Le Royal Navy va utiliser des Jetpacks comme celui d’Iron Man

Pour améliorer la performance de ses soldats lors des opérations complexes, l’armée britannique mise sur un prototype de Jetpack. Bientôt, le rêve fantaisiste de voler comme le légendaire Iron Man pourrait être accessible aux combattants anglais.

Un soldat de l'US Navy avec un Jetpack

Au début de ce mois, le Royal Navy a commencé les premiers tests en grandeur nature sur le nouveau concept baptisé JetSuit. Cette combinaison, fabriquée par le constructeur anglais Gravity Industrie, permet de propulser une personne dans le ciel, tout comme celle du génie inventeur Tony Stark. La vidéo de présentation semble sortir tout droit d’une science-fiction. L’on y voit trois personnes atterrir sur un bateau, comme s’ils disposaient d’un superpouvoir. Ce projet de combinaison volante représentait un investissement de 440 000 dollars en 2020. Le prototype a maintenant rejoint l’atelier de formation proposé par l’United States Naval Test Pilot School. Bientôt, le dispositif servirait à un usage professionnel.

Un costume de superhéros pour des soldats

Browning a révélé pour la première fois en 2017 sa première combinaison de vol. Le monde était fasciné devant la réalisation de cet ancien de la Royal Marines, Richard Browning : une combinaison volante semblable au costume de l’homme de fer.

Iron Man avec son Jetpack

Ce Jetpack ayant recours au système de moteur est enfilé comme un exosquelette gangrené. Le propulseur servant à l’équilibre et à la direction se trouve dans les deux mains du pilote. Il avance grâce au propulseur principal qui est installé dans son dos. L’ensemble du système pèse 20 kg. La combinaison consomme du diesel ou du kérosène permettant de convertir une poussée et une puissance suffisante pour 5 à 10 min de vol. Cette invention de Gravity Industries vole à une vitesse de 88 km/h, mais Richard Browning annonce une vitesse maximale de 136 km/h. Après de longues années enchaînées par des tests et améliorations, elle est actuellement entre les mains du Royal Navy.

Des tests qui se sont soldés en succès

Dans la séquence-vidéo publiées par l’amiral Tony Radakin, chef du service naval britannique, les soldats du Royal Navy ont simulé l’abordage d’un navire cible. Le marin décolle d’un bateau de poursuite, tourne, puis vole vers le bateau ennemi. Pour atterrir, il n’a pas besoin d’une échelle.

La conclusion est évidente : le Jetpack fonctionne efficacement. Naturellement, la vidéo n’a pas manqué de faire le tour de la toile en un coup de vent. Mise en ligne sur Twitter a enflammé l’intérêt des internautes qui semblent s’attendre à une évolution en un peu de temps. À ce propos, pour faciliter les exercices d’abordage, des fans d’Iron Man s’attendent à ce que la technologie soit équipée de lasers.

À terme, le Royal Navy pourrait s’en servir pour entrer en contact avec un autre navire en moins de temps par rapport à l’approche par hélicoptère. Bien évidemment, l’on peut s’attendre à ce que cette technologie ne manque pas de susciter l’intérêt pour d’autres applications encore plus innovantes.

À propos de l'auteur

L’écriture constitue l’une des activités qui me permettent de canaliser ma passion, outre la philosophie, le sport et le jeu d’échecs. Dans tout ce que je fais, j’essaie d’atteindre la perfection, tout en sachant que personne ne pourra la rattraper. « Nous sommes ce que nous faisons répétitivement. L’excellence, donc, n’est pas un acte. C’est une habitude. » - Aristote

Laisser un commentaire