Black Friday : la nouvelle “tradition” pour pousser à la consommation ?

Ce 29 novembre aura lieu de nouveau le Black Friday. Cette tendance venue des Etat-Unis a manifestement réussi à séduire le cœur des amateurs de bonnes affaires. Entre bons plans, réductions et offres complètement folles, des milliers de personnes vont pouvoir faire leurs emplettes en prévisions des fêtes de fin d’année. L’occasion de revenir sur les origines de cette mode et d’analyser ses effets sur notre porte-monnaie.

black-friday

Les origines négrières du Black Friday : réalité ou légende urbaine

Vous aurez surement entendu la rumeur selon laquelle le Black Friday tiendrait ses origines de la vente des esclaves au pays de l’oncle Sam ? Pendant des années, des voix se sont élevées pour dénoncer l’instrumentalisation de ce terme peu glorieux lié à l’histoire du Nouveau-Monde est appliqué au commerce moderne.

origines-black-friday

L’idée de reprendre un terme désignant le jour de vente des esclaves a en effet de quoi refroidir. Bien heureusement, il s’agirait d’une affirmation sans fondement. Le plus probable concernant les origines du Black Friday serait plutôt à attribuer à la cohue qui suivait le jeudi de Thanksgiving. En effet, à cette date, les commerçants avaient l’habitude de proposer de bonnes affaires et la plupart des américains prenaient une journée de libre pour faire leurs achats. Cette situation entraînant de nombreux blocages, notamment dans la circulation, mais aussi des violences, le terme de Black Friday lui a ainsi été collé. L’expression remonterait donc aux années 1950 et serait resté dans les mœurs pour désigner les réductions de cette époque de l’année.

Quand consommer devient un challenge !

En période normale, avec l’avènement des sites de vente en ligne, nombreux sont les consommateurs qui sont à l’affût de la moindre réduction. Les codes promo proposés sur le Net permettent aujourd’hui aux internautes de se faire plaisir à moindre coût. Dans cette lancée, le Black Friday a été adopté par les grandes enseignes il y a de cela quelques années avant que la mode ne soit reprise par la majorité des commerçants. Ainsi, de nombreuses offres en tout genre vont pulluler sur internet et dans les commerces offrant des réductions sur toute sorte de produit.

Ainsi à partir de vendredi prochain, de nombreux Français seront en alerte maximale afin de dénicher le bon plan qui leur permettra d’acquérir le nouvel Iphone, le dernier robot thermomix ou encore l’occasion de trouver le cadeau de Noël pour toute la famille.

soldes-black-friday

Le mot d’ordre est lancé, la semaine prochaine, le but sera de trouver les meilleures offres et de réaliser des achats malins afin de profiter pleinement des joies du Black Friday. Cette tendance à la surconsommation inquiète les organismes de consommateurs qui y décèle une manipulation ingénieuse des enseignes pour inciter à l’achat compulsif. En effet, à l’heure où la plupart des achats s’effectuent en ligne, les clients ont tendance à remplir leur panier virtuel de produits en tout genre, des achats qui ne seraient sans doute pas effectués en magasin.

L’année dernière plus de 50 millions de transactions par carte bancaire avaient été réalisées lors du Black Friday. Aux Etats-Unis le pays d’où nous vient cette tradition, plus de 3 milliards de dollars avaient été dépensés par les consommateurs en matériel high-tech, cosmétiques, vêtements et autres articles. Des chiffres vertigineux qui doivent surement faire rêver les commerçants en quête permanente d’astuces pour faire dépenser les consommateurs.

Le Black Friday, une tradition faite pour durer ?

Il n’y a aucun doute, la tradition du Black Friday a trouvé une terre promise en hexagone. En effet, malgré les courants qui s’élèvent contre la surconsommation et le gaspillage, les consommateurs ont du mal à résister à l’appel des achats malins. Certains vont même jusqu’à économiser durant toute une année afin de pouvoir se faire plaisir lors du Black Friday et se payer des articles qu’ils ne pourraient pas acheter sans ces promotions.

Il est à noter toutefois que de nombreuses actions parallèles au Black Friday ont vu le jour ces dernières années pour inciter à ne rien acheter ce jour de l’année. C’est le cas de Greenpeace qui organise dans plusieurs pays des actions centrées sur la réparation, le recyclage et des ateliers de DIY (Do It Yourself)

L’avenir nous édifiera sur les comportements qu’adopteront les Français lors des prochains Black Friday, mais il semble bien que la frénésie qui ait pris possession des consommateurs américains soit en passe d’élire domicile en nos contrées.

À propos de l'auteur

Monica Kalla-Lobé

Amoureuse des lettres et de la force des mots, éternelle passionnée de l'art d'écrire, je ne conçois pas un monde sans la beauté de pouvoir s'évader au simple contact d'un écrit. Pour moi, vivre c'est partager de l'émotion à travers les mots.

Laisser un commentaire