Cap ou pas cap ? Le défi de l’impossible : un mois sans se plaindre

Sur les réseaux sociaux, chaque mois amène son lot de défis destiné à nous mener vers une « meilleure version de nous-même ». En avril, le challenge est de taille : passer un mois sans se plaindre !

Un mois sans se plaindre : un vrai défi !

Défi lancé en janvier par deux belges Greet Van Hecke et Isabelle Gonnissen, le but est de passer 30 jours sans se plaindre ! Alors qu’en France c’est censé être notre sport national, comment et pourquoi se lancer un défi aussi titanesque ?

Pourquoi passer 30 jours sans se plaindre ?

Quand on renverse notre café, quand on rate le bus, quand il pleut… Il faut bien l’admettre, nous avons tous tendance à râler contre tout et n’importe quoi, même contre ce qu’on ne peut pas maitriser… Ce qui nous place dans un schéma de pensées négatives. Plus on râle, plus on voit la vie en noir, plus on va trouver de raisons de se plaindre… Cercle vicieux qui peut vite devenir infernal pour notre entourage, mais surtout pour nous même !

A l’inverse, en essayant de tout prendre avec philosophie et de relativiser (j’ai bien dit essayer hein ! C’est vrai que se cogner le petit orteil contre la table basse, on est d’accord que ça donne envie de lâcher une flopée de jurons bien sentis), on entre dans une spirale ascendante. Le café renversé n’est pas grave, il y en a encore dans la cafetière. Le bus manqué vous permet de faire du sport en marchant jusqu’à l’arrêt suivant. Et la pluie ? La nature avait soif !

Les bénéfices étonnants d’un mois sans râler !

De nombreuses études scientifiques ont démontré les effets bénéfiques d’un état d’esprit positif : meilleur système immunitaire, plus d’entrain au quotidien, moins de douleurs chroniques, moins de maladies… En gros, ne pas râler ni se plaindre pendant 30 jours serait carrément une astuce bien-être ! Encore plus étonnant, ne pas formuler de pensées négatives permettrait de recevoir plus d’opportunités dans sa vie professionnelle et personnelle.

Bref, arrêter de râler est une vraie astuce feel-good !

Comment se lancer et devenir un “winner” de la positive attitude ?

Face à un défi de cette ampleur, il peut être difficile de se lancer tout seul sans support. C’est pour ça que les créatrices du défi ont mis en place une communauté de gens qui se soutiennent et s’entraident pour réussir à arriver au bout du mois sans se plaindre. Il y a la page Facebook de l’évènement, le site Kiespositief et même un outil pour mesurer vos progrès au fil du mois : le posimètre !

Et vous, quel-le râleu-r-se êtes-vous ?

Réussiriez-vous à relever le défi d’un mois sans se plaindre ? Dites-nous tout en commentaire.

À propos de l'auteur

Marie B.

Passionnée par la botanique, le dessin et le voyage, j'ai étudié en traversant la France et le Monde. Je rédige des récits de voyage que je publie sur mon blog http://lesvoyagesdemariebambelle.fr/.

Laisser un commentaire