Les meilleurs films de guerre à ne pas manquer

À travers les âges, chaque révolution débute souvent par des conflits. Par contre, ce n’est pas tout le monde qui a pu y assister. Heureusement que les cinéastes sont là pour donner un aperçu de ce qui s’est passé à travers leurs films.

Sept longs-métrages qualifiés de best-sellers sont sélectionnés grâce à l’intérêt qu’ils présentent au public. Empreints de détails historiques à l’instar des dates, lieux d’évènements et noms de personnages célèbres, ils replongent les téléspectateurs dans un passé sanglant et traumatisant.

We Were Soldiers

Nous étions soldats de Randall Wallace est sorti en 2002. Il évoque la guerre du Vietnam et met en vedette Mel Gibson. Le film se caractérise par des faits historiques qui sont relatés dans un livre du même titre. Il présente des forces américaines se préparant à la guerre. Le lieutenant-colonel Hal Moore entraîne les officiers en vue de combattre les armées du Vietnam.

Pourtant, Moore réalise une fois au cœur de l’action que les acquis de la formation ne servent à rien. En cause, ils manquent de renseignements sur le nouveau terrain. Vers la fin, les deux camps rivaux subissent tous des pertes humaines.

La Chute du faucon noir

Dans La Chute du faucon noir de Ridley Scott sorti en 2001, le combat s’engage entre les forces de l’ONU et un groupe rebelle sous le commandement du général Mohamed Farrah Aidid. Il s’agit de l’un des films de guerre à caractère historique le plus populaire de l’an 2000.

Le long-métrage évoque avec des détails réels et pathétiques le combat entre les soldats américains. Cet affrontement entraîne les habitants dans la pénurie alimentaire et cause la mort de beaucoup de combattants américains et somaliens.

Le Dernier Samouraï (2003)

Le Dernier Samouraï produit par Edward Zwick accapare l’intérêt de presque tous les jeunes du monde. Le succès de ce film américano-japonais n’est pas un hasard. L’on pourrait l’expliquer par la participation des acteurs de renommée internationale comme Tom Cruise, Ken Watanabe, Tony Goldwyn. 

En outre, le long-métrage éveille la curiosité d’un public avide de connaissances. D’une part, il se base sur les circonstances de la rébellion de Satsuma en 1877. D’autre part, la vie de Jules Brunet, un ex-officier de la troupe française, a grandement motivé cette histoire.

Lettres d’Iwo Jima

Produit par Clint Eastwood, Lettres d’Iwo Jima se classe parmi les films les plus appréciés de la génération 2000. Paru en 2006, il séduit un large public grâce à son thème portant sur la guerre entre les armées des Japonais et celles des Américains.

Outre l’intrigue, les dates des évènements mentionnés et les lieux universellement connus qui y sont évoqués semblent ranimer le souvenir d’un passé inscrit dans l’histoire humaine.

VOIR AUSSI : Pourquoi les films de casino ne sont plus à la mode en 2019 ?

Inglourious Basterds

Sorti en 2009, Inglourious Basterds ou Le Commando des bâtards au Québec a fait l’objet d’une compétition officielle durant le Festival de Cannes de la même année. Ce long-métrage uchronique germano-américain de Quentin Tarantino doit sans doute sa renommée à la reproduction de l’ambiance de la 2e Guerre mondiale.

Il émeut un large public à cause de la mise en scène des massacres des juifs par les Allemands. À la vue des souffrances de ce peuple exilé, des émotions de tristesse et de peur semblent naître chez les téléspectateurs. Elles ne manquent pas de les frissonner.

American Sniper

Même s’ils agitent à cause des suspens et font souvent pleurer en raison des morts innocents, les films de guerre se terminent en général par une fin heureuse. Cependant, il n’en est pas ainsi avec American Sniper du cinéaste Clint Eastwood.

Paru pour la première fois dans les salles de cinéma en 2014, ce film de guerre américain qui met en scène Chris Kyle ressemble plus ou moins à Titanic. L’acteur principal, qualifié de tireur d’élite, trouve la mort à la suite de ses actes héroïques.

Bien que décevant, le dénouement de ce long-métrage du Clint Eastwood l’aurait propulsé au sommet de sa carrière.

1917

Qui n’a pas été conquis par 1917 de Sam Mendes ? Ce film de guerre britannico-américain sorti en 2019 donne l’illusion d’une suite continue d’images et semble mettre les téléspectateurs sur les champs de bataille.

Le long-métrage se présente comme un récit dans un récit. Il repose partiellement sur une histoire que le grand-père paternel de Mendes lui raconte. À travers les péripéties, l’on découvre le courage et la fraternité de deux jeunes soldats britanniques, Will Schofield et Tom Blake. Les deux hommes sont envoyés pour transmettre au deuxième bataillon du régiment Devonshire un message selon lequel leur attaque est annulée.

À propos de l'auteur

Avatar

Philosophe@Conscience. "Nous sommes ce que nous faisons répétitivement. L'excellence, donc, n'est pas un acte. C'est une habitude." Aristote

Laisser un commentaire