Apprendre à apprendre : comment développer ses compétences d’apprentissage ?

Apprendre à apprendre est la capacité d’organiser son propre apprentissage pour une meilleure compréhension et mémorisation des nouvelles compétences. Voici une méthodologie et quelques techniques à mettre en place pour apprendre à se former de manière plus efficace.

Apprendre à apprendre

Apprendre à apprendre. Voilà une idée de plus en plus répandu ces derniers temps. Avec le flux constant d’information en tout genre qui pullulent sur divers supports allant des livres papier au numérique, nous sommes continuellement envahis de savoir.

De l’école jusqu’au milieu professionnel en passant par les loisirs, la course à la connaissance et à la compétence nous pousse sans cesse à nous instruire pour progresser. Mais pour que ce contant développement personnel porte ses fruits, il faut d’abord commencer par maîtriser les outils et méthodes d’un apprentissage efficace. Qu’on suive une formation en présentiel ou à distance, ou simplement en lisant un livre ou en regardant une vidéo pédagogique, il existe des moyens d’en tirer l’essentiel plus rapidement.

Mais que veut vraiment dire “apprendre à apprendre” ? Selon un auteur connu, Henri Portine : « Apprendre à apprendre, c’est viser sa propre transformation d’individu en apprenant en fonction des contextes et se préparer à être autonome ». Dans cet article, on vous dévoile quelques techniques d’apprentissage pour vous aider dans cette voie et vous permettre de mémoriser plus facilement le savoir voulu.

1. Questionner les points forts et faible de vos capacités d’apprentissage

Pour développer vos capacités d’apprentissage, vous devez vous poser les bonnes questions avant de vous lancer. Cela doit devenir un automatisme.

Ais-je la motivation nécessaire ? Comment est-ce que j’apprends mes leçons ? Est-ce que je dispose d’un environnement propice à l’apprentissage ? Quels sont les facteurs importants pour bien apprendre ? Suis-je plutôt doté d’une mémoire auditive ou visuelle ?

Ces questions qui paraissent futile de prime abord s’avèrent être au final très utile. Se questionner de la sorte est en effet un très bon moyen pour mesurer sa motivation sur l’apprentissage de quelque chose et les moyens que l’on peut se donner de le faire.

2. Développer votre mémoire efficacement

Si vous voulez augmenter votre capacité de mémorisation ainsi que votre concentration lors de vos sessions d’apprentissage, voici quelques moyens d’y parvenir.

  • Prenez de petites pauses de manière régulière à raison d’environ 5 minutes toutes les heures. Les pauses vous permettent, en plus de faire souffler vos cellules grises, de mieux assimiler et résumer le savoir accumulé durant l’heure précédente.
  • N’hésitez pas à relancer, retester vos connaissances ! En effet, en revenant tout simplement de temps en temps sur les savoirs que vous avez vu, vous inscrivez ces compétences dans la mémoire à long terme de votre cerveau.
  • Travaillez de façon régulière plutôt que tout vouloir apprendre d’un seul coup. Il est très important pour votre apprentissage de fixer des créneaux et répéter pour mémoriser les informations avec davantage d’efficacité. C’est le principe de la « répétition espacée ».
  • Mettez en place des concepts et aidez-vous de mots-clés dans vos prises de notes. Cela vous permettra d’être plus efficace et de retenir uniquement le strict nécessaire dans vos révisions. Évitez les formulations longues et répétitives dans vos notes.
  • Organisez-vous efficacement pour ne pas vous perdre dans votre apprentissage. Par exemple, faites-vous des fiches mnémotechniques avec l’essentiel pour pouvoir les consulter rapidement à tout moment. De plus, vos fiches disposeront des informations essentielles, vous permettant de ne pas vous égarer en savoir inutile au domaine d’apprentissage souhaité.
  • Il ne sert strictement à rien de vouloir accumuler, emmagasiner les connaissances sur un sujet sans se fixer de limite. Il est fort probable que vous ne retiendrez qu’à peine le quart sur la mémoire à long terme, voir pire, ne rien retenir du tout dans certains cas.

