TOP 9 des films mettant en scène la théorie de l’effet papillon

« Le battement d’ailes d’un papillon au Brésil peut-il provoquer une tornade au Texas ? » Une célèbre métaphore de la théorie du chaos, comme quoi on ne peut retourner en arrière, toutes les actions, aussi petites soient elles, ayant des conséquences. Bien que le concept de l’effet papillon ait été repris de nombreuses fois, en musique avec la chanson ou en jeux vidéos avec le jeu Life is Strange. C’est surtout au cinéma que cette théorie est mise en image.

Donnie Darko (2001)

Réalisé par Richard Kelly, ce film raconte l’histoire de Donnie, un jeune garçon très intelligent, un peu psycho sur les bords et empli d’imagination. Un jour un réacteur d’avion s’écrase dans sa chambre mais il arrive à échapper miraculeusement à cet accident. Donnie a un « ami imaginaire », Franck, un homme à tête de lapin. Celui-ci lui propose un marché pour stopper la fin du monde. Un scénario complexe et psychologique surplombé d’une atmosphère dérangeante. Le film est caractérisé par ses nombreuses divergences temporelles et ses routes entremêlées. Le second volet est sorti en 2009 et parle cette fois de la sœur de Donnie, il s’agit du film Donnie Darko 2 : L’Héritage du Sang.

L’Effet Papillon (2004)

Réalisé par Eric Bress et avec Ashton Kutcher, ce film est le premier d’une série de trois du même nom. Il nous raconte les péripéties temporelles de Evan, étudiant et souffrant de pertes de mémoire. Incapable de se souvenir de certains moments de sa vie, en particulier ceux qui lui font peur, il prend l’habitude de noter ce qui lui arrive. C’est de cette manière qu’il apprend qu’il a le pouvoir de se faire des bons dans son passé. Un film sur l’effet papillon qui a notamment développé son propre slogan : « Change one thing, change everything ».

Mr. Nobody (2009)

Mystérieux et complexe, ce film signé Jaco Van Dormael est encore une belle énigme. Il est aussi dramatique et une uchronie (événement dans l’histoire qui est changé bouleversant le reste des événements à venir). L’histoire se passe en 2092, alors que les humains jouissent – ou subissent – l’immortalité. Nemo Nobody est le dernier mortel et raconte son histoire avant sa mort. Une histoire invraisemblable puisque plusieurs voies se croisent et se recroisent entre différentes vies qu’il aurait eu. Une narration non linéaire qui joue sur le principe du temps et qui est grandement philosophique. Le film se penche donc sur l’effet papillon, en y faisant d’ailleurs des clins d’œil ; mais aussi sur d’autres concepts comme la théorie du chaos, le principe d’inertie ou le principe de l’évolution. Nemo effectue plusieurs choix dans sa vie qui change le reste de celle-ci. Un film avec en son centre Jared Leto et Diane Kruger.

VOIR AUSSI : Top 10 des meilleurs films d’horreur des dix dernières années

The Eternal Sunshine of the Spotless Mind (2004)

Un film à l’intrigue alambiquée qui développe sur l’importance de la mémoire et sur le caractère inconscient des choix que nous faisons. Le film nous dévoile Jim Carrey dans son rôle le plus sérieux et Kate Winslet, un jeu toujours aussi fougueux. Joel et Clémentine se rencontrent « par hasard » et tombent amoureux alors que leurs deux personnalités sont assez incompatibles. Un jour, celle-ci fait effacer Joel de sa mémoire grâce à une nouvelle agence, le Lacuna, spécialisée dans l’effacement de la mémoire… Le film est assez dérangeant et très poétique, de nombreux symboles et clins d’œil dissimulés en son long. Le film est aussi très ironique, le personnage de Mary incarné par Kirsten Dunst, l’hôtesse du Lacuna, montrant presque une certaine industrie derrière le marché de la mémoire. Ou un moyen de bénéficier sur le malheur des gens. C’est en effet à la période la Saint Valentin qu’ils ont le plus de clients.

Retour vers le futur (1985)

Film culte devenu une trilogie, ce film de science-fiction est teinté de l’ aspect comique de l’effet papillon. Marty McFly est en effet propulsé dans le passé dans ce premier film, rencontrant alors son propre père et sa propre mère jeune. Le problème est que ses parents ont failli ne jamais se mettre ensemble, empêchant de ce fait sa conception future à cause des changements qu’il apporte au passé en venant du futur. Compliqué vous trouvez ? Les films se regardent tout seul et mettent direct de bonne humeur !

Run, Lola, Run (1998)

Ce film allemand de Tom Tykwer présente l’histoire chrono de Lola, une jeune fille aux cheveux rouge qui ne cesse de courir. La particularité de ce film est qu’il a trois manières différentes de traiter l’histoire puisque le film recommence à trois reprises au début. Chacune des autres versions de l’histoire commence par « Et si… ». Une façon de montrer que des événements peuvent se passer différemment, et même très différemment, selon nos choix. Le film a une esthétique très manga animé, ce qui lui donne un univers encore plus unique.

VOIR AUSSI : Top 10 des meilleures séries policières à voir sur Netflix

L’armée des douze singes (1995)

Un chef d’œuvre culte avec Bruce Willis et Brad Pitt. Ce film très science-fiction limite cyberpunk, exploite l’idée d’un futur où la surface de la Terre serait devenue invivable pour l’homme, un virus mortel ayant éradiqué la population. James Cole, détenu dans une prison futuriste, a pour but d’aider un gouvernement très glauque à trouver l’origine du virus. Mais, lors d’un voyage temporel, celui-ci est envoyé trop loin dans le temps. Un film auquel il faut s’accrocher pour bien saisir tous les sens cachés servant à la résolution de l’intrigue. Le film est assez anxiogène tant il est bien réalisé au niveau visuel, sonore et narratif.

Bandersnatch (2018)

Ce n’est pas tout un fait un film, c’est vrai. Cet épisode de la série Black Mirror est un film d’interaction de science-fiction. Il est uniquement disponible sur Netflix et sur écran adapté puisqu’il s’agit d’un film à choix, comme un jeu vidéo, où le spectateur/joueur peut influencer la fin du film. Plusieurs routes sont alors déblocables. On peut y choisir les décisions de Stefan, jeune programmeur qui adapte un roman de fantasy en jeux vidéos en 1984. Le film présente une belle mise en abîme sur le jeu vidéo et sur la spirale infernale de Netflix.

Projet Almanac (2015)

Ce film de science fiction est basé sur le voyage dans le temps et ce fameux fantasme (aussi exploité dans Retour vers le Futur) de jouer au loto avec les bons numéros dans le passé et donc être riche dans le présent. David, 17 ans, crée un drone très spécial avec ses deux meilleurs amis, ce qui lui permet d’être accepté au MIT. Seulement, il obtient une bourse mais pas assez suffisante pour aller dans cette école. Ils trouvent un jour le moyen de créer une machine à remonter le temps dans les affaires du père de David. Un bonne trouvaille et beaucoup de travail mais aussi un problème lorsqu’on oublie que changer le passé change le présent aussi.

À propos de l'auteur

Avatar

Adepte de musique, de littérature, de jeux vidéos et de sujets de société, je n'ai aucun tabous.

Laisser un commentaire