16 techniques de Growth Hacking à tester pour développer votre startup

Quand on lance sa startup, on n’a pas beaucoup de budget et il faut donc être malin pour se faire connaitre et trouver ses premiers clients. Le Growth Hacking est là pour vous y aider à moindre frais. Voyons ce que c’est et comment ça marche !

growth hacking

Quel entrepreneur ne rêve pas de faire décoller son entreprise ? A plus grande raison si cela ne lui coûte que peu de ressources ? Si cela semble être une mission impossible pour beaucoup d’entrepreneurs, qui peuvent même penser que cela relève plus du rêve que de la réalité. Pourtant, il existe des techniques qui permet justement de concrétiser ce rêve et aussi réelle que soit la réussite de Facebook, Instagram, Twitter et YouTube, votre entreprise peut également se développer rapidement et à moindre coût, ceci, grâce au Growth Hacking.

Qu’est-ce que le Growth Hacking ?

Avez-vous déjà entendu parler du « growth hacking » ? Ce terme atypique est devenu, en seulement dix ans, la technique employée par les plateformes numériques comme Airbnb, Facebook, Dropbox, Groupon, Instagram, LinkedIn, Pinterest, Twitter et YouTube ainsi que les startups technologiques pour développer rapidement et accélérer significativement la croissance de leur entreprise et de leurs chiffres d’affaires.

Origine du mot « Growth Hacking »

Vous avez déjà sûrement identifié les deux termes anglais « growth » qui signifie croissance et « hacking » qui veut dire piratage. Ce qui accentue encore votre perplexité car cela ne signifie-t-il pas textuellement piratage de croissance ?

sean ellis growth hacking définition

C’est en 2010 que naît le terme de Growth Hacking et on le doit à Sean Ellis, qui travaillait à l’époque pour Dropbox. Son travail consistait à faire croître la base d’utilisateurs de Dropbox. Seulement, désireux de quitter l’entreprise, Sean Ellis devait se trouver un successeur. Vint alors le problème d’intituler et de définir son poste. Or, le terme « marketing » était largement insuffisant pour définir toutes les tâches que Sean Ellis accomplissait dans l’entreprise. Il entreprit alors de créer le terme « Growth Hacking » et son utilisateur, growth hacker.

Comment définir le Growth Hacking ?

Du fait de sa raison d’être, le Growth Hacking se définit comme un état d’esprit destiné à faire croire rapidement et de manière exponentielle, une entreprise, un produit ou un service par tous les moyens, même ceux qui frôlent les limites de la légalité.

Le Growth Hacking est une évolution du marketing, qui est définitivement orientée vers le « test and learn ». En d’autres termes, son objectif est d’utiliser différents outils (marketing, digitaux ou technologiques) pour proposer aux prospects des expériences en situation réelle. Ces prospects vont à leur tour se diriger vers les expériences qui les intriguent et les intéressent et le growth hacker va ainsi pouvoir écarter les expériences qui n’ont pas abouti pour ne se concentrer que sur celles qui ont été retenues par les prospects et en faire des leviers de croissance.

À savoir que le Growth Hacking est fréquemment utilisé par les startups à budgets limités pour se développer rapidement. C’est rendu possible par le fait que le growth hacher utilisera des méthodes à faible coût et, surtout, s’enquerra de l’avis des prospects avant que ledit service ou produit n’existe réellement.

Quel est l’intérêt du growth hacking ?

Le growth hacking présente plusieurs intérêts. Il vous aide non seulement à établir la notoriété de votre entreprise, mais en plus, il va vous aider à fidéliser votre clientèle et, surtout, il va vous permettre d’agrandir de manière exponentielle votre clientèle.

Pour ce faire, le growth hacker va ainsi tester le potentiel de réussite de plusieurs nouveaux marchés pour savoir quels canaux d’acquisition il faut garder pour garantir l’arrivée et fidéliser les clients.

growth hacking matrice AARRR

Pour parvenir à ces résultats, le Growth Hacking utilise ce qu’on appelle la matrice AARRR pour Acquisition, Activation, Rétention, Referral et Revenu. Il s’agit des différentes étapes que le Growth Hacker suit pour mettre au point sa stratégie de Growth Hacking. C’est également ce qu’on appelle le tunnel de conversion.

