Grève d’avion : quelle indemnisation en cas de vol annulé ou retardé ?

Dans le cadre d’une grève d’avion, il n’est pas rare que les vols soient retardés, voire carrément annulés. Selon certaines conditions, les voyageurs ont alors droit à une indemnisation. Ce remboursement en cas de grève d’avion va, en moyenne, de 250 à 600 euros. Il peut s’accompagner d’autres compensations, notamment l’offre de boisson et de nourriture en attendant le prochain vol.

Grève d’avion : quelle indemnisation en cas de vol annulé ou de retard ?

Grève d’avion : en quoi ça consiste ?

Les grèves d’avion prennent plusieurs formes. La plupart du temps, ce sont les contrôleurs aériens qui se mettent en grève, impactant fortement le trafic. Cependant, d’autres personnels peuvent faire grève. Les bagagistes des aéroports peuvent se mettre en grève. Les professionnels chargés d’assurer la sécurité des sites aéroportuaires peuvent également faire grève. Et, dans de plus rares cas, le personnel navigant peut décider d’une grève.

Dans tous les cas, une grève d’avion peut engendrer le retard d’un vol, voire pire, une annulation de vol. La situation devient alors préjudiciable pour les passagers, et ces derniers ont des droits. Ils peuvent notamment obtenir des compensations financières de la part de la compagnie.

Les voyageurs qui ont droit à un dédommagement sont ceux :

  • dont le vol a été annulé dû à une grève ;
  • qui ont subi un retard de vol à cause d’une grève d’avion ;
  • qui sont confrontés à un surbooking.
Grève d'avion : en quoi ça consiste ?

Dans certains cas, les voyageurs peuvent demander une indemnisation même si leur vol n’a pas été directement impacté par la grève. Par exemple, si un voyageur ne peut pas embarquer dans son avion parce qu’un autre passager embarque à sa place, à cause d’une grève antérieure, le premier a alors droit à un dédommagement. On estime en effet que la compagnie agit contre sa volonté.

Quelles sont les conditions de remboursement en cas de vols retardés ?

Lorsqu’un vol est retardé à cause d’une grève d’avion, les passagers peuvent demander un remboursement. L’indemnisation est envisageable dès lors que le retard atteint 5 heures et plus de 5 heures. Les voyageurs doivent alors annuler leur réservation. Après quoi, la compagnie aérienne doit procéder au remboursement du billet, ou proposer un autre vol ou un autre moyen de transport pour gagner la destination initialement prévue.

En-deçà de 5 heures de retard, le remboursement de la réservation n’est pas systématique. En revanche, à partir de 2 heures de retard, la compagnie doit offrir, à tous les voyageurs, des collations et des boissons. Elle doit également leur permettre de téléphoner sans frais ou d’envoyer des mails.

Quel remboursement en cas d’annulation due à une grève d’avion ?

Quelle réclamation et remboursement en cas de compensation pour surbooking ?
Source de l’infographie : Flightright

Généralement, le montant du remboursement pour un vol annulé se situe entre 250 € et 600 €. Toutefois, la somme exacte dépend de plusieurs facteurs. La distance a une importance capitale :

  • Si un vol a été annulé à cause d’une grève, et si la distance est inférieure à 1500 kilomètres, les voyageurs peuvent prétendre à un remboursement d’un montant de 250 euros ;
  • Pour des distances entre 1500 kilomètres et 3500 kilomètres, l’indemnisation pour un vol annulé peut aller jusqu’à 400 euros ;
  • Si la distance à parcourir en avion est supérieure à 3500 kilomètres, les voyageurs peuvent obtenir une indemnité de 600 euros.

Comment se faire rembourser en cas de retard ou d’annulation de vol dû à une grève ?

Vous avez été victime d’un retard de vol ou d’une annulation de voyage dus à une grève d’avion ? Et vous envisagez de demander un remboursement ?

Comment se faire rembourser en cas de retard ou d'annulation de vol ?

Avant toute chose, renseignez-vous bien sur la cause du désagrément. En effet, certaines situations compliquent la demande de remboursement. C’est par exemple le cas des grèves des contrôleurs aériens. A priori, ces circonstances n’ouvrent pas droit à un remboursement. Par ailleurs, conservez tout justificatif lié à votre voyage. Un bon voucher, un billet d’avion, et même un ticket de caisse peuvent servir de preuve. Enfin, avant de faire votre demande de remboursement suite à l’annulation ou au retard de votre vol, vous pouvez calculer rapidement le montant de votre indemnisation grâce à des outils dédiés.

Et pendant le temps d’attente avant un prochain vol, n’hésitez pas à demander, auprès du personnel de l’aéroport, les produits de première nécessité auxquels vous avez droit (nourriture, boissons…).

À propos de l'auteur

Vanessa

Rédactrice professionnelle en freelance pour divers sites web, j'aime écrire (forcément !) mais j'aime aussi la mode, la nourriture, les voyages et tout ce qui touche au bien-être.

Laisser un commentaire