Coronavirus : le premier vaccin mis au point en Russie

Depuis décembre 2019, le monde entier fait face à l’épidémie du Coronavirus. Ce matin, le chef du kremlin annonce la mise au point d’un vaccin dénommé Spoutnik.

Le Coronavirus ou COVID-19 a pris sa naissance en Chine en décembre 2019 dans la province de Wuhan. Depuis janvier, elle s’est étendue au reste du monde. Aussi puissante qu’elle est, elle a forcé de nombreux pays à décréter le confinement général de la population.  Rien n’en est venu à bout, aucun traitement ne l’a vaincue. Seul l’espoir d’un vaccin demeure. Et l’annonce est tombée ce matin de la bouche du chef du Kremlin, Vladimir Poutine.

La Russie met au point Spoutnik, le premier vaccin contre le COVID-19

Ce mardi 11 août 2020, le président de la Russie Vladimir Poutine annonce au monde entier la mise au point du « premier » vaccin contre le coronavirus. C’était lors d’une vidéoconférence. Déjà, le chef du Kremlin assure l’immunité durable du vaccin qui est baptisé Spoutnik. Il affirme également que ledit vaccin a été inoculé à sa fille. Mais pour l’heure, la production industrielle n’a pas encore démarré. Elle débutera en septembre.

Sans intention politique, cette annonce devrait être un soulagement ou plutôt un ouf de soulagement pour le monde entier. Selon le président du fonds souverain, Kirill Dmitriev, qui a contribué à l’élaboration du vaccin, vingt pays étrangers ont déjà passé la commande de « plus d’un milliard du vaccin ». Le vaccin est encore à la phase d’essais. La phase 3 commence le mercredi 12 août 2020.

La communauté scientifique s’en préoccupe

L’élaboration du vaccin baptisé spoutnik n’est pas inconnue à la communauté scientifique. Il y a quelques semaines, certains chercheurs étrangers ont exprimé des préoccupations quant à la rapidité du vaccin contre le COVID-19 mis au point par la Russie. L’OMS, de son côté, n’a pas émis de réserve. Elle a cependant appelé au respect des règlementations pour l’élaboration d’un vaccin de ce genre.

Pour la Russie, l’efficacité du vaccin Spoutnik n’est plus à remettre en cause : « je sais qu’il est assez efficace, qu’il donne une immunité durable ». D’après Poutine, sa fille qui a participé à l’expérimentation n’a eu qu’une légère température après être vaccinée.

Spoutnik disponible le 1er janvier 2021

Le vaccin contre le COVID-19 annoncé par Poutine a été mis au point par le centre Gamaleïa, avec la collaboration du ministère de la Défense. Tout comme la Russie, plusieurs pays travaillaient déjà sur le développement d’un vaccin contre cette épidémie dont les ravages s’accentuent aux États-Unis. L’Organisation mondiale de la santé ne cesse de rappeler les chercheurs au respect des règlementations et protocoles en vigueur pour la mise au point d’un vaccin de ce type.

D’après les agences de presse russes qui ont consulté le registre du ministère de la Santé, le vaccin sera mis en circulation le 1er janvier 2020.

Sommes-nous en route pour l’après COVID-19 ?

À propos de l'auteur

Avatar

Passionné des Lettres et envoûté par l'art, je livre aux autres mes découvertes en matière de littérature, de voyage, de cinéma et du sport. "Je pourrais passer le reste de ma vie à lire, juste pour satisfaire ma curiosité." Foi que je dois à Malcom X.

Laisser un commentaire