Comment manager les membres difficiles d’une équipe ?

Vous vous demandez comment apprendre à travailler avec les membres difficiles d’une équipe ? Pour vous aider, voici un guide pour les responsables et managers.

manager les membres difficiles d'une équipe

Le manager, le responsable d’équipe ou le chef de projet peut-être confronté à des membres difficiles. Si rien n’est fait, cette situation risque d’affecter l’ambiance et la productivité de l’ensemble des membres. Voire pire, elle risque de s’envenimer et créer des conflits. Il est donc essentiel d’agir rapidement dès lors qu’on est confronté à ce problème. Suivez ces techniques de management pour bien analyser le(s) problème(s) et le régler afin que tout le monde avance dans le même sens. Des conseils qui peuvent s’appliquer dans de nombreux contextes de la gestion des ressources humaines.

Ce guide pour gérer les membres difficiles de l’équipe est offert par Wrike, la collaboration en ligne.

Un guide pour gérer les membres difficiles de l’équipe

Identifiez les principaux collègues difficiles

Trouvez la personne qui est la principale source de frustration. Pas celles qui répondent, mais l’origine du problème.

Restez calme

Ne vous laissez pas atteindre par leur négativité. Répondez avec rationalité face à leur caractère difficile.  Évitez d’empirer le problème en montrant votre propre frustration.

Observez les perturbateurs

Observez-les et découvrez concrètement la raison pour laquelle ils provoquent des difficultés. Constatez le nombre de problèmes différents qu’ils créent en une journée ou une semaine pour évaluer l’étendue du problème.

Identifiez les causes de leur caractère difficile

Est-ce qu’ils n’apprécient pas les changements faits au cours d’un projet ? Est-ce qu’ils sont simplement rebutés par un type particulier de projet ? Est-ce qu’ils réagissent mal face à la pression et aux commentaires ? Identifiez les causes avant que ne survienne une véritable crise !

Choisissez vos combats

Prenez du recul. Est-ce que leur comportement difficile est parfois avantageux lorsque vous analysez l’évolution ou les échecs de l’équipe ? Décidez s’ils sont effectivement les avocats du diable dont vous avez besoin.

Consultez l’équipe

Si possible, demandez discrètement aux autres membres s’ils ont remarqué le même comportement et si cela perturbe leur travail. Si vous et le perturbateur êtes les seuls à vous sentir concernés, peut-être devriez-vous reconsidérer votre propre comportement.

Prenez-les à part

Organisez une réunion à titre de responsable (et non, en tant que collègue) pour discuter du problème. Laissez-les exprimer leurs plaintes et écoutez leurs suggestions d’amélioration.

Trouvez une solution ensemble

S’ils vous proposent des suggestions pour des changements positifs, essayez de mettre en œuvre ces changements ensemble. Leur donner une responsabilité peut améliorer leur attitude.

Donnez-leur un petit rappel

Si leur comportement persiste après votre entretien, demandez-leur leur avis sur les changements en cours. S’ils sont négatifs, demandez-leur ce que vous pourriez faire autrement.

Patientez

La plupart des personnes ne peuvent changer en une journée. Cela prendra du temps pour qu’ils se défassent de leur mauvaise habitude. Donnez-leur du temps pour intégrer le message.

Persévérez !

Le fait de devoir gérer jour après jour des membres difficiles dans votre équipe peut vous donner envie de crier « vous êtes viré ! ». Mais si vous n’avez pas essayé de leur parler, ils peuvent ne même pas avoir conscience de ce qu’ils font. Vous avez l’occasion de faire d’un collègue difficile un employé brillant.

Si vous réalisez que les membres de votre équipe sont mécontents de votre gestion, ne perdez pas confiance en vous ! Commencez pas suivre ces bonnes pratiques et vous deviendrez un meilleur chef.

À propos de l'auteur

Florent

Geek autoproclamé depuis ma naissance. Passionné par l'innovation et l'entrepreneuriat, je suis curieux et toujours à la recherche de nouvelles idées et inspirations. J’adorerais changer le monde, mais ils ne veulent pas me fournir le code source...

Laisser un commentaire