Fêtes des rois : les origines de cette célébration

Dernière célébration de la période faste de Noël, la fête des Rois plus connue sous le nom de l’Épiphanie a gravé son empreinte dans nos habitudes surtout grâce à la fameuse galette partagée à cette occasion. Fourrée et garnie d’une fève, la galette des rois est une gourmandise que l’on ne retrouve qu’à cette époque de l’année et qui à elle seule concentre toute la convivialité et la gourmandise que l’on attend d’une fête familiale. Mais réellement à quoi correspond cette célébration et comment la fête t-on dans les autres parties du globe ? Nous vous disons tout.

rois-mages

Une fête aux origines séculaires

Comme de nombreuses fêtes religieuses chrétiennes, l’Épiphanie tire ses origines des célébrations païennes. Elle retrace le cycle du soleil et est à cette effet considérée comme une célébration de la lumière. En effet, le solstice d’hiver ayant lieu le 22 Décembre, cette nuit est considérée comme étant la plus longue de l’année. Elle précède donc le prolongement des jours et dans la tradition païenne symbolisait la renaissance de la Lumière. A partir du 25 Décembre, la célébration se poursuivait durant 12 jours et 12 nuits avant de s’achever le 6 Janvier. C’est ainsi que cette date est choisie pour représenter l’apparition de la Lumière et chez les Romains de l’Antiquité la fête des Saturnales.

Durant ces célébrations romaines, les rôles étaient volontairement inversés et l’ordre social chamboulé. Ainsi, les novices de l’armée pouvaient prendre le commandement des troupes durant cette période ou encore les esclaves prendre la place des seigneurs. Plus significatif et sûrement ce qui nous reste aujourd’hui de cette époque, une fève servait à tirer au sort un condamné qui devenait “roi” durant ces saturnales avant d’être exécuté à la fin des festivités.

epiphanie

Dans le christianisme cependant, la fête des Rois symbolise 3 événements majeurs du dogme : l’arrivée des rois mages, le baptême du Christ par Jean-Baptiste ainsi que les noces de Cana. Plus tard cependant, le christianisme n’a retenu que la visite des mages venus d’Orient comme événement à célébrer lors de l’Épiphanie.

La tradition de la galette des rois

C’est à la France que revient l’origine de partager une galette des Rois lors de l’Épiphanie. A cette date, il est de tradition de se retrouver autour d’une galette de pâte feuilletée, fourrée à la pomme ou à la frangipane ou encore à un gâteau des rois. De manière générale, la galette est privilégiée dans le Nord tandis que du côté du sud, la tradition penche plus pour celle du gâteau des rois. Il s’agit d’une brioche aux fruits confits et au sucre dans laquelle est également insérée une fève qui devra être tirée par l’un des convives.

galette-des-rois-frangipane

Traditionnellement, la galette des rois s’accompagne d’une couronne dont on coiffe la personne qui retrouve la fève dans sa part de galette. A cette dernière revient alors la lourde charge de payer la galette pour toutes les autres personnes à l’année suivante.

L’Épiphanie dans le monde

La fête des Rois est célébrée dans plusieurs parties du monde. Nous connaissons bien évidemment la tradition de la galette en France, mais les autres pays connaissent également des coutumes qu’ils partagent lors de cette célébration.

En Italie, la Benafa, une vieille sorcière passe de maison en maison pour récompenser les enfants sages avec des friandises et mettre du charbon dans les chaussettes des enfants désobéissants. En Espagne tout comme dans de nombreux pays lusophones qui ont hérité de cette tradition, les enfants reçoivent des cadeaux des rois mages. Ils préparent au préalable des cruches d’eau destinées aux chameaux des mages avec une portion de nourriture. Le jour de l’Epiphanie se tient une procession durant laquelle les rois mages défilent dans des calèches en distribuant des cadeaux aux enfants.

epiphanie-orthodoxe

En Russie les orthodoxes célèbrent Noël le 6 janvier. A cette date, le père gelo et Babushka, des figures du folklore local donnent des cadeaux avant que les croyants ne plongent dans les eaux glacées des rivières qui sont auparavant bénies par un prêtre en souvenir du baptême du Christ.

Au Mexique enfin, les familles partagent une “rosca de reyes” qui est une fougasse surmontée de fruits confits dans laquelle est cachée là aussi une fève. Celui qui découvre cette dernière sera garanti de vivre une année pleine de chance. Les enfants récoltent également des friandises les jours précédents l’Épiphanie pour en garnir des pinatas qu’ils s’évertueront à briser le jour J afin d’en répandre le contenu en signe d’abondance.

À propos de l'auteur

Monica Kalla-Lobé

Amoureuse des lettres et de la force des mots, éternelle passionnée de l'art d'écrire, je ne conçois pas un monde sans la beauté de pouvoir s'évader au simple contact d'un écrit. Pour moi, vivre c'est partager de l'émotion à travers les mots.

Laisser un commentaire