ProMare : un trimaran va traverser l’Atlantique sans équipage grâce à l’IA

À l’occasion du 400ème anniversaire de la traversée des premiers colons vers l’Amérique, une nouvelle version du Mayflower fera le même voyage sans aucune personne à bord.

Depuis des siècles, les voyages en bateau ont marqué l’histoire du monde. Cette fois-ci, la navigation d’un trimaran à travers l’océan atlantique représente un tournant majeur en ce qui concerne les recherches scientifiques liées à la technologie de l’intelligence artificielle. Ce circuit se fera sans aucun pilote ni équipage à bord et le navire partira de l’Angleterre vers les États-Unis.

Une version high-tech du Mayflower

L’ONG ProMare a décidé de célébrer le 400ème anniversaire de la navigation du Mayflower de manière spectaculaire. Pour ce faire, elle concocte un projet novateur en collaboration avec les universités de Plymouth et de Birmingham.

Ils envisagent de refaire la même traversée que le Mayflower. Le circuit sur l’Atlantique est censé durer entre 12 à 14 jours et se fera sur un trimaran en aluminium de 15 m de longueur. L’engin naviguera à une vitesse variant entre 20 km/h à 30 km/h sur un trajet de 5000 km.

Pour le coup, il n’y aura aucun équipage à bord du bateau. Le Business Rules Management System, un logiciel conçu par IBM, sera son seul guide. Ce programme est entièrement autonome et ne demande aucune intervention extérieure. Il est le seul à prendre des décisions au cours du trajet.

VOIR AUSSI : Top 5 des innovations basées sur l’intelligence artificielle

Une poignée d’innovations pour un trajet optimal

L’énergie utilisée est essentiellement photovoltaïque et éolienne. En outre, une source d’énergie thermique a été installée sur l’engin pour faire face au changement de cap d’urgence. Le navire est doté d’un GPS indiquant sa position en temps réel.

Une centrale de navigation affichera la vitesse, les conditions météorologiques, le cap où il se situe, ainsi que toutes les informations concernant les vagues et les courants marins. Elle permettra de calculer le trajet le plus optimal.

L’engin sera également muni de systèmes anticollisions à détection laser afin d’éviter les accidents. En plus, le dispositif Automated Indentification System (AIS) lui permettra de détecter les obstacles comme les bouées, les balises, les conteneurs marins, les cargos et les animaux marins.

Une occasion de tester la navigation autonome

ProMare étant spécialisée dans l’analyse des problèmes des océans, l’observation des mammifères et autres animaux marins figure parmi les objectifs de l’expédition. Elle devrait également permettre d’établir une cartographie exacte des microplastiques. En parallèle, le voyage de l’intelligence artificielle permettrait d’évaluer les risques liés à la cybersécurité.

Si ce projet se montre concluant, il est possible d’envisager des navires de commerce circulant sans pilote dans l’avenir. Cette alternative engendrerait une réduction des coûts, car aucun employé ne sera engagé dans les croisières. En outre, l’acheminement des marchandises se fera plus rapidement. Le bateau n’aura plus à faire d’escale ni à accoster longtemps.

À propos de l'auteur

Avatar

Philosophe@Conscience. "Nous sommes ce que nous faisons répétitivement. L'excellence, donc, n'est pas un acte. C'est une habitude." Aristote

Laisser un commentaire