Retour au bureau après la fête : comment cacher sa gueule de bois ?

L’été est la période des fiestas entre amis, des apéros qui n’en finissent pas… Mais quand on doit se rendre au boulot ensuite, pas toujours simple de faire face, surtout si on a consommé de l’alcool sans modération. Alors, si vous voulez masquer une gueule de bois, suivez ces conseils.

Concilier fête et travail

Faire la fête, cela s’accompagne parfois d’une consommation excessive d’alcool et de tabac. Si, de surcroît, on tarde à se mettre au lit, le lendemain on cumule gueule de bois, fatigue, mal de gorge, et j’en passe. Alors, que la situation tourne en mode Very Bad Trip, ce n’est pas un problème si on est en vacances. Et d’ailleurs, c’est bizarrement en vacances que l’on fait le plus la fête !

En revanche, lorsque l’on doit aller travailler le lendemain, c’est beaucoup moins facile. Mais on ne va quand même pas se priver de festoyer sous prétexte que l’on doit se rendre au bureau !

C’est pourquoi nous vous livrons quelques astuces pour donner le change à votre boss et à vos collègues en cas de gueule de bois.

Suite à une cuite, prenez soin de vous

Le lendemain d’une cuite, on se sent mal, faible, fatigué. Alors pour se réveiller, rien de mieux qu’une bonne douche pas trop chaude ! Et on se savonne bien, le corps et les cheveux pour retirer les effluves de tabac froid.

Ensuite, on fait tout comme d’habitude : on se maquille légèrement en utilisant un bon anti-cernes, on se parfume, on se coiffe et on se brosse bien les dents !

Vous vous êtes couché trop tard ? Débrouillez-vous pour sortir tôt du bureau

Dès votre arrivée au bureau, filez voir votre chef et prévenez-le d’un départ anticipé. Vous disposez d’un éventail d’excuses pour justifier de quitter le bureau plus tôt que d’habitude : absence de nounou, enfant fiévreux, dégât des eaux, rendez-vous chez l’ophtalmo, etc.

Le but de la manœuvre consiste à éviter un entretien inopportun ou une réunion de dernière minute, et à rentrer chez vous le plus tôt possible afin de vous reposer au calme et de récupérer.

Alors, une fois prêt et sur le chemin du bureau, réfléchissez à votre excuse bidon et peaufinez votre plan d’attaque !

Après avoir bu trop d’alcool, saoulez-vous à l’eau !

Eau plate pour les moins nauséeux ou eau gazeuse en cas de haut-le-cœur, peu importe ! Mais l’essentiel, c’est de boire de l’eau en grande quantité. Idéalement, on consomme de l’eau dès la fin de la fête, avant de se coucher.

Grâce à l’eau, on élimine plus facilement les toxines accumulées, on récupère mieux et on réhydrate tout le corps, des organes jusqu’à l’épiderme.

Utilisez une trousse de secours spéciale gueule de bois

Dans chaque situation, il existe des indispensables à prendre avec soi. Et, s’il y a une trousse de secours appropriée aux vacances par exemple, il y en a une parfaite en cas de gueule de bois.

Donc, dans votre trousse de secours de lendemain de fête, mettez :

  • de l’ibuprofène (contre la migraine) ;
  • du citrate de bétaïne (contre les ballonnements) ;
  • des pastilles mentholées (contre la mauvaise haleine tenace).

Même le lendemain, on éponge l’alcool bu

En cas de gueule de bois au travail, respectez la pause déjeuner et mangez un plat sain. Et ce, même si les nausées persistent et que vous avez la flemme de sortir. Optez pour une viande, un poisson, des légumes, des féculents plutôt que pour un burger ou une pizza trop lourds à digérer.

Votre organisme a suffisamment été sollicité ces dernières heures, il est donc grand temps de lui fournir de l’énergie et des aliments qui apportent de réels bienfaits au corps. Vitamines, nutriments, oligo-éléments demeurent indispensables pour lutter contre les maux d’une gueule de bois.

À propos de l'auteur

Vanessa

Rédactrice professionnelle pour de nombreux sites web, j'aime écrire (forcément !) mais j'aime aussi lire, découvrir ce que je ne connais pas encore, consommer, manger et faire à manger, et prendre soin de moi et des autres !

Laisser un commentaire