Retour de Trump sur Facebook : le conseil de surveillance a reporté sa décision

Le conseil de surveillance de Facebook a retardé sa décision sur le retour ou l’expulsion de l’ancien Président américain Donald Trump de la plateforme.

Donald Trump a été banni de Facebook après les émeutes du 6 janvier au Capitole. Au départ, son expulsion devait prendre fin après l’investiture de Joe Biden et qu’ensuite, la décision devait sortir le 21 avril. Mais ce vendredi, le comité a déclaré sur Twitter, qu’il prendrait une décision dans les semaines à venir. Le porte-parole a expliqué que le conseil de surveillance tenait à examiner attentivement les 9000 avis du public sur le cas de Donald Trump. C’est la raison pour laquelle des délais supplémentaires ont été sollicités.

Trump est banni des grands réseaux sociaux

L’attaque au capitole a beaucoup secoué les États-Unis.

« Un président américain qui fomente une insurrection violente pour faire dérailler la transition pacifique du pouvoir ; 5 personnes tuées ; des législateurs qui fuient le siège de la démocratie. »

Nick Clegg

À la suite de cet évènement, les dirigeants des grands réseaux sociaux ont décidé de bannir l’ancien Président américain de leurs plateformes.

Facebook et Instagram ont annoncé le 6 janvier la suspension temporaire et indéterminée des comptes de Donald Trump, malgré ses millions d’abonnés sur ces 2 réseaux. Par la même occasion, Twitter l’a exclu de manière permanente. Pour la première fois, les tweets de Trump ont été retirés et son compte a été bloqué. Snapchat, Twitch et YouTube ont également pris la même décision.

Faire revenir Trump sur Facebook s’avère délicat

Mark Zuckerberg a mis en place un comité de 20 membres qu’il avait appelé « Cours suprême de Facebook ». Ce comité est en charge des décisions de modération difficiles ou controversées. Le cas de Donald Trump en fait partie et sera la plus importante des affaires que le comité de surveillance traitera.

En effet, Donald Trump et ses partisans sont des experts dans l’utilisation de Facebook. Ses publications sont parmi les plus lues, partagées et commentées sur cette plateforme. Ils ont ainsi la capacité de contourner les médias traditionnels et parler directement aux gens sur les médias sociaux.

Dans ce cas, laisser Trump revenir sur Facebook est une décision difficile pour le comité de surveillance. En fait, les 9000 avis du public sont une chose à examiner, mais il faut aussi considérer les droits à la liberté d’expression et la sécurité publique.

Depuis des mois, l’ancien Président n’est plus visible, et cela à cause de son absence sur les réseaux sociaux. Son conseiller, Jason Miller, a déclaré sur la chaîne Fox News, en mars, qu’il s’attendait à ce que Donald Trump revienne avec sa propre plateforme. Toutefois, il n’a pas donné plus de détails à ce sujet. Il a seulement assuré que cette nouvelle plateforme aurait des dizaines de millions d’abonnés.

Notons cependant que créer un réseau social prend du temps et que rien ne garantit encore son succès. Donc, pour influencer les médias, le mieux est que Donald Trump puisse revenir sur Facebook.

À propos de l'auteur

L’écriture constitue l’une des activités qui me permettent de canaliser ma passion, outre la philosophie, le sport et le jeu d’échecs. Dans tout ce que je fais, j’essaie d’atteindre la perfection, tout en sachant que personne ne pourra la rattraper. « Nous sommes ce que nous faisons répétitivement. L’excellence, donc, n’est pas un acte. C’est une habitude. » - Aristote

Laisser un commentaire