Ces termes vous semblent être du charabia et vous préférez tout de suite passer à la pratique ? Très bien ! Les 16 techniques de growth hacking les plus efficaces peuvent être catégorisées en trois parties : l’acquisition externe, l’optimisation de votre site web et la relation client !

6 stratégies d’acquisition Growth Hacking efficaces pour trouver des clients

growth hacking acquisition

L’acquisition est l’un des piliers du Growth Hacking. L’état d’esprit est de tester un maximum de choses et d’être très agile pour ajuster, s’adapter. L’objectif est d’apporter toujours plus de conversions en dépensant le minimum.

L’optimisation du SEO de votre site web

Par définition, le SEO fait partie intégrante d’une stratégie de Growth Hacking puisqu’il consiste à manipuler les moteurs de cherche (Google en particulier) à notre avantage pour obtenir du trafic gratuit. Dans les faits, en fonction du niveau de concurrence de votre secteur, une stratégie SEO peut demander un investissement considérable pour se positionner sur des mots clés transactionnels. Pour une start-up, il faut donc envisager le SEO comme un levier long terme, mais il faudra appliquer d’autres actions plus immédiates car on ne peut pas attendre !

Le référencement payant (SEA)

Plutôt que d’attendre des mois voir des année avant d’obtenir du trafic naturel via les moteurs de recherche, vous pouvez prendre un raccourci avec le référencement payant. On parle de SEA (Search Engine Advertising), le plu connu étant bien sûr Google Ads. Le problème est que certains mots clés peuvent valoir plusieurs dizaines d’euros pour un simple clic sans garantie ensuite d’obtenir une conversion !

Le Growth Hacker va cependant utiliser le SEA pour prendre de l’information, tester les mots clés qui convertissent le mieux, comparer les landing pages et stratégies de contenu… Il pourra ensuite définir une stratégie SEO orientée vers ce qui est le plus efficace avec un vision plus long terme.

Par ailleurs, combiner SEO et SEA peut être intéressant pour écraser la concurrence. Du moment que le ROI est là, vous avez tout à gagner à investir en SEA !

La publicité ciblée sur les réseaux sociaux

La plateforme de publicité la plus utilisée par les Growth Hackers est actuellement Facebook. La raison est qu’il est possible de faire du ciblage publicitaire très précis en fonction de nombreux critères : sexe, âge, localisation, centres d’intérêts… On peut ainsi lancer rapidement des campagnes, tester ce qui fonctionne le mieux et réinvestir sur ce qui rapporte le plus de ROI.

Mais Facebook n’est pas forcément pertinent dans tous les secteurs. Vous pouvez aussi tester d’autres supports qui permettent de l’achat publicitaire très ciblé : Youtube, Linkedin, Instagram, Twitter…

Le reciblage publicitaire (retargeting)

C’est une technique e-marketing qui consiste à capitaliser sur les personnes qui vous connaissent déjà mais n’ont pas encore acheté. Lorsqu’ils visitent votre site web, vous leur faites télécharger ce qu’on appelle un pixel de tracking qui va s’installer dans leurs cookies. Vous pourrez ensuite leur proposer des publicités ciblées pour les inviter à revenir et passer à l’achat.

Il est notamment possible de créer des annonces remarketing Google et Facebook ciblées pour faire revenir les internautes qui ont déjà visité votre site Internet une première fois en leur proposant des offres et des promotions sur les produits qu’ils ont consultés.

La prospection e-mailing

L’e-mailing n’est pas une technique nouvelle mais elle fonctionne encore dans certains cas bien particuliers. Dans une campagne d’acquisition, il faut s’attendre à un taux d’ouverture et de clic très faible mais ça peut être intéressant si on a fort volume.

Le prérequis est donc d’avoir une base bien qualifiée. Il est possible d’en acheter, les certaines techniques de growth hacking permettent de “scrapper” des sites web qui contiennent des adresses mails afin de se constituer une base gratuitement. Notez que vous n’avez normalement pas droit d’envoyer un email commercial sans avoir d’autorisation préalable donc attention à la légalité. Il est cependant bien connu qu’un bon growth Hacker est peu regardant en ce qui concerne le respect du RGPD

L’essentiel est alors que ça se fasse de manière transparente avec le chef d’entreprise afin qu’il soit conscient des risques juridiques.

