Comment soulager les problèmes liés à une forte poitrine ?

Souvent sexualisés, les seins volumineux sont surtout durs à porter et entraînent parfois des douleurs. Réduction mammaire, sport, régime… Tous les moyens sont bons pour certaines afin de soulager ce poids. Voyons quelques moyens pour soulager les douleurs liées à une forte poitrine

problèmes forte poitrine

Qu’est-ce qu’une forte poitrine et quels problèmes peuvent y être liés ?  

Mal de dos, difficultés à faire du sport, du mal à respirer ou à reprendre son souffle, difficulté à trouver des vêtements adéquats, mauvaise posture ? Certains se reconnaîtrons facilement car il s’agit là des principaux problèmes liés aux fortes poitrines.

Communément, on appelle « forte poitrine » les seins ayant un bonnet supérieur au bonnet D. On dit qu’une femme ayant beaucoup de poitrine fait de l’hypertrophie mammaire lorsque le volume de la poitrine est disproportionné par rapport à la morphologie.

Mais si les gros seins peuvent faire rêver ou fantasmer, ce n’est pas toujours une bonne chose pour celui qui les porte… L’hypertrophie mammaire peut être un vrai handicap physique et touche aussi certains hommes en surpoids ou en dérèglement hormonal, on appelle cela la gynécomastie.

Les douleurs et problèmes de santé varient en fonction de chacun. Certaines personnes présenteront une hypersensibilité du téton, d’autres auront mal au niveau de la glande mammaire. Pas nécessairement en dormant sur le ventre, ce qui n’est qu’une idée reçue ! Mais hypertrophie rime avec douleurs au niveau du dos, localisées aux épaules, nuque et trapèzes.

Vous en souffrez ? Voici quelques solutions pour soulager une forte poitrine :

Perdre du poids et muscler la poitrine

Cette solution est naturelle mais ne garantie pas une grande perte de la poitrine, surtout à l’âge adulte.

Souvent, la personne en hypertrophie mammaire est aussi en surpoids. Il est donc bon de penser à perdre globalement du poids. Perdre du poids et surtout de la poitrine ne se fait pas en quelques jours il faut donc s’armer de patience ! Opter pour une alimentation saine et équilibrée peut être un atout. Boire beaucoup d’eau (1.5 litres par jour) favorise aussi la circulation du sang et diminue la rétention d’eau.

Pour perdre de la poitrine sans trop perdre d’autre part, le sport et un régime protéiné sont de bonnes solutions. Les protéines permettent de développer la masse musculaire plutôt que la masse graisseuse.

Pour rafermir, remonter les seins et diminuer la masse graisseuse, il est important de travailler les muscles du torses et surtout les pectoraux (situés sous la poitrine). C’est possible en faisant de l’exercice quotidien comme des pompes, du gainage, natation mais aussi de la marche. Oui oui il faut de la motivation mais c’est pour le meilleur !

Un bon réflexe est aussi de travailler les muscles du dos. Le dos ayant un gros travail à faire en cas d’hypertrophie mammaire. S’obliger à se tenir droit est toujours un plus.

Porter – ou ne pas porter – les bons soutiens gorges

La poitrine est constituée d’une peau fine et élastique. Le soutien gorge soutient la poitrine mais il favorise aussi la poitrine qui tombe et les maux de dos lorsqu’il est porté avec excès. Il est prouvé que la poitrine peut se soutenir seule et même se remonter lorsque l’on laisse son soutien gorge le plus possible dans le tiroir. Attention quand-même au double tranchant, le « braless » fait aussi augmenter légèrement le volume mammaire.

Pour un bon soutien gorge et pour éviter les maux de dos, il faut bien le choisir. Il est recommandé de porter des soutien gorges avec des bretelles épaisses, pas trop serrées et rembourrées. Des bralettes adaptées et brassières de sport sont un bon compromis et ont d’ailleurs un effet minimiser.

VOIR AUSSI : Comment bien choisir sa taille de soutien gorge ?

La réduction mammaire

Cette opération chirurgicale permet de réduire la poitrine définitivement. La réduction mammaire est pratiquée par un chirurgien et dure environ deux heures.

Avant l’opération, vous parlerez de ce soucis avec le chirurgien et vous devrez avoir un courrier de votre médecin traitant à ce sujet. Une échographie devra être réalisée en amont. L’opération coûte entre 2000 et 3500 euros mais permet de considérablement soulager la patiente. Souvent, la réduction sert aussi de « lifting » puisque la peau du sein est coupé afin de remonter le mamelon donc remonter la poitrine.

Il y a des risques à prendre en compte bien sûr : asymétrie des seins, hématomes, cicatrices (qui s’estompent avec le temps)…

Les premiers résultats sont visibles après deux mois et le résultat final n’est visible qu’après un an. Un véritable moyen de soulager la forte poitrine et surtout d’être assuré de ne pas trop reprendre. Une opération souvent remboursée puisque qu’on considérer l’hypertrophie comme un problème de santé.

À propos de l'auteur

Avatar

Adepte de musique, de littérature, de jeux vidéos et de sujets de société, je n'ai aucun tabous.

Laisser un commentaire