En attendant le match retour PSG-Barcelone, retour sur les 5 plus grands Remontada de la LDC

Dans quelques heures, le PSG a rendez-vous avec sa propre histoire, celle de se saborder tout seul alors que la qualification lui tend les bras. Retour sur les plus grands ou pires Remontada ou comebacks de l’histoire.

Après un match de grand bonhomme de Kylian Mbappé, le PSG est venu à bout du FC Barcelone en Espagne (4-1) il y a deux semaines. Tout porte donc à croire que le PSG est presque en ¼ de finale. Mais connaissant l’histoire du PSG, vaut mieux ne pas se réjouir trop tôt. En effet, au moment où toutes les chances étaient de ses côtés, le club de la capitale a déjà eu à maintes reprises réussi à se faire éliminer. En sera-t-il de même demain soir au Parc des Princes ou l’histoire bégaiera-t-elle ? En attendant d’y répondre, découvrez les 5 plus grands remontada ou comebacks en match retour de l’histoire de la LDC.

Paris 4-0 Barcelone / Barcelone 6-1 Paris 1/8e de finale 2016/2017

Personne ne l’avait vu venir et personne ne pouvait raisonnablement l’imaginer. Mais le football est bien capable des tours de magie et depuis, cela n’étonne plus outre mesure.

En 2016-2017, le FC Barcelone devenait la première équipe de l’histoire à remonter 4 buts pour se qualifier, avec l’envie et la manière. Tant le PSG a péché dans toutes ses décisions. On se rappelle alors le grand match d’un certain Neymar, chef d’orchestre de cette soirée inédite au Camp Nou. Mais la délivrance ultime est venu d’un certain Sergi Roberto dans le temps additionnel.

Manchester United 0-2 PSG / PSG 1-3 Manchester United 1/8e de finale 2018

Remonter deux buts est tellement courant dans l’histoire du football et de la ligue des champions. Cependant, cette manière de le faire est tellement étrange et inouïe. Mais le PSG est capable du pire des choses, pour qui le connait.

En 2018-2019, Manchester United devenait la première équipe à se qualifier pour les tours suivants après avoir perdu deux buts à zéro au match aller à domicile. Les Red Devils sont allés chercher la qualification au Parc des Princes, et comment ? Avec une équipe totalement décimée, 9 titulaires étaient alors à l’infirmerie et Pogba était suspendu. De nombreux joueurs de l’académie ont dû voyager et la plupart ne pensaient même pas jouer. On se rappelle alors l’histoire sur Greenwood, alors 16 ans, jamais joué en équipe première et dont le maillot avait été floqué à la boutique officielle du PSG, quelques heures avant le match. La délivrance était venue alors d’un certain Marcus Rashford, 19 ans, au bout du moment ultime du match, sur un pénalty causé par Kimpembe.

« Le ciel vient de tomber sur la tête du Paris Saint-Germain ».

Barcelone 3-0 Liverpool / Liverpool 4-0 Barcelone ½ finale 2018-2018

Si le PSG a coutume de subir des remontada, le Barcelone en est capable aussi. Et de la pire des manières. Au match aller, le Barça avait mis un pied en finale en remportant la première manche haut les mains avec 3 buts d’écart.

Avec l’absence de Salah et de Firmino, tout était au vert pour que les Catalans valident leur ticket. Mais c’était sans compter sur Divok Origi, autrefois cireur des bancs, mais devenu le héros de toute une ville. La magie de Messi à l’aller n’a pas suffi. On se souvient encore de ce corner tiré rapidement pour envoyer les Reds en finale. Ils iront remporter leur premier trophée majeur depuis plus d’une décennie.

VOIR AUSSI : Qui est la blonde qui est rentrée sur le terrain pendant la finale de la ligue des champions ?

Barcelone 4-1 Roma / Roma 3-0 Barcelone ¼ de finale 2017-2018

Avant le désastre de Liverpool, Barcelone était déjà parti tout foutre en l’air à Rome. Un revers inimaginable pour le club de la catalogne et une qualification impensable pour l’AS Roma, tant les chances étaient maigres après la défaite 4-1 à l’aller.

Au match retour, les choses s’étaient déroulées plus rapidement. Les joueurs n’avaient aucun moment de répit. Très tôt, Džeko ouvre le score avec un pénalty avant que Daniel de Rossi double la mise. Enfin, une tête magistrale de Manolas scellait la victoire et validait la qualification des Romains. Une soirée inédite en Italie !

« C’est difficile à imaginer, incroyable, fou. Je ne peux décrire cela. Mais on l’a fait. On a cru en nous ».

AC Milan 4-1 RC Deportivo La Coruña / RC Deportivo La Coruña 4-0 AC Milan ¼ de finale 2003-2004

À l’orée des années 2000, l’AC Milan d’un certain Kaká était encore au sommet de son art. Et déjà, la magie de la ligue des champions s’opérait. Un match fou dont les divinités seules pouvaient alors en déterminer l’issue.

Les Milanais croyaient avoir fait le plus dur en remportant haut les mains le match aller à 4-1. Du côté des adversaires, l’exploit de la qualification ne pouvait vraiment se dessiner. Mais Irureta avait voulu y croire. Il avait même promis de faire un pèlerinage vers Saint-Jacques de Compostelle si le miracle se produisait. Et il arriva !

Qui du PSG ou du FC Barcelone se qualifiera pour les ¼ de finale ? La réponse reste incertaine pour tout le monde, sauf pour la divinité.

À propos de l'auteur

Avatar

Passionné des Lettres et envoûté par l'art, je livre aux autres mes découvertes en matière de littérature, de voyage, de cinéma et du sport. "Je pourrais passer le reste de ma vie à lire, juste pour satisfaire ma curiosité." Foi que je dois à Malcom X.

Laisser un commentaire