Top des jeux de table originaires du Canada

Découvrez la liste des jeux de table et jeux de société originaires du Canada. Les meilleurs jeux canadiens et québécois pour animer vos soirées entre amis ou en famille !

Jeux de table originaires du Canada

Pour tuer le temps, déstresser ou passer de bons moments à plusieurs, il n’y a pas que les jeux vidéo. Il y a aussi les bons vieux jeux de table. Eh oui ! Tout comme les jeux disponibles actuellement sur PC, console ou smartphone, les jeux de société permettent réellement de s’amuser. En outre, grâce à eux, il devient possible de se déconnecter un tant soit peu du monde virtuel. Par ailleurs, ces jeux permettront aux enfants, comme aux grands, de renouer avec le sens des réalités. Ils seront surtout un excellent moyen tisser des liens avec les gens, tout en entretenant le mental des joueurs.

Le crokinole

Il s’agit d’un jeu d’adresse, idéal pour toute la famille. Ce jeu originaire du Canada se joue à l’aide d’un support de forme octogonale et de 24 palets. Ces éléments peuvent être en bois ou en plastique. L’un des avantages de ce jeu est que ses règles sont simples. Elles sont accessibles, même aux enfants. Le but du jeu est en fait de placer le maximum de palets au centre (ou au plus près du centre) du plateau pour marquer le plus de points. Le placement des palets se fait en faisant des pichenettes.

Jeu de société canadien crokinole

Le crokinole est un jeu qui peut se jouer en solo ou à plusieurs. Dans le dernier cas, il peut opposer 2 joueurs ou 2 équipes de 2 joueurs. Lors d’une partie contre des adversaires, pour pouvoir laisser leurs pions sur le plateau, il faut que les joueurs les placent dans la zone centrale de celui-ci. Si des pions adverses sont présents sur la surface de jeu, il sera nécessaire d’en toucher un pour pouvoir conserver ses pions sur le support.

Lorsque tous les joueurs ont épuisé leurs palets, la partie prend fin. Le compte des points peut alors commencer. À noter que bien que le crokinole semble être un jeu facile, au Canada, il se pratique de façon professionnelle. Des ligues existent même. Tous les ans, des compétitions opposant les meilleurs joueurs sont organisées.

Jeu de tock : petits chevaux canadiens

Ce jeu de table canadien se joue à peu près comme le jeu des petits chevaux. La plus grosse différence est qu’au lieu de lancer des dés, il faut utiliser des cartes pour déplacer ses pions. Le jeu de tock peut se jouer à 2 joueurs ou à 4 joueurs. Si 4 joueurs jouent, ils doivent former une équipe de 2 joueurs. Comme pour les petits chevaux, le but est d’être le premier à placer ses pions dans leur maison.

jeu de tock : les petits chevaux canadiens

Quand une partie de jeu de tock commence, tous les joueurs obtiennent 5 cartes. Le reste du paquet, lui, est mis de côté. Au début, tous les pions sont placés hors de la surface de jeu. Lorsque c’est son tour, un joueur doit alors sortir une de ses cartes pour déplacer un pion. Il doit ensuite en prendre une nouvelle dans le paquet.

À noter que pour faire entrer un pion en jeu, les joueurs doivent sortir un roi, un as, ou un joker. Si un joueur n’a pas l’une de ces cartes, il doit se débarrasser de l’une des 5 qu’il possède et en prendre une autre. Dans le jeu de tock, une fois un pion en jeu, il se déplace en fonction de la valeur des cartes. Par exemple, un roi le fait avancer de 13 cases contre 12 cases pour une dame.

Dans ce jeu, certaines cartes permettent de faire avancer les pions et d’effectuer certaines actions. Un 4 oblige ainsi un joueur à reculer de 4 cases tandis qu’un 5 oblige à faire avancer un pion adverse de 5 cases. Les règles du jeu sont toutefois assez simples et assimilables après seulement une ou deux parties.

