Devenir community manager : 10 qualités et compétences indispensables

Aujourd’hui, aucune marque ne peut se passer du community management. Et quand on est accro aux réseaux sociaux, devenir community manager est le job idéal. Grâce à ce poste, on allie passion personnelle et exigences professionnelles. Parce que le métier est encore nouveau dans le paysage professionnel français, voici quelques informations et conseils sur les qualités et compétences des community manager.

Devenir community manager : 10 qualités et compétences indispensables

Qu’est-ce que le métier de community manager ?

Littéralement traduit en français, community manager signifie “gestionnaire de communauté“. En fait, la traduction est plutôt animateur de communauté. Plus précisément, le community manager anime des communautés virtuelles, gère les communautés en ligne.

Pour résumer, ce métier consiste à s’occuper des réseaux sociaux d’une entreprise, notamment Twitter, Facebook, Linkedin ou encore Instagram et TikTok. Sur ces plateformes, le community manager poste des articles, rédige quelques phrases percutantes, met en ligne des images ou des vidéos au profit d’une marque, d’une société.

L’objectif est de générer de l’engagement sur les réseaux sociaux avec la communauté et faire parler de la marque de manière positive sur le web.

Community manager : un métier varié et de multiples compétences

Publier sur les réseaux sociaux n’est pas l’unique mission du community manager. Ce dernier est en effet amené à effectuer de nombreuses tâches variées :

  • rédaction SEO ;
  • modération ;
  • analyse ;
  • définition d’objectifs stratégiques ;
  • relations publiques ;
  • veille Internet ;
  • gestion de l’e-réputation ;
  • participation à des débats, des forums…

Être community manager, c’est être l’ambassadeur d’une marque. On vend la société que l’on représente à travers des publications. Publications que l’on choisit et que l’on gère du début à la fin. Le but étant d’attirer du public, et de faire parler de la marque, positivement.

Les missions du community manager

Le community manager peut être salarié ou indépendant. Il peut, par exemple, se faire embaucher dans le département communication d’une société. Il peut aussi travailler directement avec un annonceur, ou encore être au service d’une agence social media.

Les 10 qualités et compétences pour devenir community manager

Ce métier implique beaucoup de responsabilités et de missions diversifiées. Pour réussir en tant que community manager, il faut avoir au moins 10 qualités et compétences.

10 qualités et compétences du community manager

1- Maîtriser les outils informatiques contemporains

Le rôle premier du community manager est d’être sur les réseaux sociaux. Les personnes réfractaires aux communautés virtuelles peuvent donc difficilement devenir community manager. En revanche, ceux qui maîtrisent les réseaux sociaux, leur langage, leurs subtilités et toutes leurs fonctionnalités font généralement de bons community manager.

Il importe, par ailleurs, de maîtriser certains outils informatiques. Talwalker est par exemple un outil indispensable à la veille. Certains outils permettent de gérer les partages, comme Hootsuite. Pour obtenir des statistiques, on pourra utiliser Google Analytics, une pléthore d’outils aident à créer des événements, et d’autres outils aident à gérer l’influence.

2- Être un bon communiquant

Un bon community manager est avant tout un bon communicant. Ses messages doivent être écrits clairement. Il doit maîtriser la langue dans laquelle il s’exprime. De plus, il doit savoir résumer ses idées, notamment si les messages sont diffusés sur des réseaux sociaux autorisant peu de caractères. Le but étant que la communication soit efficace.

Au-delà de la seule communication, pour être efficace, le community manager doit faire preuve de créativité. La communication passe parfois par l’organisation d’événements et de jeux concours. Ceux-ci doivent être originaux pour se démarquer de la masse.

3- Savoir gérer les commentaires

Être community manager implique de relayer certains commentaires publiés, mais pas tous. Il faut également, parfois, répondre aux questions des Internautes. Le community manager sait analyser rapidement la teneur des propos et des interrogations qu’il lit sur les réseaux sociaux. Il sait aussi gérer ces avis et ces questions sans nuire à la réputation de la société ou du client qu’il représente, avec intelligence.

4- Avoir de l’empathie

Pour une communication pleinement efficace, il faut être capable de se glisser dans la peau et dans la tête de son public. Autrement dit, il faut faire preuve d’empathie. De cette manière, on adoptera les bonnes formulations pour séduire le public. L’empathie amène, par ailleurs, à la patience. Une autre qualité du community manager, qui doit rester calme et faire preuve de diplomatie. Et ce, en toutes circonstances.

5- Savoir prendre du recul

Le community manager peut être confronté à des messages agressifs, violents. Son job est de prendre du recul par rapport à tout ça. Il doit absolument éviter toute confrontation avec les Internautes. Ces derniers pouvant, potentiellement, nuire à l’image de la marque s’ils ont une expérience négative avec l’un des représentants. Il faut agir posément, intelligemment. Dans certaines situations, l’humour aide à apaiser les tensions, à débloquer des situations complexes. L’objectif étant de toujours renvoyer une image positive de la marque.

6- Être disponible

Le community manager doit être en effet capable de se connecter à tout moment de la journée, 7 jours sur 7. Cette fonction requiert donc beaucoup de disponibilité et d’investissement.

7- Être passionné

Se rendre disponible au quotidien et s’investir, c’est plus facile quand on est passionné. Alors mieux vaut travailler pour une société avec laquelle on partage des centres d’intérêt et des affinités ! Si le community manager se reconnaît dans la marque qu’il représente, il accomplira sa mission avec d’autant plus d’entrain et de motivation.

8- Savoir s’organiser

Désormais, les marques sont sur tous les réseaux sociaux. Et le community manager se retrouve sur tous les fronts : Facebook, Twitter, Instagram… Sans compter les blogs, les sites web, les forums… Il faut donc nécessairement être organisé pour parvenir à gérer toutes ces communautés, sans en oublier une seule.

9- Savoir s’adapter

Polyvalent, le community manager doit avoir plusieurs cordes à son arc. S’il communique sur les réseaux sociaux, il doit aussi rédiger en SEO et proposer des contenus créatifs. Parfois, il gère des relations humaines et relations presse. Il doit savoir modérer les propos négatifs publiés. Il a également une mission de veille, sur les publications venant de l’extérieur. Sans oublier qu’il travaille au service d’une marque ou d’une collectivité. Comme un commercial ou un porte-parole, il doit donc savoir adapter ses propos et son attitude en fonction du rôle de l’instant.

10- Être réactif

On le sait, sur le web, tout va très vite. Les commentaires se relaient rapidement, les rumeurs galopent et les critiques sont particulièrement diffuses. Il importe donc d’être ultra réactif. Constamment en alerte, le community manager est capable de lire chaque publication dès lors qu’elle est disponible. En fonction de la nature des publications, il doit être en mesure de réagir très vite.

Comment devenir community manager ?

Ce métier vous fait envie et vous pensez avoir les qualités et compétences pour y arriver ? Avant de passer à l’action et de vous lancer dans la recherche d’emploi, regardez la vidéo ci-dessous pour obtenir de nombreux conseils pratiques.

Maintenant, vous savez (presque) tout sur le job de community manager. À vous de juger si vous avez les qualités requises pour réussir dans ce métier.

À propos de l'auteur

Vanessa

Rédactrice professionnelle en freelance pour divers sites web, j'aime écrire (forcément !) mais j'aime aussi la mode, la nourriture, les voyages et tout ce qui touche au bien-être.

Laisser un commentaire