiles et donc de gaspiller.

Faire la différence entre DLC et DLUO

La plupart des gens ont la mauvaise habitude, tout d’abord d’acheter des produits avec une date de péremption très éloignée, puis de se débarrasser de ces derniers non consommés dès que cette dernière survient. Dans les deux cas, cela engendre un gaspillage massif, car les produits à la date proche se retrouvent à la poubelle et ne bénéficient à personne quant à ceux que vous avez achetés, ils perdent toute utilité.

Pourtant, il est important de noter que la DLC (date limite de consommation) que l’on repère par la formule « à consommer jusqu’au… » et la DLUO (date limite d’utilisation optimale) qui signifie « à consommer de préférence avant… » sont différentes. En effet, il n’y a aucun risque sanitaire à consommer un produit dont la DLUO serait dépassée. C’est le cas pour le lait pasteurisé, les fromages à pâte molle, les surgelés, les produits secs, le chocolat, les farines, le sucre, le miel ou les produits lyophilisés entre autres.

Faire ses courses en vrac

Il s’agit d’un geste tout simple et pratique qui permet d’éviter l’accumulation de centaines de milliers d’emballages dans les décharges. Il suffit tout simplement d’aller faire vos courses avec un sac, un cabas, un panier ou des paquets individuels et d’acheter en vrac selon vos besoins. La plupart des magasins proposent désormais d’acheter au détails légumes secs et autres victuailles et cela ne pourra que vous faire du bien aussi à votre porte-monnaie.

Préparer des conserves de fruits et légumes

Une habitude de nos grands-mères abandonnée aujourd’hui et qu’il serait bien de rétablir est celle de faire des conserves. En plus de vous permettre de manger des fruits et légumes de saison toute l’année, c’est un bon moyen d’utiliser les excédents si vous avez eu les yeux plus gros que le ventre en faisant vos courses. La bonne nouvelle est que les conserves peuvent contenir absolument tout ce que vous avez comme produits frais, que les aliments conservent toutes leurs vitamines et que vous pouvez les garder dans vos placards pendant très longtemps sans risque.

Vous pouvez ainsi faire des conserves avec du sirop, dans de l’huile, dans du sel ou encore dans du vinaigre. La lacto fermentation est également une bonne alternative pour profiter des fruits et légumes en plus de vous offrir des bienfaits des probiotiques avec ce mode de conservation.

Éviter d’abuser du jet du robinet

Faire la vaisselle sous le jet du robinet ? Mauvaise idée. Vous gaspillez des litres d’eau sans raison valable tandis qu’à l’autre bout du monde des familles entières peinent à trouver de l’eau potable. Si vous vous dites que vivre dans votre appartement à Paris est bien loin de ce qui se vit dans certains pays du tiers monde et que ça ne risque pas d’arriver, alors dites-vous aussi que d’après des études sérieuses, à l’horizon 2030 l’eau douce deviendra une ressource de plus en plus rare. Dans les scénarios les plus sombres, il se pourrait même qu’elle devienne plus recherchée que le pétrole et soit à l’origine de conflits.

Arroser ses plantes la nuit

Quel rapport entre l’arrosage de votre jardin et le gaspillage vous direz-vous ? L’impact est pourtant de taille. En effet, chaque fois que vous jardinez, vous nettoyez vos allées, vos arrosez, et vous avez tendance à vous adonner à ce loisir en plein jour. Toutefois, pour éviter l’évaporation de l’eau de vos plantes en pleine journée et retrouver vos sols asséchés, l’idéal est de procéder en nocturne. Vos plantes pourront garder la terre humide toute la nuit et l’eau pourra ainsi s’infiltrer et nourrir le sol en profondeur.

Réutiliser les contenants en verre

Bouteilles et bocaux peuvent parfaitement faire office d’objets de déco ou servir à renfermer d’autres préparations. Si vous êtes un adepte du DIY, vous pourrez imaginer toute une panoplie de chose à créer avec des contenants en verre. De la bouteille design pour achever votre déco de table au soliflore dans votre chambre en passant par des pots pour vos légumes secs et vos épices, rien ne perd, tout se transforme.

Recycler les pelures

Vous seriez sidéré de savoir le nombre incalculable de choses que vous pourriez faire avec des pelures. De fruits, de légumes, mais aussi d’agrumes, les épluchures n’ont pas pour destin de terminer obligatoirement à la poubelle. Les zestes d’agrumes peuvent parfaitement servir à embaumer vos intérieurs, à faire du vinaire, à fabriquer un nettoyant naturel ou encore à chasser les insectes.

Les épluchures de pommes peuvent se retrouver en vedettes de l’apéro comme chips en les passant au four, tout comme les peaux de bananes qui peuvent garnir un cake. Enfin, les chutes de céleri ou de poireau peuvent servir de base pour faire une soupe.

Faire la cuisine de manière optimale

Certaines personnes ont pour habitude de cuisiner en quantité et ne peuvent agir autrement. Cela est paraît-il signe de générosité. Si c’est votre cas et que malgré tous vos efforts vous vous retrouvez toujours avec le frigo plein à ras bord, sachez qu’il existe des solutions. En effet, il est tout à fait possible de faire de vos restes des repas parfaitement délicieux et de ne pas en perdre une seule miette. Les restes de viandes et de volailles peuvent servir à faire des tacos ou garnir des légumes au four. Le riz peut se réutiliser en gratin ou en beignets que vous garnirez de fromage.

Les légumes peuvent se transformer en soupes ou potages et le pain servir à faire de la chapelure ou des desserts, comme les pains perdus ou le pain de chien.

Tenter de réparer au lieu de jeter

Enfin, dernière habitude à abandonner et non des moindres, préférer racheter du matériel aussitôt que celui-ci présente des signes de faiblesse au lieu de tenter de le réparer. De nombreux sites proposent de mettre en relation des réparateurs en tout genre avec des particuliers et cette solution vous permettra de réaliser des économies énormes sur votre budget. Si vous préférerez tout de même remplacer vos objets et machines, privilégiez la solution des associations qui pourraient leur donner une seconde vie au lieu de les jeter.

À propos de l'auteur

Amoureuse des lettres et de la force des mots, éternelle passionnée de l'art d'écrire, je ne conçois pas un monde sans la beauté de pouvoir s'évader au simple contact d'un écrit. Pour moi, vivre c'est partager de l'émotion à travers les mots.

Laisser un commentaire