Surbooking d’un avion : quelle indemnité demander à la compagnie aérienne ?

Êtes-vous familier au phénomène de surbooking en avion ? Si ce n’est pas encore le cas, vous êtes plutôt chanceux, car voyage s’est donc fait sans accroc. Mais si jamais vous êtes victime, sachez que vous avez le droit à une indemnisation… On vous explique comment ça marche !

surbooking d'un avion

Le surbooking en avion : quésaco ?

Pour comprendre le concept de surbooking, revenons d’abord aux problèmes fréquemment rencontrés par les compagnies aériennes. Dans le secteur des services, la veille concurrentielle est indispensable afin de connaître les forces et les faiblesses des autres acteurs sur le marché. C’est pourquoi un bon nombre de compagnies aériennes proposent des billets d’avion pas chers afin d’attirer un maximum de clients. Bénéficier d’un voyage pas cher est avant tout à l’avantage de ceux qui s’y prennent tôt. Si vous êtes en retard, par contre, seules les places les plus chères seront disponibles.

Pourtant, même si des billets d’avion low cost sont déjà proposés, il existe quelques passagers qui ne se présentent pas lors de l’embarquement pour de nombreuses raisons : retard, maladie, etc. Et bien que certains sachent déjà plus tôt qu’ils ne pourront pas venir, ils ne procèdent pas à l’annulation de leur billet d’avion. Au final, des places sont bloquées inutilement. Sachant déjà à quoi s’attendre, les compagnies décident ainsi de vendre plus de billets qu’il n’y a de places afin d’avoir un maximum de bénéfices. Voilà ce qui explique votre refus lors de l’embarquement : c’est le surbooking !

Si vous souhaitez en savoir davantage sur les droits des voyageurs aériens lors d’un surbooking, vous pouvez consulter le site de Flightright.fr. Grâce à ce dernier, vous pourrez calculer votre indemnisation en ligne. N’hésitez pas à ouvrir le site ! Votre préjudice peut toujours donner lieu à une indemnisation, ce serait dommage de ne pas en profiter 😉

L’indemnisation en cas de surbooking

Si les compagnies aériennes se risquent à une telle pratique, c’est parce que les risques sont déjà calculés. Généralement, vous ne serez pas refusé lors de l’embarquement. Mais si jamais cela survient et que vous ratez votre avion, des indemnités doivent vous être versées. Le montant est différent, en fonction de la distance à parcourir :

  • Pour un vol européen de moins de 1 500 km, l’indemnisation s’élève à 250 EUR.
  • Pour un vol européen de plus de 1 500 km, l’indemnisation s’élève à 400 EUR.
  • Pour vol sortant de l’Europe, l’indemnisation s’élève à 600 EUR.
Quelle réclamation et remboursement en cas de compensation pour surbooking ?
Source : Flightright.fr

Par contre, si la compagnie aérienne est en mesure de vous proposer un autre vol, dont l’heure d’arrivée est sensiblement la même que celle prévue initialement, l’indemnisation de votre vol annulé sera moins importante. D’autres accords – comme le fait de renoncer volontairement à sa place en échange d’un certain montant – sont aussi négociables. Mais le taux d’indemnisation est aussi moins important.

Notez cet article

À propos de l'auteur

Marine

Passionnée par l'art dans toutes ses formes et surtout la photographie, mais aussi plein d'autres choses... Comme dirait Léo, "la curiosité de la vie dans tous ses aspects est, je pense, le secret des grands créatifs" !

Laisser un commentaire