Le meilleur de la POP culture

Cannabis au travail : quel effet a la marijuana sur la productivité ?

Par le passé, nombreuses ont été les personnes à mettre en avant que la marijuana rend les individus improductifs. Il existe cependant des preuves que certaines variétés de cannabis contribuent à améliorer la concentration et ainsi la productivité. Beaucoup de gens ignorent que le cannabis peut en réalité être un allié efficace pour rendre meilleur la qualité globale du travail. Grâce à elle, vous pouvez accéder aux parties les plus créatives de votre imagination et éliminer tout sentiment d’esprit embrouillé.

cannabis marijuana productivité travail

Est-il possible de cumuler consommation de cannabis et efficacité au travail ?

De nouveaux témoignages mettent en avant que la consommation de marijuana dans le cadre du travail rend les travailleurs plus créatifs et productifs, ce qui diverge totalement avec certains clichés, notamment celui qui présente le consommateur de cannabis comme un individu non motivé et distrait.

Les espèces de cannabis sont différentes. Il faut tout d’abord savoir choisir le cannabis qui vous convient. Pour les consommateurs avides, vous savez très certainement qu’il existe deux espèces principales de cannabis : sativa et indica. Les graines de cannabis sativa sont celles qui aident à être plus productifs grâce à une concentration de THC plus élevée que la variété indica. Elles sont souvent consommées pendant la journée car elles permettent à l’esprit de rester concentré et de garder son énergie et sa motivation. De plus, le cannabis sativa vous empêche de vous sentir trop «stoned», état que l’on ressent davantage en consommant la variété de cannabis indica.

Comment la marijuana affecte-t-elle la productivité ?

Il existe un lien direct entre une plus grande productivité et les niveaux de dopamine dans le cerveau. Alors que l’on associe plus souvent  la dopamine aux sentiments de satisfaction et de plaisir, elle agit aussi comme un facteur de motivation. Lorsqu’il y a une augmentation des niveaux de dopamine dans le cerveau, le désir et le besoin de bien faire les choses augmentent aussi. Le cannabis permet à la dopamine de se propager dans le cerveau, contribuant ainsi à accroître votre attention et votre motivation.

En choisissant une variété de cannabis adaptée, vous pouvez améliorer votre productivité en faisant preuve d’un sens de la créativité que vous ne soupçonniez certainement pas chez vous. Cela vous permet de trouver des solutions auxquelles vous n’auriez sûrement pas pensées en étant sobre. C’est pourquoi de nombreuses personnes en consomment dans la Silicon Valley en utilsant le mode du microdosage.

Bien sûr, c’est une pratique qui n’est pas recommandée, d’autant plus qu’on est encore loin de la légalisation en France… Sur le long terme, cela nuira à votre productivité, votre efficacité, mais aussi votre santé. Comme toutes les bonnes choses, il ne faut pas en abuser !

Cannabis au travail : quel effet a la marijuana sur la productivité ?
4.5 / 6 votes

À propos de l'auteur

Jasmin

Un mec cool qui rédige des articles cools quand le temps me le permet.

2 commentaires

  1. Ce n’est pas si simple … Le cannabis peut aider dans certains métiers mais peut nuire dans d’autres. Par exemple, si je fume une variété forte en THC, je ne peux pas faire de maçonnerie car je deviens très sensible à l’effort et à la chaleur l’été.

    Idem et c’est du vécu : évitez de faire de la tronçonneuse seul en forêt quand vous êtes raides … !

    En revanche, avec une variété riche en CBD avec peu de THC, cela “se passe velours” … c’est un peu comme comparez du cidre avec du whisky ou de la vodka. Vous pouvez boire deux ou trois verre de cidre à 2 ° max dans votre journée sans impacter sur votre travail. En revanche, avec le Whisky, ce n’est pas évident …

    Idem pour des métiers à risque comme tourneur-fraiseur, ce n’est pas qu’on souffre de la chaleur, mais il faut être très concentrés sur ce qu’on fait ! Prendre une pièce métallique dans la gueule n’a jamais fait du bien à personne.