Jeu de dames canadiennes à 144 cases

Ceux qui aiment les jeux de stratégie, mais qui se sont lassés des dames internationales apprécieront certainement ce jeu. En effet, les dames canadiennes se jouent sur un damier de 12×12 soit 144 cases. Chaque joueur dispose ainsi de 30 pièces, placées sur les trois premières rangées du plateau. Les règles du jeu sont néanmoins quasi similaires à celles des dames internationales qui se jouent sur un damier 10×10.

Jeu de dames canadiennes 144 cases

Dans ce jeu originaire du Canada, les pions peuvent se déplacer sur les cases qui se trouvent devant eux. Dès qu’ils arrivent sur la dernière case, ils deviennent des dames. Les dames, elles, peuvent se déplacer sur toutes les cases qui se trouvent sur les deux diagonales se croisant sur la case où elles se situent. Cependant, elles ne peuvent se déplacer ainsi que pour effectuer une prise et s’il n’y a aucun pion sur leur trajet.

Lors d’une partie de dames canadiennes, le « souffler » est interdit. Il est aussi défendu de passer 2 fois sur une pièce prise. Par ailleurs, il n’est possible d’enlever les pièces prises que lorsque la prise complète est terminée. Un joueur perd quand il n’a plus de pièces ou si celles qui lui restent sont bloquées.

On raconte que ce jeu a été inventé par des colons français qui se sont installés au Québec. Toutefois, sa date de création reste inconnue. Il se dit également que c’est un voyageur qui l’a introduit au Canada après avoir vu un damier 10×10 en Europe. Ne se souvenant plus du nombre de cases du damier qu’il avait vu, il aurait alors créé un damier de 144 cases.

VOIR AUSSI : Comment gagner aux échecs ?

Le pichenotte

Pour sa part, ce jeu d’origine québécoise se joue à l’aide sur plateau et avec des jetons. Ces derniers sont de couleurs différentes. Les 12 qu’on appelle « dames » peuvent être verts pour un joueur et rouge pour son adversaire. Il y a donc 24 dames en tout. Les jetons qu’on appelle « chiens » sont au nombre de 4. Ceux-ci peuvent être beiges ou de couleur bois. Enfin, il y a les compteuses. Il y en a 2. L’une est à 5 points et est généralement blanche avec 5 points noirs. L’autre est à 10 points et en général, elle est de couleur noire avec des points blancs.

Le pichenotte : un jeu originaire du Canada

Le pichenotte est en fait considéré comme une reproduction du billard. Cependant, la table sur laquelle il se joue est plus petite. Elle est carrée et ses 4 côtés font 80 cm chacun. De plus, elle n’a qu’un seul pied central et peut pivoter. À ses 4 coins, il y a des poches. C’est là que les joueurs doivent faire tomber les dames des adversaires. Le jeu peut en effet se jouer à deux ou à quatre personnes (en équipe de deux). Le but est de pousser tous les jetons adverses dans les poches en se servant d’un « chien ».

Pour remporter une partie, un joueur ou une équipe doit gagner 31 points au minimum. S’il y a égalité, les participants doivent jouer une autre manche. Le jeu de pichenotte, est en fait assez semblable au jeu de carrom. Il est à souligner que depuis 1986, il existe une association regroupant des joueurs de pichenottes au Québec.

Quelques arpents de pièges (Trivial Pursuit)

Ce jeu est l’idéal pour tester ses connaissances en matière de culture générale et apprendre des choses tout en s’amusant. Il requiert 2 joueurs au minimum. Toutefois, plus il y a de participants, mieux c’est. Le but du jeu est d’être le premier à gagner un triangle de chaque couleur dans son camembert. Pour y parvenir, il suffit d’avoir les bonnes réponses aux questions.

Quelques arpents de pièges (Trivial Pursuit)

Trivial Pursuit (plus connu sous le nom de « Quelques arpents de pièges » au Québec) est normalement fourni avec le plateau du jeu, des cartes, 1 dé, des camemberts (pions) et des triangles. Ces derniers sont de 6 couleurs différentes : bleu pour la géographie, orange pour les sports et loisirs, rose pour les divertissements, jaune pour l’histoire, vert pour les sciences et la nature et violet pour les arts et la littérature.

