Musique classique : quand de jeunes talents dépoussièrent le style

Vous aimez la musique classique ? Découvrez de jeunes figures du milieu qui parviennent à redonner un coup de jeune au classique. Et si vous n’y connaissez rien en classique, certains jeunes musiciens français pourraient bien vous inciter à vous y intéresser…

Musique classique : quand de jeunes talents dépoussièrent le style

La musique classique pour tous

Souvent, quand on entend musique classique, on prend peur. Pour les non-initiés, le classique semble ennuyeux, barbant, voire carrément soporifique… Toutefois, certains jeunes talents tentent de rendre ce genre musical accessible à tous. C’est le cas des sœurs Camille et Julie Berthollet par exemple. Repérées dans l’émission Prodiges, ces musiciennes françaises misent beaucoup sur leur style tendance et sur des reprises de chansons actuelles.

C’est également le cas du groupe D.I.V.A qui dépoussière l’opéra avec brio et originalité.

Et c’est aussi le cas d’autres musiciens classiques moins médiatiques, comme le violoniste Virgil Boutellis-Taft. Qualifié par la critique de “violoniste hors pair”, ce jeune musicien français interprète de façon moderne de grands airs classiques et se produit dans de grandes salles comme le Carnegie Hall.

Comment les violonistes démocratisent le classique ?

Pour ne citer que lui, Virgil Boutellis-Taft reprend des airs classiques certes, mais peu conventionnels. Dans son album Incantation, pas de Quatre Saisons de Vivaldi, ni d”Adagio d’Albinoni ou de Concerto de Bach. En revanche, Incantation comprend des morceaux plus modernes comme Kol Nidrei que Max Bruch avait initialement composé pour un violoncelle ou la Danse Macabre de Saint-Saëns, utilisée maintes fois au cinéma. Camille Saint-Saëns que les jeunes musiciens plébiscitent cette année. Le pianiste Alexandre Kantorow a notamment obtenu une Victoire de la Musique Classique pour son enregistrement de L’Égyptien.

Virgil quant à lui reprend aussi des musiques de film comme Yumeji’s Theme que l’on entend dans In The Mood For Love, chef d’œuvre de Wong Kar-wai. Accompagné par le Royal Philharmonic Orchestra sous la baguette de Jac Van Steen, ce jeune violoniste français livre un album contenant quelques titres populaires et rendant la musique classique accessible à tous.

À propos de l'auteur

Vanessa

Rédactrice professionnelle en freelance pour divers sites web, j'aime écrire (forcément !) mais j'aime aussi la mode, la nourriture, les voyages et tout ce qui touche au bien-être.

Laisser un commentaire