L’intelligence articielle : quelles opportunités pour les freelances ?

L’intelligence artificielle étend ses tentacules dans tous les domaines. À l’heure où le freelancing prend de l’ampleur, il est idéal de se demander ce que l’IA peut apporter aux freelances. Si cela vous préoccupe, on répond à la question dans cet article.

La révolution numérique continue et dégénère. Petit à petit, l’IA s’impose et étend ses racines. Ce qui fait dire aux experts que les années à venir seront celles de l’IA. Même si elle existe déjà dans plusieurs domaines et fait déjà ses preuves, l’IA est encore trop peu utilisée. Elle fait son petit bonhomme de chemin, mais annonce déjà de grands bouleversements quand elle parviendra à son état d’achèvement. Une évolution qui annonce de profondes restructurations dans tous les secteurs d’activités sur le marché de l’emploi.           En tant que freelance, vous vous demandez sans doute si votre job n’est pas en péril. Ci-dessous nous étudions les bouleversements et les opportunités que l’IA offre aux freelances.

Quel est l’impact de l’intelligence artificielle sur les secteurs d’activité ?

Avec la pandémie du Coronavirus, l’automatisation de plusieurs emplois a été accélérée. De nombreuses entreprises n’ont pas hésité à réduire le nombre de leurs employés et automatiser des points stratégiques de l’entreprise.

Avec le développement de ces programmes intelligents, il est clair que de nombreux métiers vont disparaître. Plusieurs deviendront insignifiants tandis que de nombreux autres seront remplacés par des robots et autres intelligences. À cet effet, nous voyons déjà les performances de l’IA dans plusieurs métiers :

  • La rédaction et correction ;
  • La comptabilité ;
  • Le secrétariat ;
  • L’assistance administrative ;
  • Le télémarketing, etc.

L’IA va générer de nouveaux métiers

Des métiers disparaîtront avec la montée en puissance de l’IA, certes. Toutefois, tous les métiers ne seront pas détruits. Le Conseil d’orientation de l’emploi (COE) minimise même cet impact en affirmant dans son rapport que seuls 10% des métiers actuels sont susceptibles de disparaître avec le développement de l’intelligence artificielle. Ce conseil affirme que l’IA va entraîner une reconversion des personnes dont le métier disparaîtrait. En effet, sur près de 100 millions d’emplois qui verront le jour d’ici 2022, l’IA serait génératrice de plus de 58 millions.

Les métiers qui verront le jour seront majoritairement ceux de la technologie de l’information. Entre autres, nous pouvons citer :

  • Chief ethics officer : celui-ci veillera à l’éthique de l’IA. Il doit s’assurer qu’elle ne commette pas des actes illégaux ou discriminatoires.
  • Entraîneurs d’IA : c’est celui qui supervisera l’apprentissage de l’IA. Il l’aidera à s’améliorer.
  • Rédacteur IA : Il est appelé à rédiger les conversations possibles que peut tenir une IA, ses scripts, le niveau de langage, les expressions, etc.
  • Psydesigner et designer de personnalité : c’est le psychologue de l’IA. C’est lui qui façonnera la personnalité de l’IA.

L’IA va entraîner une demande croissante des métiers de l’IT

Selon la fédération Syntec Numérique, la demande en métiers IT va s’accroître d’au moins 1% en 2021. Cette croissance sera principalement due à l’évolution du Cloud.

Pour le forum économique mondial, d’ici 2022 – 2023, l’IA va entraîner la création de plus de 133 millions d’emplois. Mais l’on ne s’attend pas à ce qu’il y ait des candidats pour tous les postes. En effet, il y aura une crise de talents, car l’IA demande des connaissances approfondies. Elle le sera plus dans des domaines tels que la machine learning, l’analyse, la conception et le développement des algorithmes, le traitement des données, etc.

Dans les années à venir, la demande pourrait être très élevée pour des métiers tels que :

  • Ingénieur robotique ;
  • Data analyst ;
  • Ingénieur en apprentissage automatique ;
  • Architect Cloud ;
  • Developpeur Big Data et machine learning, etc.

L’IA demande une évolution et approfondissement des connaissances

Les nouveaux métiers que va engendrer l’IA supposent de nouveaux besoins. Afin de répondre convenablement à ces derniers, de nombreux spécialistes vont devoir élever leurs performances et seront de plus en recherchés.

Il existe déjà des spécialistes en cybersécurité. Mais à une époque où l’IA sera plus présente avec l’augmentation des données qui transitent, il faudra plus que les connaissances actuelles. Des profils tels que l’ingénieur analyste, le responsable de la sécurité des systèmes d’information, consultant en cybersécurité seront très demandés.

Dans quelques années, comme cela se passe déjà, l’IA est appelée à interagir avec les humains. Mais quels types de relations entretiendront-ils ? Il faut des hommes de droits pour légiférer, sinon un vide juridique pourrait se révéler. Dans ce cas, le rôle des juristes et avocats en IA sera essentiel. Ils seront notamment requis lors des questions de RGPD, du respect de vie privée, etc.

L’IA finira par s’imposer, c’est évident. Il est donc essentiel que chaque freelance approfondie ses connaissances afin de s’adapter aux bouleversements à venir.

À propos de l'auteur

Avatar

Passionné des Lettres et envoûté par l'art, je livre aux autres mes découvertes en matière de littérature, de voyage, de cinéma et du sport. "Je pourrais passer le reste de ma vie à lire, juste pour satisfaire ma curiosité." Foi que je dois à Malcom X.

Laisser un commentaire