Le meilleur de la POP culture

Étudiants d’aujourd’hui vs. étudiants d’hier : 6 faits insolites !

A quelques semaines du Bac et des examens du dernier semestre, on voit nos bibliothèques se remplir par ces groupes d’homo-sapiens à lunettes, la pupille rivée sur leurs écrans d’ordinateurs et autres jouets high-tech. Jouets que dis-je ! Non, non, non car il s’agit bien là de véritables outils de travail sur lesquels rapports, dossiers et autres exposés d’une valeur inestimable sont créés. Le silence qui autrefois régnait en ces lieux saints est remplacé par le bruit incessant des claviers sur lesquels les étudiants tapent avec frénésie. Ainsi me suis-je posée la question : mais comment faisaient nos parents pour réviser leurs examens sans les ordinateurs, internet et google ? Découvrez ci-dessous les 6 différences entre leur vie étudiante et la nôtre !

1. Les cours

Alors que la prise de notes sur pc et tablettes se démocratise sur les bancs de l’université, nos parents vivaient la chose différemment. Munis de leurs uniques stylos et feuilles de papier blanches, les voilà partis pour une course d’une à deux heures contre la montre, dans laquelle gouttes de sueur perlent sur leur front plissé, afin de réussir à poser sur papier toutes les informations données par leur professeur.
En comparaison, on pourrait presque dire qu’on a la vie douce. Cependant selon les chercheurs Pam Mueller et Daniel Oppenheimer dans leur étude ‘The Pen is Mightier than the Keyboard’, la prise de notes sur ordinateur serait moins efficace pour l’apprentissage. Effectivement, nos joujoux nec plus ultra favoriseraient la déconcentration. Que celui qui n’a jamais interrompu sa prise de note pour parler à Francine sur Facebook ou acheter les dernières Puma Fenty en se connectant au WiFi de l’amphi nous jette la première pierre ! Nos parents l’ont bien compris, notre mémoire est beaucoup plus stimulée lorsqu’on réfléchit réellement à ce que l’on écrit ; plutôt que d’essayer de retranscrire mot pour mot ce qu’on entend.

2. Les révisions

Ne nous méprenons pas. Les étudiants 2.0 continuent d’investir la bibliothèque. Seule la méthodologie change. Lorsque nos parents multipliaient les visites en librairies et médiathèques à la recherche de livres et encyclopédies, nous nous y rendons pour profiter du calme qui y règne. Quant à lire une encyclopédie, qu’à cela ne tienne, on va plutôt demander à Google « Dis Google, quelles étaient les monarchies européennes rassemblées par les coalitions de Grande-Bretagne en 1792 ? ».

3. La recherche d’emploi

Tel un lynx chassant sa proie, notre œil aiguisé parcourt les ribambelles d’annonces de jobs disponibles sur internet. Et une fois le travail de nos rêves trouvé, on postule directement en ligne. Bienvenue dans l’ère du recrutement 2.0 ! Succédant à l’e-recrutement qui permettait le ciblage et la qualification de profils qualitatifs, le recrutement 2.0 élargit ses moyens online. Comment ? Grâce à l’essor des réseaux sociaux professionnels comme Linkedin et Viadéo, les salons virtuels et la création de sites spécialisés dans la distribution de petites annonces jobs et stages.

Mais la traque de l’emploi à l’époque de nos parents se passait autrement. Après avoir épluché les petites-annonces de la presse nationale, régionale, hebdomadaire et spécialisée pendant des jours, vous vous rendiez finalement à un salon de recrutement vêtu de votre plus beau chandail. Vous faisiez la queue pendant une heure et quart afin d’assurer à Mr. Rochard, directeur d’entreprise, qu’aucun autre candidat ne pourra accroître le revenu de sa boite mieux que vous. Et c’est alors que les plus chanceux auront mis leurs mains sur un boulot, un vrai ! Un de ce qui vous fera vous lever le matin, l’œil vitreux mais un sourire heureux : « Victoire, j’ai réussi ! ». Enfin, pour ceux qui avaient enchaîné masters, prépas et autres doctorats, vous pouviez aussi vous faire recruter par un chasseur de tête au service d’une entreprise spécifique.

4. La création du CV

Quand le CV d’antan réunissait informations farfelues telles que la religion, le poids et la taille du candidat, les années 1960 l’ont fait évoluer grâce à la dactylographie. Le ton change et devient plus professionnel. Les étudiants en profitent pour parler davantage de leurs centres d’intérêts et ce faisant, nous disions au revoir à l’austérité des feuilles de papier A4 !

C’est avec l’avancée technologique de ces 30 dernières années que le format et le contenu du CV change. Il se numérise pour mieux conquérir. Tel Napoléon chevauchant son destrier sur les chemins de la gloire, l’étudiant d’aujourd’hui vogue sur la toile et domine Photoshop et autre InDesign. Nos chefs d’oeuvre se veulent beaucoup plus visuels. Créés à coups d’infographies, de chartes, de liens et de vidéos, ils sont aussi impressionnants à regarder qu’un tableau de Picasso. Ce n’est pas peu dire…

5. Le matériel à disposition à l’université

Nos universités se transforment en véritables hub technologiques où retrouver matériel photo et vidéos de qualité. Graal parmi les graals, de plus en plus de salles sont entièrement équipées de Mac et autres pc, tous pourvus des logiciels derniers cris en matière de montage et retouche photo.

Quant à nos parents, leur seul et unique Saint Graal réside dans la bibliothèque universitaire. Il s’agit bien sûr des livres et encyclopédies. Et pas la peine de s’énerver si vous ne trouviez pas le résultat de votre recherche dès la première page. Vous ne pouviez pas tout faire défiler en un clic. Eh oui, le but du jeu c’était bel et bien de lire l’ouvrage !

6. Profiter des bons plans étudiants

A l’époque de nos parents, il fallait bien connaître sa ville et les endroits pas chers pour éviter de dépenser une fortune. En d’autres mots, seul le bouche-à-oreille vous permettait de pouvoir économiser les derniers francs restants sur votre compte en banque.

Tandis que l’étudiant 2.0, lui, connaît bien plus de bons plans pour économiser son argent. En plus du site de sa fac qui va publier des actualités intéressantes pour l’aider à gérer son budget, il peut aussi trouver plein d’autres bons plans en ligne. L’une de nos astuces préférée reste l’utilisation de codes promo sur internet. Ils répertorient plusieurs milliers d’offres pour pouvoir bénéficier de toujours plus de réductions. Existe même des pages dédiées aux offres spécialement conçues pour les étudiants. Et, Ô miracle, vous pouvez même y retrouver des promotions pour ordinateurs en plus d’autres types de matériel high-tech. Vous savez ce que ça veut dire ? Hissez-vous au top en prenant d’assaut les bancs de la fac avec votre nouvel ordinateur ultra performant. Ces exams, vous allez les réussir haut la main !

Étudiants d’aujourd’hui vs. étudiants d’hier : 6 faits insolites !
3 / 1 vote

À propos de l'auteur

Marine

Passionnée par l'art dans toutes ses formes et surtout la photographie, mais aussi plein d'autres choses...

Laisser un commentaire

Merci pour le partage :)
Pour ne rien rater de nos articles, suivez-nous :