L’affiliation

Proposer de l’affiliation est une stratégie publicitaire très pertinente qui correspond parfaitement à l’esprit du Gowth Hacking. Vous ne payez que pour des ventes déjà réalisées, que demander de plus ? Du moment que vous conservez une marge, vous avez tout intérêt à scaler. En plus des conversions, vous obtiendrez de la visibilité gratuite qui sera bénéfique à votre notoriété.

VOIR AUSSI : Webmarketing et e-commerce : les 6 leviers d’acquisition les plus efficaces

6 techniques de Growth Hacking à appliquer sur votre site web

growth hacking site web

Sean Ellis a déclaré que « le growth hacker a pour seul et unique objectif la croissance. L’efficacité de ses actions se mesure en fonction de leur impact sur une croissance scalable et durable ».

La première technique est de soigner votre site web. Comment ?

En augmentant la vitesse de chargement de votre site

Dans un monde où tout va vite et où la patience ou le temps est un luxe que peu de gens peuvent se permettre, un site qui met mille ans à se charger… n’attirera pas grand monde. D’où, la nécessité pour vous d’héberger votre site web sur un serveur fiable et rapide avec un code léger et un bon système de cache. C’est un levier essentiel pour maximiser les conversions. Le critère est également également pris en compte pas google dans son algorithme de classement.

En rendant votre site dynamique

Sachez qu’en moyenne, les utilisateurs passent plus de 88% de leur temps sur les sites qui contiennent des vidéos. Proposez des contenus de qualité à votre audience et misez sur le storytelling pour promouvoir votre entreprise, vos produits et vos services ! Donnez envie à vos prospects et clients de visualiser vos vidéos et de les partager.

En optimisant vos tunnels de conversion

Un site sur lequel on s’attarde est un site qui nous donne une bonne impression ou, du moins, qui attire notre curiosité. Une page d’accueil présentable et attirante sera ainsi toujours bénéfique pour vos potentiels clients et vous. Il est impératif que vous fournissiez les informations utiles concernant vos produits, services et votre entreprise sur votre page d’accueil. Mais, attention ! Choisissez ces informations avec soin pour éviter d’assommer les internautes avec une quantité excessive d’informations !

Passé cette étape informationnelle, vous allez créer un ou plusieurs cheminements qui vont amener vos visiteurs vers vos objectifs. Vous devez adapter les tunnels à vos personas et apporter une réponse satisfaisante en fonction du niveau de maturité du prospect.

En misant sur le contenu gratuit

En publiant régulièrement du contenu accessible à tout public sur votre site, vous augmentez l’intérêt des internautes mais en plus vous fidélisez vos clients. N’oubliez cependant pas que vos contenus doivent être qualitatifs et répondre aux besoins des consommateurs. Vous pouvez également proposer des guides et des articles sous format PDF en échange de leur adresse e-mail, un bon moyen d’augmenter rapidement votre liste de contacts ! Utilisez également le guest blogging pour apparaître sur le blog d’un influenceur ou un site populaire pour susciter l’intérêt de plus d’internautes !

En proposant un chatbot à vos visiteurs

Le chatbot présente l’avantage d’être très direct et convient mieux à certains types de visiteurs. L’avantage est que vous pouvez le configurer de manière automatique afin qu’il suive et conseille l’internautes au cours de sa navigation. Certains visiteurs seront plus enclins à répondre à la sollicitation d’un chatbot plutôt que d’aller par eux même remplir un formulaire de contact.

C’est un bon moyen d’entrer en relation avec vos visiteurs mais il ne faut pas en buser au risque d’être trop intrusif !

En utilisant des pop-ups

Vous pouvez effectivement utiliser des pop-ups pour proposer aux lecteurs de recevoir vos prochains articles et nouveautés, vos offres exceptionnelles ou encore de bénéficier d’une réduction. Bien utilisé, c’est un outil très puissant pour transformer vos visiteurs en prospects qualifiés ou les orienter dans un tunnel de vente.

Attention cependant à ne pas les faire apparaître n’importe quand lors de la navigation de l’internaute. Par exemple, le pop-up ne doit pas apparaître au moment du chargement ou immédiatement après l’apparition de la page et l’internaute doit pouvoir le fermer à tout moment.

