Repas de Pâques : comment accommoder les restes pour éviter le gaspillage ?

Repas de fête rime souvent avec grosses pertes. On a tendance à cuisiner beaucoup pour faire plaisir à tout le monde et avec le reconfinement qui laisse peu d’espoir aux réunions de famille, il sera encore plus compliqué de ne pas se retrouver avec un frigo plein à craquer.  

Œufs en chocolat, traditionnel gigot d’agneau, mais aussi entrées aux œufs et autres recettes typiques de Pâques, le menu est riche, varié, mais laissera surtout un goût d’inachevé si les restes doivent finir à la poubelle. Heureusement, avec un peu d’inspiration il est possible d’éviter le gaspillage en plus de se faire plaisir dans les jours à venir. Eh oui ! Rien ne se perd, tout se transforme. Alors pourquoi se priver ? Voici quelques idées de recettes faciles pour accommoder les restes de ce long week-end et bien sûr faire des économies.

L’agneau pascal revisité

agneau-pascal

Pâques sans agneau en plat principal est comme un Noël sans sa traditionnelle bûche. Gigot, épaule, carré ou encore rôti, l’agneau est la vedette et avec son accompagnement de légumes printaniers ou autres idées plus élaborées, a fière allure. Toutefois, il faut avouer qu’il n’est pas évident de savoir comment retravailler de la viande d’agneau sans un peu d’audace. Et pourtant ! Il y a tellement de possibilités.

Effiloché et mélangé à des épices, l’agneau peut délicieusement servir de garniture à des tacos, donner une autre dimension à un burger maison ou encore servir à façonner de délicieux kébab. Si vous êtes plutôt du style « diet food », l’effiloché d’agneau peut parfaitement accompagner une salade ou dans une ambiance plus asiatique être tranché en lamelles et agrémenté de citronnelle et de graines de sésame pour un wok de légumes.

Le lapin au chocolat se décline à l’infini

Après les fêtes de fin d’année, Pâques est assurément la période de l’année durant laquelle on consomme le plus de chocolat. Entre œufs en chocolat, poules et lapins gourmands et magnifiques créations de nos artisans chocolatiers, l’overdose n’est pas loin. Même pour les amoureux de cette gourmandise des dieux, le chocolat à outrance pendant plusieurs jours a vite fait de lasser.

Pour redonner plus de légèreté à vos lapins en chocolat, il suffit de les revisiter avec les fruits de saison. La fraise gariguette, une couche de spéculoos et le chocolat tout simplement fondu feront un excellent dessert à savourer. Pour les impétueux, le chocolat de Pâques peut parfaitement servir de base pour élaborer des entremets, de magnifiques cookies, une mousse aérienne à souhait, un fondant. Mais, il peut aussi bien se conserver au congélo pour vous servir de déco sur les gâteaux que vous réaliserez.

Les asperges : comme une envie printanière

Indissociable du repas dans la pure tradition de Pâques : les asperges. Verte, blanche ou violettes, elle a souvent mauvaise presse depuis l’enfance, ce bien malgré elle. Elle fait partie des légumes qui ne font pas forcément l’unanimité, mais qui ont pourtant un potentiel énorme. Si la plupart la consomment sautée à la poêle ou à la vapeur, elle peut pourtant être sublimée de bien des manières.

L’asperge peut très bien servir de garniture à de délicieux feuilletés au jambon pour un apéritif, garnir une pizza ou une quiche pour un côté plus « healthy », faire office de farce pour des bricks avec de la viande hachée ou encore être panée façon tempura.

Vous avez donc toutes les clés pour éviter le gaspillage en cuisine cette année et surtout adopter cette attitude définitivement. En plus de devenir un véritable cordon bleu, votre porte-monnaie vous en remerciera.

À propos de l'auteur

Amoureuse des lettres et de la force des mots, éternelle passionnée de l'art d'écrire, je ne conçois pas un monde sans la beauté de pouvoir s'évader au simple contact d'un écrit. Pour moi, vivre c'est partager de l'émotion à travers les mots.

Laisser un commentaire