Envie d’aller encore plus loin pour savoir comment améliorer sa mémoire ? Suivez les conseils du champion de France de mémorisation dans la vidéo ci-dessous !

3. Éveiller votre curiosité pour le domaine choisi

La curiosité est un puissant moteur de motivation pour l’apprentissage. Vous devrez donc trouver l’angle d’attaque adéquat qui la motivera le plus. Il vous faut développer votre volonté de comprendre comment fonctionnent les choses.

Vous souhaitez apprendre votre cours de mathématiques ? Donnez-vous envie de le faire. Rendez cet apprentissage, ces heures passées à réviser plus attrayants via tout un tas d’idées qui vous seront propres. Faites en des formules colorés, chantez les si cela vous aide, enregistrez-vous les réciter puis réécouter-les selon votre bon vouloir. Il existe tout un tas d’idées que vous pouvez mettre en place.

Par ailleurs, n’hésitez pas à vous appuyer sur le formidables vivier offert gratuitement par Internet pour vous instruire. Entre articles de blog, encyclopédie en ligne (wikipedia), vidéos youtube, les occasion ne manquent pas pas pour s’instruire et affuter notre curiosité d’une nouvelle discipline. Une fois que vous vous sentez prêt à aller plus loin dans l’apprentissage, il existe de nombreux sites web pour se former gratuitement sur internet !

4. Expérimenter le savoir accumulé

Ne dit-on pas que c’est en forgeant que l’on devient forgeron ? Testez votre savoir régulièrement dans le bus, dans le métro, dans votre lit et partout où cela vous fait envie. Et surtout, tentez des expériences relatives à votre domaine d’apprentissage. À l’instar d’un chercheur, il vous faut sans cesse effectuer des tests, des essais qui, concluant ou non, vous apprendrons toujours quelque chose.

Pourquoi n’aviez pas trouver la réponse ici ? Avez-vous utilisé la bonne technique pour vous aider à la mémoriser ? Si non, comment faire pour ne pas oublier la bonne réponse la prochaine fois ? C’est en expérimentant plusieurs fois et régulièrement que vous pourrez renforcer votre compétence dans le domaine recherché.

VOIR AUSSI : Méthode Montessori à la maison : comment appliquer la pédagogie chez-soi ?

5. Demander de l’aide à vos proches pour réviser

Vous n’arrivez pas à retenir vos leçons ? N’hésitez pas à demander l’aide d’un ou plusieurs proches pour vous aider à réviser. Certaines personnes apprennent plus facilement lorsqu’ils ont une personne pour leur poser les questions de vives voix ou leurs créer des petites interros adaptés.

Prenez vos cours et demandez à vos amis ou à vos proches de vous les faire réciter, en vous soufflant quelques aides au besoin.

6. Réviser à plusieurs dans un environnement adéquat

Vous pouvez aussi vous réunir avec vos camarades étudiants et collègues dans le même bateau que vous dans une même pièce pour revoir vos leçons et vous aider mutuellement.

étudiants révisent leurs cours

Que ce soit dans votre chambre, un café ou dans une bibliothèque, ou dans un parc, les lieux ne manquent pas pour apprendre à plusieurs en s’amusant. Vous pourrez par la suite, à titre d’exemple, vous faire des sessions “questions/réponses” sous la forme d’un jeu d’enseignement. Ce genre de méthodes parfois amusantes peut vous aider à mémoriser plus facilement et parvenir même à faire diminuer tout stress éventuel avant votre examen.

7. Faites des recherches pour le domaine de compétence choisi

Avec l’essor d’internet et de ses milliards de pages web, vous trouverez forcément votre bonheur en entrant vos recherches dans la barre d’un navigateur. N’hésitez pas à consulter plusieurs sites et à privilégier les sites reconnus dans le domaine recherché que ce soit par le gouvernement ou par des experts et chercheurs réputés.

Vous pouvez aussi bien évidemment avoir recours à des milliers de documents écrits à la bibliothèque ou directement dans vos universités. Enfin, il vous ait également bénéfique de demander l’aide de spécialistes du domaine comme vos professeurs qui se feront un plaisir de vous accompagner sur le chemin du savoir.

