10 Years Challenge : une mine d’or pour les algorithmes de reconnaissance faciale

Avez vous participé au “10 Years Challenge”, en postant une photo de l’évolution de votre visage en 10 ans sur les réseaux sociaux ? Il se pourrait bien que votre cliché alimente l’intelligence artificielle derrière les algorithmes de reconnaissance faciale de réseaux sociaux comme Facebook et Instagram… Vu sous cet angle, ce challenge devient un peu flippant !

Le 10 Years Challenge utilisé pour la reconnaissance faciale

Les dessous du “10 Year Challenge” : une base données pour les algorithmes de reconnaissance faciale

Depuis le début de l’année, entre 2 likes sur un œuf, les internautes ont participé en grand nombre au “10 Years Challenge”, un défi où on compare ses photos de 2009 et de 2019. Ce phénomène narcissique a immédiatement trouvé l’adhérence de millions d’adeptes du selfie à travers le monde. Mais ce qui ressemble à un jeu marrant est aussi une bonne aubaine pour les marques qui l’utilisent à des fins marketing… Là où ça devient vraiment flippant, c’est que la majorité de ces photos pourrait rapporter gros à Facebook et à Instagram.

En effet, Mark Zuckerberg, comme tous les autres grands pontes de l’économie numérique, s’intéresse de près à l’intelligence artificielle. Mais pour être performante, cette dernière à besoin d’ingurgiter beaucoup de données et d’analyser des exemples pour ensuite en tirer des conclusions et apprendre. C’est ce qu’on appelle le “Machine learning”. Il est important de savoir que quand vous vous inscrivez sur un réseau social, vous acceptez de fait que les photos que vous y partagez ne vous appartiennent plus totalement… Dans ce contexte, le “10 Years Challenge” est une bonne aubaine pour entraîner des algorithmes de reconnaissance faciale au processus de vieillissement.

Pour en savoir plus, regardez ci-dessous le reportage vidéo “Les dessous du 10 Years Challenge” du journaliste canadien Frédéric Arnould qui a analysé ce phénomène inquiétant :

VOIR AUSSI : Le #10YearsChallenge détourné pour la cause écologique

Big Data et intelligence artificielle sont les meilleurs amis du 10 Years Challenge !

Ce défi viral est donc une bonne façon de récolter d’avantage de données sur les usagers des réseaux sociaux. Tout ça afin de perfectionner l’intelligence artificielle, de plus en plus présente sur le web. Le fait de reconnaître les traits du visage qui évoluent dans le temps est extrêmement intéressant pour une intelligence artificielle. L’exploitation de ces données détaillées sur les effets du vieillissement est donc aussi extrêmement lucratif pour Facebook…

C’est un Tweet de l’écrivaine New-Yorkaise Kate O’Neill (experte de l’impact des technologie sur le futur) qui a alerté la communauté sur l’utilisation qui pourrait être fait des données issues du “10 Years Challenge” :

Moi il y a 10 ans : j’aurais probablement joué avec le meme vieillissant des photos de profil circulant sur Facebook et Instagram

Moi maintenant : réfléchit à la façon dont toutes ces données pourraient être exploitées pour former des algorithmes de reconnaissance faciale sur la progression et la reconnaissance de l’âge

Kate O’Neill

La reconnaissance faciale est l’une des technologies les plus recherchées et que les entreprises essayent toujours de se perfectionner dans ce domaine. L’exemple le plus connu est le FaceID utilisé sur le dernier iPhone X d’Apple. Pour aller plus loin, on a même certains restaurants où il est possible de payer sa commande en souriant. Devant ce type de technologies qui sont déjà une réalité, on a peu de peine à s’imaginer une application de la personnalisation publicitaire qui pourrait être faite en reconnaissant votre visage, tout ça lié à un ensemble de données collectées sur vos profils de réseaux sociaux…

Facebook nie être l’origine de ce challenge viral, mais…

Mark Zuckerberg : 10 years challenge et reconnaissance faciale

Devant le buzz pris par l’information sur la toile et les accusations venant de toute part, Facebook a réagit à son tour sur twitter :

Le “10 Years challenge” est un meme généré par les utilisateurs qui a démarré seul, sans notre implication. C’est la preuve du plaisir que les gens ont sur Facebook, et c’est tout.

Facebook

OK, mais via cette réponse ils ne nient pas exploiter les données collectées… Plus précisément, Facebook pourrait très bien pratiquer le Data Mining sur ces photos. Le but étant de tirer des enseignements de la Big Data collectée en suivant les posts contenant les hashtags 10YearsChallenge ou #10YearChallenge. Le meilleur moyen pour entraîner des algorithmes de reconnaissance faciale à reconnaître l’âge d’une personne en leur apprenant à détecter les caractéristiques liées à l’âge. Ces photos juxtaposées et séparées par 10 ans d’écart constituent donc une ressource idéale pour un tel cas d’usage.

Pour conclure, on ne peut pas dire que ce banal partage de photo du temps qui passe est dangereux en soit. Mais avant de partager des photos ou des informations sur un réseaux social, pensez bien que si c’est gratuit, c’est que VOUS êtes le produit

10 Years Challenge : une mine d’or pour les algorithmes de reconnaissance faciale
4.6 / 18 vote[s]

À propos de l'auteur

Erwan

Fondateur et principal rédacteur de BuzzWebzine.fr depuis 2012. En veille permanente sur les meilleurs buzz et vidéos du web. Ce blog est une passion mais dans la vie je suis chef de projet web.

Laisser un commentaire