La surprenante histoire de Nintendo : de la carte à jouer au jeu vidéo

Si le fondateur de Nintendo Fusajiro Yamauchi est indéniablement un génie de l’innovation et du divertissement, il a du essuyer quelques échecs avant que son arrière petit-fils Hiroshi Yamauchi ne se lance avec succès dans le secteur des jeux-vidéos. Découvrez la surprenante histoire de Nintendo !

Hiroshi Yamauchi : fondateur de Nintendo
Hiroshi Yamauchi (1927-2013) est l’arrière petit-fils du fondateur de Nintendo Fusajiro Yamauchi. Président de 1949 à 2002, il a transformé l’entreprise !

On connaît Nintendo comme un géant du jeu vidéo avec ses licences qui traversent les âges sans prendre une ride. Pour ne citer qu’eux, la série des Mario Bros et des Zelda n’en finissent plus de passionner les générations de joueurs. Véritable révolution dans la manière de jouer, Nintendo a réussi à créer des consoles familiales qui permettent d’en découdre en famille avec des jeux addictifs comme Mario Party ou Splatoon que l’on retrouve bien évidemment sur la Nintendo Switch.

Mais avant de trouver sa voie dans le jeu vidéo et l’exploitation de produits dérivés : peluches Mario Bros, figurines Kirby et autres goodies sous licence, Nintendo s’est intéressé tout au long du 20ème siècle à un nombre incalculable de secteurs d’activités dont certains sont particulièrement farfelus. Retour sur l’histoire de Nintendo, une entreprise crée en 1889 et dont l’ascension fut loin d’être fulgurante…

Les origines de Nintendo : les cartes à jouer érotiques…

Nintendo est une firme japonaise fondée à Kyoto en 1889 par Hiroshi Yamauchi. Son cœur d’activité à l’époque était les cartes à jouer. C’est dans ce domaine que Nintendo connait ses premiers succès en fabricant des cartes à base d’écorce de mûrier de Chine, d’argile et de papier jusqu’au passage aux cartes plastifiées en 1953.

nintendo : cartes à jouer

Les gros acheteurs de cartes à jouer dans ces années-là étaient les casinos clandestins. Pour la plupart tenus par la mafia japonaise, les célèbres Yakuzas. Ces cartes avaient pour caractéristiques d’être érotiques pour bien coller avec l’ambiance des tripots nippons. Loin de s’embarrasser avec des scrupules, Yamauchi, en bon businessman profitera longtemps de ce filon pour faire prospérer sa petite entreprise. Il est à noter qu’encore aujourd’hui, Nintendo est toujours le plus grand vendeur de cartes à jouer au Japon avec certains modèles rares qui se vendent à prix d’or.

Des innovations farfelues pour des échecs commerciaux

La compagnie de taxi

Le marché de la carte à jouer s’essoufflant, la firme décide de se diversifier, le mot est faible ! Nintendo s’est lancé dans les business les plus improbables parfois extrêmement éloignés de leur cœur de métier. Il y eut la compagnie de taxi appelée Daiya.

nintendo taxi Daiya

Idée vite abandonnée car Hiroshi Yamauchi ne supportait plus de négocier les salaires avec les chauffeurs. Un échec donc parmi une longue liste, mais c’est certainement cet apprentissage douloureux qui a mené Nintendo a la place qu’elle occupe aujourd’hui.

Les Love Hotel et le Love Tester

Après les cartes érotiques, pourquoi ne pas se lancer dans le commerce de l’amour ? Bien qu’aucun document ne confirme l’existence de ces Love Hotel, la rumeur est tenace ! Hiroshi aurait investi dans des chambres sans aucune fenêtres, louées à l’heure pour le plus grand bonheur des couples. Le Love Tester quant à lui avait pour objectif de mesurer le degré d’amour entre deux personnes. Au final, un douteux appareil mesurant les pulsations cardiaques mais qui connu néanmoins son petit succès et rapporta quelques fonds à Nintendo pour se lancer dans d’autres originalités. Pour preuve, en voici la publicité qui date de 1969 !

Le riz instantané

De loin notre préféré. L’idée ne semble pas bête au départ, avec le succès des nouilles instantanées qui font fureur au Japon, pourquoi ne pas étendre le concept au riz instantané ? Ce fut malheureusement un énorme échec commercial et personne n’accrocha à ce concept pourtant novateur

Les poussettes et aspirateurs autonomes Nintendo

Dans sa volonté de se diversifier à tout prix, Nintendo s’est pendant une courte période lancée dans la fabrication de poussettes. L’idée somme toute intéressante était de proposer une poussette pliante, peu encombrante qui tranchait avec les imposants modèles d’après-guerre. Malheureusement, lesdites poussettes avaient tendance à se replier d’elles-mêmes, jugées peu sécuritaires, la production fut vite abandonnée. L’aspirateur autonome a également été tenté mais sa trop faible aspiration et sa lenteur en firent un appareil inutile et délaissé des consommateurs.

aspirateur autonome nintendo

Beaucoup d’autres choses ont été tentées comme la fabrication de meubles, d’imprimantes, de jeux de société et on ne saurait trop vous recommander l’excellent livre de Florent Gorges L’Histoire de Nintendo en 4 volumes qui retrace le fabuleux parcours de la firme.

Dans les années 60, Nintendo se recentre avec succès sur le jouet

Quand Hiroshi Yamauchi reprend les rênes de l’entreprise en 1947, elle est proche de la banqueroute. Épuisé par ces échecs à répétition, Hiroshi décide de se recentrer sur le cœur de métier de Nintendo. Il relance donc la carte à jouer et souhaite optimiser ses lignes de fabrication. Le tournant viendra dans les années 60 avec une diversification naturelle vers le jouet qui connait un grand bouleversement avec l’introduction du plastique. Exit les jeux en bois et bonjour la Ultra-Hand, le premier jouet Nintendo vendu à plus d’un million d’exemplaire.

Ultra-Hand, le premier jouet Nintendo

Les consoles de jeux vidéos transportent Nintendo dans une nouvelle dimention

C’est tout aussi naturellement que la passerelle du jouet et du jeu vidéo s’est faite dans les années 70 avec l’éclosion des bornes d’arcades. À partir des années 80, Nintendo délaisse le jouet classique pour se lancer pleinement dans le jeu vidéo avec le succès mondial que l’on connait tous

évolution des consoles de jeu vidéo nintendo

Seule l’histoire récente de Nintendo se rapporte au jeu vidéo. De l’aveu même de Hiroshi Yamauchi, il n’a pas de sensibilité particulière pour le gaming préférant une partie de jeu de Go. Du jeu de cartes Hanafuda à la Nintendo Switch, l’histoire de Nintendo est pleine de surprises et mérite vraiment d’être découverte en profondeur !

À propos de l'auteur

Florent

Geek autoproclamé depuis ma naissance, j’adorerais changer le monde, mais ils ne veulent pas me fournir le code source... Curieux et toujours à la recherche de nouvelles idées et inspirations. Je suis aussi fan d'adrénaline, comme dirait Wolf : "C'est à une demi-heure d'ici. J'y suis dans dix minutes" !

Laisser un commentaire