Chine : nouveau plan pour contrer l’hégémonie technologique américaine

La Chine vient de réaffirmer sa volonté de se positionner comme leader mondial sur le plan technologique. Le gouvernement chinois prévoit ainsi de consacrer des sommes faramineuses en vue de se promouvoir au devant de la scène.

Depuis bien longtemps, les États-Unis sont en tête du secteur technologique. Une réalité non surprenante étant donné les fonds utilisés dans ce domaine. Le gouvernement Biden a augmenté les dépenses réservées au développement de l’IA, de la 5G et des voitures électriques. Mais l’Empire du Milieu ne compte pas se laisser faire. Les dirigeants chinois ont décidé d’augmenter de 7 % les investissements en recherche et développement expérimental (R&D) pour les 5 années à venir.

L’État chinois fait part de son projet de se rattraper

Pour se remettre de l’effet désastreux des batailles commerciales américaines et de la conséquence dramatique de la Covid-19, l’Empire du Milieu révèle son projet pour les 5 prochaines années. Longtemps soupçonné d’espionnage industriel et de contrefaçon, le pays se manifeste dorénavant avec une volonté de rehausser les domaines comme l’IA et l’informatique quantique. Une décision qui concourt à « la sécurité nationale et au développement global » d’après le rapport de Wall Street Journal.

En effet, des entreprises chinoises telles que Huawei et ZTE ont souffert des restrictions commerciales des États-Unis comme l’insuffisance de production de puces de pointe. Donc, pour éviter d’en subir davantage, la Chine a pris une résolution : celle de rebondir sans tarder pour affronter la concurrence américaine, particulièrement dans le domaine de la technologie.

De ce fait, des laboratoires verront le jour et les programmes éducatifs auront des soutiens de la part de l’État. Sans compter les fonds réservés à la promotion des recherches sur l’IA, la biotechnologie, les semi-conducteurs et l’informatique quantique.

VOIR AUSSI : Les avancées technologiques de 2021 pour les entreprises

Sept domaines technologiques seront priorisés

Le plan de développement quinquennal de la Chine met en avant sept domaines technologiques, dont les semi-conducteurs, la génomique et les biotechnologies, l’intelligence artificielle, l’informatique quantique, la science du cerveau, la médecine clinique et la santé. Ce n’est pas tout ! Le gouvernement projette également de promouvoir l’exploration de l’espace, de la terre, des océans et des régions polaires.   

Rappelons que cette guerre technologique entre la Chine et les États-Unis a commencé à faire rage depuis l’époque de Trump. La Chine avait été victime de nombre de sanctions américaines, comme avec l’affaire Huawei qui a été un vrai coup dur pour la firme. De son côté, l’administration Joe Biden ne se laissera sûrement pas faire, et pourra répondre à ce plan en investissant plus dans les recherches fondamentales. Comme l’a souligné Tommy Xie économiste chez OCDC Bank basé à Singapour, “les deux pays se battent pour développer les mêmes forces technologiques”.

Dans tous les cas, la Chine est concurrente de taille, et elle dispose déjà d’expériences et de ressources non négligeables dans le domaine du high-tech. Reste à savoir si elle est disposée à consacrer suffisamment d’argent que les États-Unis en la matière.

À propos de l'auteur

L’écriture constitue l’une des activités qui me permettent de canaliser ma passion, outre la philosophie, le sport et le jeu d’échecs. Dans tout ce que je fais, j’essaie d’atteindre la perfection, tout en sachant que personne ne pourra la rattraper. « Nous sommes ce que nous faisons répétitivement. L’excellence, donc, n’est pas un acte. C’est une habitude. » - Aristote

Laisser un commentaire