Pièces du jeu d’échecs : tout savoir sur les pions d’un échiquier

Vous voulez apprendre à jouer aux échecs mais vous ne connaissez pas bien les règles ? Pour commencer, vous devez connaitre les règles associées à chaque pièce qui ont toutes des déplacements spécifiques. Voici tout ce vous devez savoir sur les pièces du jeu d’échecs !

pièces du jeu d'échecs

Le jeu d’échecs est très célèbre et a des milliers d’adeptes dans les quatre coins du monde. Il offre de nombreux avantages pour les enfants et les adultes. Il a connu plusieurs évolutions au cours de l’histoire. Il existe de nombreuses stratégie plus ou moins complexes pour savoir comment gagner aux échecs. Cependant, les règles de bases demeurent les mêmes. La partie d’échecs se joue sur un plateau de 64 cases et fait intervenir différentes pièces. Souhaitez-vous vous initier au jeu d’échecs ? Voici tout ce que vous devez savoir sur les pions d’un échiquier.

Quelles sont les règles du jeu d’échecs ?

Comme tout jeu, les échecs fonctionnent suivant un certain nombre de règles. Jouer aux échecs nécessite en premier lieu un échiquier constitué de 64 cases subdivisé en 2 couleurs principales : les cases blanches et les cases noires. Au début d’une partie, chaque joueur dispose de 16 pièces. À un joueur seront attribuées les pièces noires, tandis que l’autre aura les pièces blanches.

Chaque protagoniste possède donc 8 pions, 2 cavaliers, 2 tours, 2 fous, une dame et 1 roi. Chacune des pièces possède son mode de déplacement. Ainsi, excepté le cavalier, aucune pièce ne peut passer par-dessus une autre. Lorsqu’une pièce arrive sur la même case qu’une pièce adverse, elle peut être prise par ce dernier. Il est ainsi dit qu’elle a été capturée. Elle est de fait retirée du jeu et la partie se poursuit en infériorité numérique.

position de départ des pièces sur un échiquier

Au début d’une partie, la première ligne est formée par 8 pions. Elle est ensuite suivie par une deuxième ligne, composée de 2 tours, 2 cavaliers, une dame et 1 roi. L’objectif final d’une partie d’échecs est de capturer le roi adverse. C’est à ce moment qu’il y a « échec et mat ».

Les pièces d’un échiquier

Pendant une partie, chaque pièce de jeu d’échec à découvrir joue un rôle bien précis sur l’échiquier et possède une valeur spécifique. Suivant les caractéristiques de chaque pièce, le pion vaut 1 point, le fou et le cavalier 3. La tour vaut 5 points, tandis que la dame vaut à elle seule 9 points. Le roi n’a pas de valeur. Voilà pourquoi sa capture suffit à gagner une partie. Mais chaque pièce a ses mouvements et règles spécifiques qu’il faut bien comprendre pour jouer aux échecs.

Le Roi

pièces du jeu d'échecs : roi

Le roi est la principale pièce d’une partie. Le jeu se termine lorsqu’il est capturé. Au début et au milieu de la partie, il doit être protégé. En fin de partie, il deviendra une pièce très active. En effet, dans une finale de pion, le positionnement du roi va devenir décisif et capital pour gagner.

Le roi se déplace d’une case dans n’importe quelle direction.

Il possède un déplacement spécial appelé le roque. Ce dernier permet de jouer au même moment une tour et le roi. Pour roquer, il est important que le roi et la tour n’aient pas été préalablement déplacés. Il ne doit pas aussi passer dans la case d’échec. Enfin, pour roquer, il ne doit y avoir aucune pièce entre la tour et le roi.

La Dame (ou reine)

pièces du jeu d'échecs : dame

Il y a une seule dame. C’est la pièce la plus puissante et la plus mobile de la partie. Perdre la dame revient quasiment à perdre la partie.

La dame se déplace dans toutes les directions d’un nombre quelconque de cases.

Il est donc recommandé de ne pas sortir la dame trop tôt. Elle risquerait de subir trop des attaques adverses et vous serez obligé de trouver une autre stratégie. Vous vous retrouverez à jouer des coups inutiles, alors que l’adversaire a déjà développé toute sa stratégie. Pourtant, le fait d’avancer est important dans une ouverture de partie. Le camp ayant mobilisé les ressources nécessaires peut attaquer le roi et le prendre.

