COVID-19 : les plus grandes théories du complot

La COVID-19 qui met à genoux le monde entier depuis la fin de l’année de 2019. Serait-ce un virus créé afin de décimer le monde ? Voici 3 théories de complot sur la pandémie.

Depuis fin 2019, le monde entier fait face à un virus extrêmement mortel qui a déjà ravagé plus de 1 250 000 personnes dans le monde. La COVID-19 a vu le jour dans la ville chinoise de Wuhan avant de se propager dans le reste du monde. Alors que tous les médecins s’activent pour endiguer ou arrêter la maladie, plusieurs autres personnes pensent qu’il y a anguille sous roche au sujet du virus.

Découvrez dans cet article les grandes théories du complot abondamment relayées par Internet et les réseaux sociaux.

Le groupe Bilderberg, l’un des rassemblements les plus secrets du monde

Rassemblement annuel et informel de personnalités très influentes du globe, il met en relation Américains et Européens. Ces derniers qui sont pour la plupart issus du monde de la diplomatie, des affaires, de la politique et des médias discutent sur des coopératives en matière de développement sous toute ses formes. Très décrié, le groupe Bilderberg est perçu comme une société dangereuse en raison de la confidentialité aigüe de ces rassemblements, mais surtout de sa non-médiatisation.

Le groupe bilderberg voit le jour en 1950. En effet, la volonté de créer un forum international afin de discuter autour de coopératives dans les domaines militaire, économique et politique émane de l’ancien diplomate polonais Joseph Retinger déterminé à résoudre la montée de l’antiaméricanisme et la guerre froide qui ravageait l’Europe occidentale. Cette initiative sera fortement approuvée par les dirigeants occidentaux et américains qui feront leur entrée dans ce cercle très fermé de la diplomatie mondiale.

Hubert Védrine, ancien ministre français des Affaires étrangères, le  prince Bernhard des Pays-Bas, l’ex-Premier ministre belge Paul Van Zeeland et le dirigeant de l’époque du groupe de produits de grande consommation Unilever, le Néerlandais Paul Rijkens seront les premiers à adhérer à l’organisation. Bill Clinton, Gerald Ford, Angela Merkel, Emmanuel Macron, David Rockefeller, les PDG de Total Patrick Pouyanné , de Microsoft Bill Gates, d’Amazon Jeff Bezos sont entre autres les grandes figures du groupe Bilderberg. Mais celui qui est pointé du doigt et pris pour cible des complotistes du covid19 est Bill Gates de même que tous les hauts gradés de la pharmacratie et les vaccinalistes.

Le fondateur de Microsoft est accusé de vouloir réduire de 15% l’effectif mondial et d’introduire des puces dans le corps des malades. De par sa contribution à hauteur de 250 millions dans la lutte contre le coronavirus et de sa course dans l’élaboration d’un vaccin anti-covid, de nombreuses sources affirment qu’il aurait financé la pandémie. D’autres en vont plus loin en faisant de lui l’homme le plus “meurtrier” cherchant à satisfaire ses intérêts égoïstes au profit d’un monde affaibli.

La théorie de la fabrication au laboratoire

« Nous sommes arrivés à la conclusion qu’il y avait une manipulation au sujet de ce virus. À ce modèle classique du virus, on y aurait ajouté des séquences du VIH », déclarait le 17 avril sur CNews le professeur biologiste et virologue français Montagnier. Dans la foulée, les spécialistes de l’Institut Pasteur ont réagi en martelant « Ce n’est pas une théorie crédible, toutes les séquences que l’on obtient, et ceci dans le monde entier, ne présentent aucune indication d’une activité humaine dans la création de cette séquence ».

 Au docteur virologue chinois Li Meng-Yan d’en rajouter une couche sur l’origine de ce virus. Selon ses déclarations dans une interview accordée à la chaîne anglaise ITV, la jeune dame aurait été contrainte de quitter la chine pour rallier les États-Unis d’Amérique sur ordre de son superviseur “de garder le silence et de faire attention ». En effet, elle était chargée de mener des études sur un “virus qui ressemble au SRAS”. Ayant remarqué la recrudescence du nombre de contamination et nonobstant sa volonté à délier sa langue, son patron lui aurait dit « On va avoir des ennuis et on va disparaître ». Elle révéla donc depuis les USA où elle séjournait que « le coronavirus est né dans un laboratoire à Wuhan et non dans un marché de la ville. La séquence du génome est comme une empreinte digitale. Sur cette base, vous pouvez identifier ces choses. Je vais utiliser ces preuves pour expliquer aux gens que le virus vient du laboratoire en Chine, pourquoi ce sont eux qui l’ont fait ». Ces déclarations étaient largement reprises au point où le président américain Donald Trump alla jusqu’à déclarer le 30 avril dernier sa « certitude » vis-à-vis de la provenance du virus d’un laboratoire de Wuhan.

 Le professeur Charles Lieber

Le 2 mars 2020, un internaute publie une photo du Prof Charles Lieber qui sera partagée des centaines de fois dans des groupes Facebook et sur WhatsApp. La photo, où on pouvait voir Charles Lieber en costume noir et un nœud papillon, était accompagnée du message ci-après :
« Voici l’homme qui a fabriqué et vendu le virus Corona à la Chine. Il s’appelle Pr. Charles Lieber, chef du département de chimie et biochimie à l’université de Harvard. Il vient d’être arrêté selon une source du département américain ».

 Cette théorie se révèlera fausse, car si l’homme a été effectivement arrêté avec deux ressortissants chinois pour complicité avec la Chine, c’est pour d’autres chefs d’accusation. Il aurait été inculpé en raison de fausses déclarations aux autorités américaines. En effet, le célèbre scientifique dirigeait à la fois le département de chimie et biochimie à l’université de Harvard, mais était à la tête d’un groupe de recherche spécialisé dans les nanosciences, le Lieber Research Group au sein de l’université. Le Lieber Research recevait des fonds du National Institute of Health (NIH) et du ministère de la Défense (DOD).

« Ces financements exigent de révéler tout conflit d’intérêts financier étranger significatif, comme le soutien financier de gouvernements ou entités étrangères », affirma le ministère américain de la Justice.

Connaissez-vous d’autres théories sur cette pandémie ? N’hésitez pas à nous en faire part.

À propos de l'auteur

Avatar

Passionné des Lettres et envoûté par l'art, je livre aux autres mes découvertes en matière de littérature, de voyage, de cinéma et du sport. "Je pourrais passer le reste de ma vie à lire, juste pour satisfaire ma curiosité." Foi que je dois à Malcom X.

Laisser un commentaire