Finale PSG – Bayern Munich : 6 leçons et faits à retenir

La finale #ldc2020 a vu le Bayern Munich remporter la coupe aux grandes oreilles au détriment du PSG. Retour sur 6 leçons et faits à retenir.

Au terme d’une édition exceptionnelle, la ligue des champions, édition 2020, a connu son épilogue le dimanche 23 août 2020. La finale qui opposait le Bayern Munich au Paris Saint-Germain a vu le club munichois remporter la coupe. Même si le PSG l’a perdu, elle peut déjà se réjouir d’avoir atteint ce niveau de la compétition, même si elle est exceptionnelle cette année. Les émotions calmées, voici 6 choses à retenir de la finale.

Le PSG perd la coupe, mais gagne des points

Le Paris Saint-Germain a peut-être perdu la finale de la ligue des champions contre le Bayern de Munich, mais tout n’est pas à jeter. En effet, avoir atteint la finale de la compétition est déjà un grand achèvement. Non seulement le club de la capitale gagne des points au classement UEFA, mais il en fait gagner à la France (équipe nationale comme ligue nationale). Ceux-ci seront décisifs dans l’attribution des places dans les compétitions continentales.

L’argent ne peut pas tout acheter

Depuis 2011 et son rachat par les Qataris, le PSG est très actif sur le marché des transferts. À plusieurs reprises, il a brisé le record des transferts. Même s’il domine le championnat depuis des années, l’objectif principal du PSG, version Qatarie, est la coupe aux grandes oreilles. C’est justement pourquoi des millions sont dépensés chaque année. Déjà, plus de 1,392M€ a été investi dans le Mercato.

Le dimanche soir, le XI de départ du PSG valait 585,465 M€ contre 110,305 M€ pour le XI de départ du Bayern de Munich. Cela prouve encore une fois que « l’argent ne fait pas le bonheur ».

Cette leçon ne s’applique pas qu’au PSG. De nombreux autres clubs dépensiers tels que Manchester United, FC Barcelone ou encore Manchester City ne parviennent toujours pas à faire mieux. Si le FC Barcelona s’est fait lyncher 8-2 par le Bayern, Manchester City n’a pas pu résister à Lyon : tous deux ont été sortis en quart de finale de la compétition.

PSG : quid de la mentalité dans les grandes rencontres

Ce dimanche 23 août 2020, le PSG avait rendez-vous avec l’histoire. Beaucoup de personnes l’attendaient de perdre le match contre l’Atalanta Bergame, mais le PSG n’a pas failli à sa tradition de remporter les premiers matchs.

En finale, il avait affaire à un puissant d’Europe. C’est donc logiquement qu’il tombe. Et pourtant, les occasions n’ont pas manqué au PSG, mais comme le FC Barcelone lors de la remontada, comme Manchester United lors du comeback, le PSG a encore vendangé les occasions. On en veut pour preuve le face-à-face raté de Mbappé avec Neuer et la dernière frappe-passe de Neymar dans les dernières minutes de la finale ; alors qu’une passe en première intention à Choupo-Moting aurait pu être décisive.

Dans cette finale, le duo Neymar – Mbappé, deux joueurs les plus chers de l’histoire du PSG, ont lamentablement déçu. Les notes de joueurs de plusieurs médias le démontrent si bien. Les deux joueurs n’ont d’ailleurs marqué aucun but dans cette finale 8 de la LDC.

Et si le salut du PSG prenait une autre voie ?

Depuis qu’il a conçu le rêve européen, le PSG ne cesse d’investir des millions sur des joueurs-stars. Une particularité qui lui a attiré la haine de nombreux fans de football. Alors qu’il atteint sa première finale de LDC 50 ans après sa création, le PSG a vu son rêve prend lamentablement fin sur le but d’un ancien joueur de son centre de formation : Kingsley Coman.

S’étant tourné vers l’achat de joueurs, le PSG a presque tourné le dos à son académie. Il lui est devenu difficile de faire jouer des jeunes au détriment des stars achetées à des millions d’euros et à qui il paye des millions.

Kinglsey Coman n’a vraiment pas eu sa chance au PSG ; il a donc été voir ailleurs où il a connu le succès. Depuis son expérience, le PSG ne s’est pas vraiment repris : le 1er juillet 2020, Tanguy Kouassi, un autre jeune prometteur, signe au Bayern Munich.

Sur le XI de départ parisien le dimanche soir, seul Kipembe était formé au club : le meilleur joueur parisien sur le terrain ce soir-là. Et si son salut passait par son centre de formation ?

Coutinho jubile, FC Barcelone pleure, Liverpool sourit

Parfois, le bonheur des uns peut faire le malheur des autres. Aussi, les rêves peuvent prendre des chemins tortueux pour se réaliser. C’est bien ce que nous enseigne la finale UCL 2020.

Vendu à 160 M€ (avec bonus) par Liverpool FC à FC Barcelona, Philippe Coutinho a été vainqueur de la LDC avec le Bayern Munich dimanche soir. Puisqu’il est encore joueur du Barcelone, ce dernier va devoir payer 5M€ à Liverpool FC. En effet, une clause du contrat de vente stipulait que Barcelone devait payer 5M€ aux Reds si Coutinho remportait la ligue des champions. Malheureusement, il n’avait pas été précisé si Coutnho devait le remporter obligatoirement avec Barcelone ou pendant son prêt avec un autre club.

Rappelons que Coutinho a été doublement buteur lors de la correction infligée par Bayern Munich au FC Barcelone (8-2).

Bayern Munich 2019-2020 : l’inarrêtable machine

Vainqueur de la ligue des champions, le Bayern Munich mené par Hansi Flick n’a rien laissé sur son passage. Il est devenu dimanche le premier club à avoir remporté tous matchs de la phase de groupe jusqu’en finale.

Après avoir remporté la coupe aux grandes oreilles, le Bayern Munich réalise son deuxième triplé : Championnat, coupe nationale, ligue des champions. Elle est la deuxième équipe à l’avoir fait, après le FC Barcelone en 2008-2009 et en 2014-2015.

À propos de l'auteur

Avatar

Passionné des Lettres et envoûté par l'art, je livre aux autres mes découvertes en matière de littérature, de voyage, de cinéma et du sport. "Je pourrais passer le reste de ma vie à lire, juste pour satisfaire ma curiosité." Foi que je dois à Malcom X.

Laisser un commentaire