Les Fous

pièces du jeu d'échecs : fous

Ils sont au nombre de 2. Les fous présentent généralement la même couleur, puisqu’ils sont des pièces à longue portée.

Les fous se déplacent en diagonales et sur un nombre quelconque de cases.

Chaque joueur dispose de deux fous. L’une de couleur blanche et l’autre de couleur noire. En finale, c’est un aspect à ne pas négliger. En effet, un pion noir sur une case noire ne peut jamais être capturé par un fou blanc. De plus, les pions de son propre camp peuvent le gêner, voire le bloquer.

Les Cavaliers

pièces du jeu d'échecs : cavaliers

Il y a aussi 2 cavaliers. À chaque coup, il peut changer de couleur. C’est également la seule pièce capable de passer par-dessus une autre.

Le fou est une pièce à courte portée qui se déplace en L (2 cases dans une direction suivi d’une dans l’autre).

Elle est idéale pour menacer et attaquer simultanément plusieurs pièces. Ce mouvement est généralement « fourchettes ».

Les Tours

pièces du jeu d'échecs : tours

Il en existe 2. Ce sont les dernières pièces qui entrent en jeu.

Les tours se déplacent sur les rangées ou les lignes.

Il est délicat de les déplacer puisqu’elles sont placées aux angles de l’échiquier. Pour mettre en jeu une tour, le roque est un mouvement important. Il y a donc fréquemment des finales opposant deux tours et des pions.

Les Pions

pièces du jeu d'échecs : pions

Ils sont au nombre de 8. Ce sont généralement les pions qui ouvrent une partie d’échecs.

Les pions se déplacent d’une ou de deux cases vers l’avant.

Ils se déplacent toujours vers l’avant et permettent d’activer les pièces à longue portée comme les fous ou la dame. L’un des objectifs de l’ouverture est généralement le contrôle du centre. Les pions sont donc utilisés pour contrôler les cases. Le pion peut avancer de deux ou d’une case depuis sa case initiale. Après cela, ses déplacements sont limités à une case. Il avancera donc en diagonale. Lorsqu’il arrive sur la dernière rangée, le pion a une promotion. Cela signifie qu’il peut devenir soit une tour, une dame, un cavalier ou un fou.

Les différents types d’échiquiers

Depuis sa création, le jeu d’échecs a connu de nombreuses mutations. Sa conception est intrinsèquement liée au matériau de fabrication des pièces. Ces dernières étaient principalement construites en ivoire jusqu’au XIVe siècle. Les changements de support ont généralement entrainé une évolution du jeu. Les matériaux de fabrication des pièces d’échecs sont donc passés de l’ivoire au bois.

Cependant, il est possible de distinguer aujourd’hui des échiquiers plus modernes en plastiques ou digitaux. Aujourd’hui, il est en effet possible de jouer ses parties d’échecs sur son ordinateur ou son smartphone.

En ce qui concerne les designs, il y a deux principaux styles. Les pièces d’échecs Staunton et celles de Chavet. Conçu par Nathaniel Cooke, le style Staunton est un design très particulier. Il est aujourd’hui un standard incontesté dans le monde des échecs.

Les pièces d’échecs chavets sont quant à elles appréciées pour leur célèbre cavalier anguleux et leurs lignes simples et épurées. Elles sont conçues en bois poli brut. C’est aussi un design très apprécié par les amateurs d’échecs.

Les pièces des jeux d’échec sont le plus souvent en bois de buis, d’acacia ou d’ébène. On trouve aussi d’autres variantes basiques en plastiques ou des jeux de luxe avec des matériaux nobles : marbre, ivoire… Les pièces sont généralement lestées avec un revêtement inférieur plombées-feutrées.

Pour en savoir sur ce jeu passionnant, consultez www.fide.com, le site de la fédération internationale du joueur d’échec.

À propos de l'auteur

Geek autoproclamé depuis ma naissance. Passionné par l'innovation et l'entrepreneuriat, je suis curieux et toujours à la recherche de nouvelles idées et inspirations. J’adorerais changer le monde, mais ils ne veulent pas me fournir le code source...

Laisser un commentaire