    Enfin, imaginez dire à des parents au sujet d’un autocar qui va emmener leurs enfants dans une activité scolaire quelconque : “Rassurez-vous, on a fait fumer du cannabis au chauffeur, il conduira plus concentré” … je pense qu’ils vous lapident … plus les mères, que les pères d’ailleurs … !

    Il existe des métiers ou effectivement le cannabis est un plus. Et là, on est moins regardant sur la teneur en THC. Le premier exemple qui vient à l’esprit est écrivain ou musicien. Rédacteur à Chanvre Info aussi, par exemple 😉 . Architecte aussi mais ici encore, il ne faut mieux pas compter sur des variétés trop riches en THC. Note : pour “rédacteur” : cela ne dérange pas trop … !

    Mais certains consomment du cannabis pour d’autres raisons que l’imagination : pour tromper l’ennui, d’autres pour supporter les horreurs de leur profession. Je pense à des pompiers et des policiers, des militaires aussi, qui ont assistés à des scènes horribles … eh bien apparemment, le cannabis aide bien à supporter ce que l’on nomme le Stress Post traumatique !

    Enfin, il y a tous ces métiers modernes liés à l’informatique qui collent ma foi, pas mal à ces activités illicites, pour lesquels le cannabis ne semble pas contre-indiqué ! Et puis, il existe aussi tous ces gens qui approchent ou dépassent de la cinquantaine et ont un peu mal de partout, et qui trouvent dans le cannabis, un bon substitut aux opiacés médicamenteux légaux !

    Légèrement en marge de tout cela – mais c’est une partie importante qu’il faut traiter à part, ils y a tous ces patients, des handicapés parfois, anciens accidentés … qui souhaitent utiliser le cannabis dans leur vie pour les soulager de leurs maux et veulent aussi travailler. Je vous assure que c’est un casse tête pour tous les pays qui ont légalisé le cannabis médical …

    Le sport aussi est un peu à part. Le cannabis n’est pas un dopant – sauf peut-être pour les marathons, c’est en discussion – mais il accélère la récupération après épreuves et c’est considéré comme une sorte de triche. Si tout le monde pouvait en prendre, il n’y aurait plus ce problème. Le CBD est principalement recherché pour ses propriétés antiinflammatoires, il est interdit dans pratiquement tous les sports. Le THC a aussi ses propriétés médicales recherchés par les sportifs comme en témoigne les test qui dénoncent chaque année un lot important de champions. Si l’on considère le sport comme un métier – j’aimerai bien gagner ce que gagne un champion de foot – le sujet de la relation sport-cannabis, rentre de plein droit dans votre article.

    Il y aura probablement pas mal de choses à rajouter ici … Il existe des métiers où le cannabis n’a pas sa place. On peut imaginer qu’un huissier qui fume court à sa ruine (le cannabis rend compassionnel) … on comprend que la profession le bannisse. Plus sérieusement, la Police et l’Armée n’en veulent pas, les professions de transport non plus, Idem, on imagine mal celui qui charge les barres d’uranium dans une centrale atomique, mort bourré ou défoncé à la Weed ou les deux à la fois … la liste pourrait être longue.

    Voyez : le sujet est vaste, vous n’avez fait que de l’aborder … continuez … c’est un sujet très intéressant que l’on peut traiter sous la forme d’épisodes (partie 1, partie 2, …). Il y a pratiquement une thèse à faire sur ce thème qui préoccupe à l’aube de futures légalisation …

    JLB

  2. Désolé, après relecture, y’a des fautes … j’ai bossé toute la nuit et je suis naze ! Le canna n’aide pas pour les fautes … J’avais aussi oublié de vous saluer, ce qui n’est pas poli : meilleures salutations.

Laisser un commentaire

Merci pour le partage :)
Pour ne rien rater de nos articles, suivez-nous :