Top 10 des films indémodables sur le cannabis

Les films sur le cannabis séduisent aussi bien les stoners que les non-fumeurs. Après tout, tout le monde mérite de découvrir les joyaux du cinéma. Vous ne risquez pas de vous ennuyer avec ces longs métrages inspirés du pouvoir apaisant du joint.

Les téléspectateurs ne sont même pas obligés de fumer de la beuh pour savourer ces films, bien que les fous rires soient plus assurés avec une bonne tige. Certaines des œuvres qui vont suivre datent des années 90, d’autres sont plus récentes. En tout cas, elles ont tout pour plaire et chacune séduit les téléspectateurs à sa propre manière. Elles n’ont pas été créées pour inciter à s’adonner à la drogue, mais pour apporter de la bonne vibe.

Mac and Devin Go to High School

Deux vedettes du rap américain sont réunies par le réalisateur de ce film, Dylan C. Brown, pour offrir ce qu’il y a de meilleur aux fans de films sur le cannabis. En effet, Wiz Khalifa et Snoop Dogg incarnent les personnages principaux de ce long-métrage.

Ils portent respectivement le nom de Devin Overstreet et Mac Johnson dans ce monde fictif. Ils sont tous deux étudiants dans un lycée de Los Angeles. Très différents l’un et l’autre, ils ont quand même su trouver un point commun : la weed.

Bien que Devin soit un élève exemplaire, il n’a pas pu résister à la tentation de Mac, un adulte qui est maintenant à son 15ème au lycée. En fait, il est surtout là pour d’autres activités que les études. C’est un dealeur connu de plusieurs générations qui sont passées dans cet établissement. Devin a fait la connaissance de ce revendeur quand ils sont désignés pour réaliser un projet de chimie ensemble.

Alors que l’intention de Mac est surtout d’améliorer ses notes pour séduire une de ses profs, et ce par le biais des facultés intellectuelles de Devin, il a fini par le faire fumer. Ce dernier n’a pas détesté. D’autant plus qu’il a pu vivre des expériences de malade avec les amis de Mac. Leurs aventures sont racontées par une tige animée défoncée comme jamais tout au long du film.

Les Miller, une famille en herbe

Toute l’histoire de la famille Miller commence avec les ennuis de David Burker. Un vendeur de drogues discret, il se retrouve avec quelques problèmes qu’il a du mal à gérer. Son fournisseur lui doit une certaine somme colossale. Afin de payer son dû, il est obligé de concocter un plan infaillible. D’autant plus que sa vie est en jeu.

Il a décidé de travailler avec trois personnes hors du commun pour sauver la mise. Rose, sa voisine et aussi une strip-teaseuse sans vergogne, va ainsi devenir sa femme le temps d’un voyage jusqu’au Mexique. Kenny, un ado séduit par la drogue qu’il va trafiquer, va être son faux fils. Une autre adolescente du nom de Casey est aussi tentée par cette aventure et est la quatrième membre de la famille Miller.

Les quelques jours qu’ils vont passer ensemble seront empreints de risque, d’amitié et surtout de comédie. Les répliques sont si bien travaillées et les scènes sont tout simplement divertissantes. Une excellente comédie sur le cannabis à voir !

Puff Puff Pass

Un film sorti en 2006, Puff Puff Pass est un exploit de Mekhi Phifer, en tant que réalisateur. Les acteurs Danny Masterson et Ronnie Warner jouent les rôles principaux dans la peau de Larry et de Rico.

Ces deux drogués viennent d’être expulsés de leur appartement à cause d’un retard sur leur loyer. Cette situation étant un obstacle à la réalisation de leur projet consistant à créer une entreprise de petites annonces, ils ont décidé de trouver des solutions.

Les choses ne se déroulent pas comme prévu et ils ont dû surmonter pas mal de mésaventures. Ils ont finalement réalisé leur rêve après une bonne poignée d’embrouille. Puff Puff Pass est vraiment une comédie américaine à ne pas rater.

VOIR AUSSI : UN*DEUX – On Drugs : le clip électro qui fait tourner un joint à Paris

Harold et Kumar chassent le burger

C’est un des meilleurs films amusants sur le cannabis. À vrai dire, il fait partie du panthéon de la comédie ricaine. Plein de situations hilarantes, il vous amène dans un fou rire d’une heure et demie.

Harold et Kumar sont au cœur de cette histoire. Alors qu’ils comptaient tout simplement passer un bon moment et se régaler avec de bons plats au Whiste Castle après avoir fumé quelques bonnes tiges, les ennuis les trouvent et les font galérer à travers tous les États-Unis. Ils n’ont cessé de faire des rencontres au cours de leur chasse au burger.

Le film se poursuit avec deux autres volets : Harold et Kumar s’échappent de Guantanamo et Le Noël d’Harold et Kumar.

