Le meilleur de la POP culture

Mange un Burger pour devenir grand : La pub de Burger King qui ne fait pas rire tout le monde

Si vous habitez dans une des villes françaises abritant un Burger King, alors vous avez déjà dû apercevoir quelques affiches de la nouvelle campagne de pub d’un des géants du burger américain. On y présente la chaîne de fast-food comme un passage initiatique vers le monde des adultes, ou comment devenir un grand en mangeant un hamburger de la marque…

burger king kool king

Une première fois qu’on n’oublie pas

La première affiche représente un jeune garçon d’une dizaine d’années, burger à la main, prêt à le dévorer. On remarque immédiatement la barbe fournie de l’enfant, avec le slogan suivant : « Bienvenue dans la cour des grands ».

La seconde affiche s’adresse aux jeunes filles, avec une gamine de 6 ans toute heureuse de croquer dans son burger. On découvre quelques étapes de sa vie, avec ses « premiers pas », son « premier amoureux », et bien sûr son « premier Burger King ».

L’enseigne cherche clairement à séduire les enfants, en leur laissant penser qu’il faut manger un burger pour devenir grand. On le sait, lorsqu’on est enfant, on aime faire comme les adultes, et ces affiches jouent sur cette notion là.

Peut-on en rire ?

À première vue, on pourrait simplement sourire en voyant ces affiches, mais ça ne fait absolument pas rire l’ONG Foodwatch, qui voit un moyen pour la malbouffe de s’implanter toujours un peu plus. En effet, comme le rappelle la responsable des campagnes chez Foodwatch France : « L’industrie de la malbouffe a bel et bien une responsabilité dans l’épidémie de maladies chroniques comme le surpoids, le diabète ou l’obésité. »
Elle précise ensuite qu’ 1 enfant sur 6 est en surpoids ou obèse en France, et qu’il faudrait donc vivement les protéger en encadrant plus sévèrement les publicités qui s’adressent à eux.

L’ONG s’offusque d’autant plus vigoureusement, qu’elle juge la campagne de Burger King particulièrement redoutable. Elle utilise en effet tous les derniers codes les plus cool du moment, pour faire vibrer le désir des adolescents qui souhaitent plus que tout grandir et gagner en liberté.

Ce que dit la pub, c’est en gros de venir chez Burger King, pour sortir et se libérer du carcan familial. Ici, on fait ce qu’on veut, comme un adulte. Les légumes et les fruits de la maison, on les oublie, et on se donne la liberté absolue de manger bien gras, sans couverts, avec les doigts ! La liberté ! C’est une façon de défier les règles imposées par les parents, et les enfants y sont évidemment très sensibles.

Burger King avait déjà provoqué quelques remous en utilisant l’image de Conor McGregor, un célèbre boxeur MMA très controversé, toujours pour séduire les plus jeunes, mais sans vraiment se soucier de la morale.

L’Autorité de régulation professionnelle de la publicité ne voit rien de mal

Interrogé par Marianne, l’ARPP trouve cette campagne de pub tout à fait correcte, et le directeur général Stéphane Martin assure même que l’on voit bien sur ces affiches, les efforts pour « respecter les codes nutritionnels ». Cette campagne ne sera donc pas régulée par l’autorité en question.

En revanche, un texte de loi est actuellement à l’examen pour interdire tous les messages et activités promotionnelles qui cibleraient les enfants de moins de 16 ans. La proposition exprime le souhait de définir une liste d’aliments et de boissons ne respectant pas les caractéristiques nutritionnelles adaptées aux besoins des enfants, et d’en interdire les publicités visant directement les plus jeunes. Ce serait évidemment un coup dur pour Burger King, qui aurait bien du mal à parler de ses menus…

Notez cet article

À propos de l'auteur

Hurluberlu

Hurluberlu est un webzine Lifestyle et Culture qui contribue à BuzzWebzine.fr depuis 2018. Les principaux articles contributeurs seront dans le domaine High-Tech / Nouvelles Technologies. Mais Hurluberlu aime aussi tout ce qui touche à l'entrepreneuriat ou encore l'horlogerie !

Un commentaire

Laisser un commentaire

Merci pour le partage :)
Pour ne rien rater de nos articles, suivez-nous :