8. Questionnez-vous vous-même sur les informations à apprendre

La meilleure façon de signaler une information importante à votre cerveau est d’en parler. Si vous n’avez personne d’autre avec qui partager vos nouvelles connaissances ou compétences, vous pouvez jouer vous-même à être votre propre professeur. Il vous suffit de créer l’explication de ce que vous être en train d’apprendre par exemple. Ainsi, au travers de questions diverses, vous pourrez aisément approfondir le sujet traité. Cette méthode porte d’ailleurs un nom : l’auto-explication.

Par ailleurs, se tester est une méthode plus efficace que la lecture car ça permet de mieux assimiler. Lorsque vous vous posez une question et cherchez activement la réponse dans vos souvenirs, votre mémoire est plus stimulée que lorsque vous vous contentez de relire un livre ou un manuel de manière passive. C’est la raison pour laquelle un apprentissage sous forme de questions vous permettra d’optimiser votre productivité en réduisant le temps que vous consacrez à intégrer de nouvelles connaissances.

9. Auto évaluation ou self-testing : apprendre avec soi-même !

S’autotester ou self-testing : apprendre avec soi-même !

Comme sa dénomination l’évoque, il s’agit tout simplement de s’interroger soi-même sur les informations que vous avez apprises. Cela dans le but de s’auto évaluer et de tester si vous avez réellement tout assimilé. En effet, il y a une grande différence entre penser avoir retenu une leçon et pouvoir la ressortir sans omettre des détails qui n’en ont que le nom.

Pour cela, vous pouvez donc recourir à ce système de question/réponse. Cela s’apparente à l’auto-explication sauf qu’ici il n’est pas question de créer une explication, la réponse est prédéfinie dans vos manuels. Pour profiter au maximum de cette méthode, utilisez un outil de cartes questions/réponses comme Anki, dont l’algorithme de répétition espacée est capable d’identifier les informations que vous avez le plus de mal à retenir pour vous forcer à les réviser plus souvent. Chaque jour, vous concentrerez ainsi vos efforts sur de nouvelles informations sans perdre votre temps à réapprendre ce que vous avez déjà bien intégré.

VOIR AUSSI : Études 2.0 : différences entre Mooc, e-learning et formation à distance

10. Servez-vous de logiciels d’aide à l’apprentissage

A l’instar d’Anki vu sur le point précédent, les flash cards, le lapbook ou encore le sketchoting ou encore les Mind maps littéralement “carte mentale” sont d’autres moyens informatiques de vous aider à réviser. Il existe des tas de logiciels qui dispense d’aide à la mémorisation et ce pour presque chaque domaine de compétence recherché.

Par exemple, le logiciel professionnel MindManager est idéal pour vous aider à lister et donc mémoriser vos connaissances. Il permet de regrouper ce que vous souhaitez retenir dans le logiciel et le tour est joué. Vous n’aurez plus qu’à revenir à l’occasion relire vos notes sur le logiciel et réviser ainsi.

N’hésitez surtout pas à vous en servir, ils sont là pour ça ! Certains peuvent se retrouver être payant.

Vidéo bonus : 10 techniques pour apprendre RAPIDEMENT et EFFICACEMENT, basées sur la science

Dans cette vidéo, le coach pour entrepreneur Olivier Roland vous dévoile les 10 meilleures astuces issues de son livre “Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études”.

La maîtrise de ces techniques d’éducation sont utiles aussi bien aux enfants et adolescents de tout niveau scolaire qu’à l’adulte qui souhaite se perfectionner dans son travail. Suivez nos conseils et appliquez les sciences de la pédagogie et de l’enseignement vraiment efficaces n’auront plus de secrets pour vous. Vous voilà prêt à attaquer vos révisions et continuer à apprendre tout au long de votre vie !

À propos de l'auteur

Passionnée par l'art dans toutes ses formes, mais aussi plein d'autres choses... J'aime partager mes découvertes dans le domaine de la mode, beauté, santé, voyages et le bien être en général. Comme dirait Léo, "la curiosité de la vie dans tous ses aspects est, je pense, le secret des grands créatifs" !

Laisser un commentaire