Montre connectée : l’Apple Watch détecterait mieux la Covid-19

Plusieurs montres connectées comme l’Apple Watch ont contribué à des recherches, dans le but d’endiguer la propagation du Coronavirus. Les études se sont penchées sur des changements infimes du comportement de l’organisme, notamment le rythme cardiaque.

Apple Watch vs Covid-19

L’Apple Watch n’a cessé de faire des progrès dans le domaine de la santé. L’an dernier, les chercheurs s’en servaient pour détecter des variations subtiles dans l’organisme causées par la Covid-19. Afin de mener à bien l’investigation, ces scientifiques ont suivi, pendant 5 mois, 300 personnes hautement exposées au virus. Elles ont été équipées d’une Apple Watch.

Détecter une infection à la Covid-19 grâce au rythme cardiaque

L’Apple Watch constitue, entre autres, un moniteur de santé portable d’une grande praticité. Elle comporte plusieurs technologies qui permettent de surveiller l’état de santé d’un individu. Ayant fait ses preuves auprès des professionnels, la montre connectée dispose d’un oxymètre et d’un dispositif ECG. C’est grâce à ceux-ci qu’elle réalise des analyses quotidiennes sur plusieurs plans comme le niveau d’activité de la personne et son rythme cardiaque.

Apple sort une montre connectée pour détecter le Covid-19. Ce Apple Watch reconnaît le malade par la variation de son rythme cardiaque.

Étant donné ces fonctions de l’Apple Watch, une question se pose : la montre permet-elle de savoir si un individu est atteint du coronavirus ? Les recherches des scientifiques de Mount Sinaï Health System de New York et de l’Université de Stanford en Californie à ce sujet ont abouti à des résultats plutôt positifs.

Durant ces études, le suivi de 300 soignants munis de ladite montre a permis de remarquer si une personne est contaminée à la Covid-19 ou non. Les chercheurs savent déjà que le rythme cardiaque change progressivement selon l’évolution d’une inflammation provoquée par le virus. Comme le coronavirus est hautement inflammatoire, il est possible de le détecter une semaine avant que l’analyse sur le patient ne s’avère positive.

VOIR AUSSI : Ces technologies peuvent aider à limiter la propagation du COVID-19 !

Des montres connectées pour lutter contre le Coronavirus

A priori, toutes les montres connectées capables d’analyser les variations du rythme cardiaque peuvent détecter une infection. Le changement des battements du cœur peut s’opérer jusqu’à 9,5 jours avant l’apparition des premiers symptômes. Malheureusement, cette prédiction ne s’applique qu’à 81 % de la population selon la recherche de l’université de Stanford de Californie.

D’après les statistiques de cette université, 19 % de gens n’ont présenté aucune variation au niveau de leur rythme cardiaque lors d’une infection à la Covid-19. Malgré cela, voir rapidement si un individu est malade du virus permettrait d’avertir l’utilisateur de la montre connectée. Cela aura pour effet de limiter la propagation de la maladie et de traiter le patient avant l’apparition d’une forme grave.

En dehors d’Apple, plusieurs marques se sont également lancées dans ces recherches comme Fitbit. Le but étant de développer un algorithme capable d’identifier une personne atteinte du coronavirus. A ces investigations ont participé 100.000 volontaires.

Ne se laissant pas devancer, Google a aussi décidé de contribuer à la lutte contre cette pandémie. Il a développé un système de notifications sur Wear OS en réponse à la mise en place d’un diagnostic rapide avec Siri par Apple. Cette prévision avec Siri permet de diriger l’utilisateur vers les services de santé adaptés aux symptômes qu’il a.

À propos de l'auteur

L’écriture constitue l’une des activités qui me permettent de canaliser ma passion, outre la philosophie, le sport et le jeu d’échecs. Dans tout ce que je fais, j’essaie d’atteindre la perfection, tout en sachant que personne ne pourra la rattraper. « Nous sommes ce que nous faisons répétitivement. L’excellence, donc, n’est pas un acte. C’est une habitude. » - Aristote

Laisser un commentaire