Intelligence artificielle : un navire autonome revient au Royaume-Uni après une anomalie

Pour reproduire le voyage historique du Mayflower à travers l’Atlantique il y a 400 ans, le Royaume-Uni a créé un navire futuriste. Le robot, piloté par une intelligence artificielle, a dû faire demi-tour à Plymouth à cause d’un problème mécanique.

Mayflower 2020 en mer

Un peu plus de 400 ans après le voyage révolutionnaire de Mayflower, un navire futuriste a reproduit la même trajectoire. Le robot a traversé l’océan Atlantique vers l’Amérique sans aucun équipage à bord. Sans pilote, le bateau analyse son entourage grâce à une intelligence artificielle. Il est aussi équipé de panneaux solaires pour alimenter son moteur hybride. Pour que l’appareil puisse scruter l’horizon, les concepteurs ont installé un radar.

Le robot piloté par une intelligence artificielle revient au port après une anomalie

Le Mayflower Autonomous Ship (MAS) a quitté Plymouth au Royaume-Uni mardi pour un voyage à destination du Massachusetts aux États-Unis. Quand une panne est survenue, le navire a dû effectuer un trajet de 3 500 milles (5 630 km). En effet, le voyage vers les États-Unis a été programmé pour une durée de trois semaines.

Le départ du navire Mayflower 2020

En outre, la vitesse du trimaran à énergie solaire de 15 m de long peut atteindre jusqu’à 10 nœuds, soit 20 km/h. Le navire est équipé de six caméras, mais aussi de cinquante capteurs lui permettant de fonctionner. Pour ce faire, ces appareils électroniques fournissent les informations à une intelligence artificielle (IA) dont le rôle serait de piloter le Mayflower.

le navire Mayflower 400 en image

Le vendredi dernier, le navire a fait demi-tour à Plymouth à la suite d’un problème.

« il ne s’agissait que d’un problème mécanique mineur sur une pièce que l’on trouverait sur n’importe quel bateau. Mais cela a limité notre vitesse de telle sorte que revenir était la ligne de conduite prudente ».

Brett Phaneuf, le directeur du projet

Le Royaume-Uni a créé Mayflower afin d’allier la technologie et l’expérience de la vie marine

Les ingénieurs ont créé le navire surtout dans le but de montrer au monde entier l’avancée des recherches technologiques. À noter que cette découverte marque le développement de la technologie depuis que les Pères Pèlerins ont mis le cap sur le Nouveau Monde.

Le navire à pilotage automatique avait pour mission d’expérimenter la vie marine grâce aux données collectées et à l’échantillonnage des déchets plastiques.

Les deux navires Mayflower en image

Pour rappel, le Mayflower original était un navire en bois à trois mâts de 100 pieds (30 m). Disposant de voiles en toile, il avait une vitesse de pointe de trois nœuds (6 km/h).

Le bateau à voile transportait 102 passagers et un équipage d’environ 30 de Playmouth pour débarquer à Massachusetts. Le voyage a eu lieu en 1620 et a duré plus de deux mois.

Le navire Mayflower 1620 en image

Il est à souligner que la version 2020 du bateau est en composite aluminium. Celle-ci est munie d’un générateur diesel de secours afin d’accompagner ses batteries solaires.

Enfin, ce robot révolutionnaire est une belle découverte anglaise qui allie intelligence artificielle et robotique. Il marque également l’histoire des Pères Pèlerins qui ont traversé l’océan Atlantique à bord du Mayflower en 1620. De plus, l’énergie solaire qui alimente la nouvelle version du bateau permet de protéger l’environnement.

À propos de l'auteur

L’écriture constitue l’une des activités qui me permettent de canaliser ma passion, outre la philosophie, le sport et le jeu d’échecs. Dans tout ce que je fais, j’essaie d’atteindre la perfection, tout en sachant que personne ne pourra la rattraper. « Nous sommes ce que nous faisons répétitivement. L’excellence, donc, n’est pas un acte. C’est une habitude. » - Aristote

Laisser un commentaire