Comme de nombreuses techniques de Growth Hacking, les pop-ups ont d’abord fait leurs preuves dans l’univers des jeux d’argent en ligne. En effet, le secteur du casino en ligne est très concurrentiel et c’est pourquoi les éditeurs de sites de gambling (machines à sous, poker, blackjack, roulette en ligne…) redoublent d’ingéniosité pour se démarquer. Il est donc intéressant d’analyser les sites de casino de référence comme casinos-en-ligne.org pour s’inspirer et trouver de nouvelles idées. Ce sont souvent des précurseurs dans le domaine du Growth Hacking et, à l’image des pop-ups, ils ont inventé de nombreuses techniques qui peuvent se transposer ensuite à des secteurs grand public.

VOIR AUSSI : 10 idées pour faire connaître son entreprise rapidement

4 idées Growth Hacking qui vont mettre à contribution vos clients

growth hacking avis clients

Certaines techniques de Growth Hacking mettent aussi les clients à contribution. Cela implique de :

Une stratégie de “lead nurturing”

Le “lead nurturing” consiste à garder à chaud les prospects encore éloignés de la conversion et garder le contact avec eux de manière automatisée. Ça peut être une newsletter informationnelle ou des messages plus personnalisés dans lesquels vous allez leur poser des questions. Cette technique issue de l’inbound marketing est également très appréciée des growth hackers.

Le “test and learn” est encore une fois essentiel pour que ça marche. En fonction de l’intérêt des prospects que vous allez évaluer via leurs interactions (ouverture de mail, clic, interaction sur votre site web…), vous allez pouvoir adapter les messages et le timing.

Dès que votre prospect montrera un signe d’intérêt, les commercial sera notifié pour un contact humain. En attendant, vous n’arien à faire !

Demander l’avis de vos clients

Vous pouvez effectivement mener une enquête de satisfaction grâce à une variété d’outils gratuits sur le net. Envoyez cette enquête par e-mail à vos clients, via les réseaux sociaux ou grâce à une fenêtre pop-up sur votre site. Leur feedback vous permettra ainsi de savoir ce que vos clients apprécient ou non concernant votre entreprise, vos produits ou vos services. Vous pourrez ainsi mieux les satisfaire.

La preuve sociale (e-réputation)

La preuve sociale est la théorie selon laquelle un individu est fortement influencé par le comportement du grand nombre. Selon Forbes, 88% des consommateurs lisent d’abord les avis et les recommandations avant d’acheter un produit. Vous pouvez ainsi vous servir de ce fait en ajoutant par exemple les logos des marques avec qui vous avez collaboré, ou les retours d’expérience positifs de vos clients sur votre site.

Les avis que vous allez récolter sur les plaformes comme Google My Business ou truspilot sont donc essentiels car c’est ce que va trouver votre propect quand il va se renseigner sur vous. Vous pouvez aussi faire une campagne d’e-réputation afin de multiplier ces signaux positifs sur votre marque ou un produit spécifique (journaux en ligne, articles de blog, forums…).

Mettre en place des programmes de parrainage

Il s’agit d’inciter vos propres clients à recommander vos produits et services à leur entourage. Mais pour y parvenir, n’oubliez pas de leur proposer une récompense intéressante !

Engagez un growth hacker manager et propulsez votre start-up dans une nouvelle dimension !

growth hacker manager

Nous avons listé ici une ébauche d’idées mais assez logiques et génériques. Cependant, la grande qualité du growth manager est d’être malin, agile, de comprendre et s’adapter à un secteur spécifique pour inventer de nouvelles idées.

Ce professionnel met en place des initiatives de croissance et il coordonne les activités de votre entreprise pour la développer. Son rôle est ainsi de concevoir des stratégies pour assurer le développement rapide de votre startup.

C’est un investissement que vous ne regretterez pas à condition de ne pas se tromper sur le recrutement !

À propos de l'auteur

Fondateur et principal rédacteur de BuzzWebzine.fr depuis 2012. En veille permanente sur les meilleurs buzz et vidéos du web. Ce blog est une passion mais dans la vie je suis chef de projet web.

Laisser un commentaire