Les apports de Léonard De Vinci à la technologie moderne

Qui ne connaît point Léonard de Vinci et qui ne bénéficie point des fruits de ses exploits en ingénierie, sciences et autres ? Vous allez découvrir que les extraordinaires réalisations de cet artiste le plus connu de l’histoire ont laissé le plus d’héritages durables.

À son époque, plus précisément entre 1452 à 1519, De Vinci était très avancé par rapport à ses contemporains. Un carnet nommé “Codex Atlanticus” regroupe plusieurs de ses œuvres et plans. Beaucoup le considèrent comme l’homme le plus intelligent de tous les temps. Pour en savoir davantage, voici les illustres inventions de l’artiste qui ont largement servi à l’humanité et de son époque et plus tard.

Les contributions de Léonard De Vinci dans la science

Le fondateur des dessins techniques

Dans plusieurs branches de la science, De Vinci se présente comme l’un des pères fondateurs du dessin technique. La précision de ses schémas, qui se voit sur ses inventions, s’avère très instructive.

Dans toute l’histoire, le génie de la renaissance a été le premier à penser que réaliser intégralement les dessins techniques était nécessaire. Cela a incité beaucoup de monde à suivre ses méthodes. Aujourd’hui, le dessin technique constitue une matière à part entière dans les instituts techniques et les universités.

Le perfectionnement des études scientifiques

Le génie n’avait suivi aucune formation conventionnelle. Cependant, il était un grand autodidacte. Sa curiosité l’a mené jusqu’à découvrir des réponses à des mystères que d’autres n’avaient pas résolus avant lui. Selon les avis de Pascal Brioist, un historien Français spécialiste de “Léonard De Vinci” :

  • Il était l’un des premiers à avoir écrit les lois mathématiques du frottement ;
  • Il était l’un des premiers à découvrir que l’eau est incompressible, mais pas l’air ;
  • Il a laissé des traces dans les études des mécaniques, des fluides et de l’hydraulique…

De nos jours, les écoles d’ingénieurs enseignent quelques règles issues des expérimentations et mathématisations du monde physique de De Vinci.

VOIR AUSSI : 7 œuvres emblématiques de la Renaissance

Les apports de De Vinci dans l’ingénierie navale et l’exploration sous-marine

Le doublage de la coque des bateaux

D’après l’historien Jean-Christophe Hubert, De Vinci disposait en même temps d’une capacité d‘inventeur de génie et d’une qualité de grand visionnaire. Dans ses plans, il a exposé l’idée de doubler la coque des navires, d’ajouter une paroi supplémentaire à celle qui était déjà présente.

Ainsi, les bateaux risqueront moins de couler après une rencontre brutale avec un récif ou un écueil. Malheureusement, l’idée n’a été adoptée dans la construction navale qu’après le naufrage de Titanic.

La combinaison de plongée

À un certain moment, guerres et conquêtes menaçaient la ville de Venise où habitait De Vinci. Alors, les dirigeants ont fait appel à lui pour leur fournir des inventions précieuses. En en cherchant les possibilités, l’artiste a trouvé l’idée d’une combinaison de plongée. Cet habit permet au défenseur de la ville de se déplacer pendant un long moment sous l’eau, dit-il, puis de détruire les vaisseaux ennemis introduisant les eaux vénitiennes. Selon ses plans, cette combinaison qui doit être conçue en cuir de porc, devient hydrophobe après un entretien avec de l’huile de poisson.

Par ailleurs, De Vinci a indiqué la présence d’un casque doté d’une paire de lunettes en verre incrustée et d’un système servant à la respiration d’un air tirée de la surface. Une réplique a été construite pour un documentaire de la BBC. A en croire les rapports d’essai, les plongeurs ont trouvé que le génie avait raison. Justement à ce propos, notons que les véritables combinaisons de plongée modernes n’ont jamais vu le jour que 500 ans après De Vinci, grâce à l’inventeur Jacques Cousteau et l’ingénieur Émile Gagnant.

Les contributions de De Vinci dans l’armement

Souvent, De Vinci était au service de grandes autorités. Il était la plupart de temps engagé à concevoir des armes futuristes pour l’armée. En voici quelques-unes des plus insolites.

Le véhicule blindé De Vinci

Le premier char d’assaut opérationnel n’a vu le jour qu’à la fin de la première Guerre Mondiale. Néanmoins, De Vinci l’avait conçu 500 années auparavant pour le duc de Milan qui était un responsable de la défense.

En général, ce véhicule blindé regroupe plusieurs canons disposés circulairement sur une plateforme dotée de roues. Une large plaque protectrice semblable à une carapace de tortue le couvre entièrement. Renforcé par des plaquettes métalliques inclinées, le blindé offre à ses utilisateurs une invulnérabilité face aux feux ennemis. D’après les analystes, le véhicule imaginé par l’expert du biomimétisme semble fonctionnel, sauf qu’il est très lourd.

La mitrailleuse de De Vinci

La mitrailleuse de De Vinci n’est autre qu’un pistolet à 33 canons. Elle a été conçue pour résoudre le problème du temps de recharge qui prenait beaucoup de temps à l’époque. Sa structure se présente en trois rangées constituées de 11 canons chacune, dont tous sont connectés à la même plateforme tournante.

Des inventions supplémentaires encore inédites, répandues dans quelques milliers de pages, enrichissent le Codex Antlaticus. Ce qui montre que les pensées de Léonard De Vinci embrassent plusieurs autres domaines comme l’aviation, le système de vélo, la robotique…

À propos de l'auteur

Nick Olaizola

L’écriture constitue l’une des activités qui me permettent de canaliser ma passion, outre la philosophie, le sport et le jeu d’échecs. Dans tout ce que je fais, j’essaie d’atteindre la perfection, tout en sachant que personne ne pourra la rattraper. « Nous sommes ce que nous faisons répétitivement. L’excellence, donc, n’est pas un acte. C’est une habitude. » - Aristote

Laisser un commentaire