Délire Express

Dans Délire Express, Dale Gordon, interprété par Seth Rogen, et Saul Silver, joué par James Franco, sont poursuivis par des gangs d’une part et par la police d’autre part. Le film se compose de deux grands éléments : le bédo et les armes. Dale fume de l’herbe pour évacuer le stress causé par son travail et Saul lui sert de dealeur.

Celui-ci lui fait découvrir le Pineapple Express dont la qualité est insurpassable, sans compter son agréable goût d’ananas. Malheureusement pour ces deux amis, les fournisseurs de cette variété de beuh font partie de gangs de tueurs et ils ont été témoins d’une de leurs activités meurtrières.

Ce qui a causé, entre autres, leurs problèmes avec les méchants. En dépit des scènes d’action, le côté amusant du film n’est pas en reste. D’ailleurs, c’est la première raison pour laquelle le public adore le film.

Jay and silent Bob Strike Back

Jay and silent Bob Strike Back est une comédie inégalable. Les bonnes blagues avancées au bon moment font le charme du film. Ce long métrage est aussi connu dans son titre français : Jay et Bob contre-attaquent. Il évoque quelques stéréotypes sur les stoners.

Des réalisateurs s’inspirent de la vie de Jay et Bob pour produire une bande dessinée et un film sur le cannabis. Après avoir eu vent de cette nouvelle, ils ont décidé de partir à Hollywood pour réclamer la somme d’argent correspondant à leurs droits d’auteur.

Ils ont une autre alternative en tête en partant. Cela consiste à faire annuler le tournage de Miramax dans le cas où le contenu n’est pas à leur faveur.

Ali G. Indahouse

Ali G mène une petite vie tranquille avec sa copine Julie, sa grand-mère, son chien 2Pac et son stock de marijuana. Il aide des jeunes au centre social de Staines à s’imprégner de l’attitude Ali G, comme il aime dire. Sa vie change de tout en tout lorsqu’il réalise que ce centre de loisirs va fermer ses portes. Ali G organise une grève pour sauver le centre.

Cette initiative a attiré l’attention d’un politicien de renom. De gangster de rue, il est devenu un député qui ose assumer ses propres stratégies politiques. Néanmoins, il a été le conseiller du Premier ministre avant cette position. Lors de cette première expérience, il partage avec le chef du gouvernement de nouveaux principes sur l’éducation, le sport et la sécurité. Bien évidemment, ces conseils sont tous orientés sexe et bédo, mais satisfont ceux à qui ils sont destinés.

Il va sans dire que le succès du film repose sur les performances de l’acteur Sacha Baron Cohen. Il incarne un personnage qui a un fort caractère. Sa personnalité lui a permis de décrocher une émission entièrement dédiée à lui sur HBO : Da Ali G Show.

How High

How High est un titre de référence dans le genre stoner comedy. L’on retrouve Method Man et Redman dans une expérience de fou consistant à ramener leur ami Ivory, décédé lors d’un rendez-vous amoureux tragique, à l’aide d’un plant de cannabis. Silas, incarné par Method Man, est un petit génie de la botanique en plus d’être un dealeur du quartier. Il utilise les cendres d’Ivory pour faire pousser la marijuana.

Quant à Jamal, interprété par Redman, il est un étudiant qui vit avec sa mère et dont la vie quotidienne est emplie de disputes à cause des drogues. Jamal et Silas passent leur examen ensemble. Heureusement pour eux, Ivory a décidé d’apparaître au bon moment pour soutenir son ami. Ainsi, chaque fois que Silas fume cette herbe spéciale, le défunt surgira pour lui venir en aide. C’est de cette manière qu’ils ont réussi leur examen avec les meilleures notes.

Grâce à la capacité intellectuelle d’Ivory, ils ont pu entrer à Harvard. Leurs rencontres avec les nouveaux étudiants et les professeurs font l’objet de scènes comiques et dignes d’une réalisation de stoner.

Génération rebelle

Celui-ci est plutôt destiné à un public adolescent. Un groupe de lycéens s’amusent pour fêter le début des vacances.

Alcool, poker et bédo sont au programme grâce à l’organisation d’une vedette de l’équipe de football, Randy Pink Floyd. Les bêtises s’en suivent et certaines filles commencent à subir les mauvaises blagues des autres.

Bien évidemment, il y a toujours ces élèves qui réfléchissent trop et qui n’aiment pas leur manière de s’amuser. En tout cas, c’est un classique des films pour les jeunes.

À propos de l'auteur

L’écriture constitue l’une des activités qui me permettent de canaliser ma passion, outre la philosophie, le sport et le jeu d’échecs. Dans tout ce que je fais, j’essaie d’atteindre la perfection, tout en sachant que personne ne pourra la rattraper. « Nous sommes ce que nous faisons répétitivement. L’excellence, donc, n’est pas un acte. C’est une habitude. » - Aristote

Laisser un commentaire