Les règles de Trivial Pursuit sont simples. Pour commencer, tous les joueurs doivent placer leur camembert au centre du plateau de jeu. Un premier joueur lance ensuite le . Il doit ensuite faire avancer son pion et le placer dans une case de son choix. Le joueur à gauche est alors chargé de lui poser une question en choisissant une carte de la même couleur que la case où a été placé le pion. Si la réponse à la question est bonne, le joueur peut rejouer. Le cas échéant, il doit passer son tour. Lorsque son camembert se trouve sur l’une des 6 cases « Quartier Général » et que sa réponse est correcte, il peut insérer dans son camembert le triangle correspondant et rejouer.

Pour gagner, il faut être le premier à posséder les 6 triangles de couleurs différentes et remonter vers la case centrale du jeu. Une fois arrivé là, il faudra répondre correctement à une dernière question pour remporter la partie.

Le 8 canadien : variante du 8 américain à la canadienne

Ceux qui connaissent le 8 américain devraient facilement s’adapter à cette variante canadienne. En effet, dans le 8 canadien, 8 cartes sont aussi distribuées à tous les joueurs. Celles qui restent sont placées au centre de la table, face cachée. La première carte est ensuite dévoilée au-dessus de la pile de défausse. Le but du jeu est d’être le premier à jeter toutes ses cartes en montant ou en descendant sur la pile.

8 canadien : jeu de cartes canadien

Là où 8 canadien diffère du 8 américain, c’est que dans ce jeu, il est possible de jouer plusieurs cartes de même rang en une fois. C’est ce qu’on appelle  « brûler une carte ». Un joueur peut aussi choisir de ne pas jouer une carte s’il ne le veut pas. Dans ce cas, il doit juste prendre une carte dans la pile. Au cours d’une partie de 8 canadien, la dame de pique peut également se cumuler avec les 2. En outre,  lorsqu’il ne reste qu’une carte à un joueur et que celui-ci ne dit pas à voix haute « dernière carte », il en obtient une de plus. Pour ce qui est du perdant, celui-ci est tenu de mélanger et de donner les cartes au cours des manches suivantes.

Les jeux d’argent appréciés au Canada

Au Canada, il faut savoir que les jeux d’argent sont autorisés. Ainsi, bon nombre de Canadiens vont dans les casinos pour y jouer comme l’explique le site Online Casino Partners. D’autres préfèrent les hippodromes ou la loterie. Toutefois, les jeux d’argent sont réglementés par le gouvernement fédéral. De ce fait, tous ceux qui les organisent sont tenus de se conformer aux lois en vigueur dans la province ou le territoire où ils se trouvent. Par conséquent, en fonction des lieux, un jeu peut être légal ou pas. De même, l’âge requis pour y jouer peut différer selon les provinces.

Jeu de poker Canada

Aujourd’hui, les autorités canadiennes ont légalisé de nombreux types de jeux de hasard. Sur le territoire, il est possible d’y jouer dans les casinos commerciaux. De même, jouer au bingo est autorisé, à condition que les salles soient de petites tailles. Les appareils de loterie vidéo, les loteries à billets et les machines à sous sont également légales dans le pays.

Au Canada, le poker fait partie des jeux d’argent les plus populaires. D’ailleurs, de nombreux joueurs rendus célèbres grâce à ce jeu sont de nationalité canadienne. Le poker en ligne est aussi très prisé des Canadiens. Il en est de même pour le blackjack et le craps.

Bref, au Canada, chaque province gère sa politique concernant la régulation des jeux d’argent et de hasard comme elle le souhaite. C’est le cas depuis 2010. Depuis, les citoyens peuvent jouer à ces jeux de manière parfaitement légale et sans risque de se faire arnaquer.

À propos de l'auteur

L’écriture constitue l’une des activités qui me permettent de canaliser ma passion, outre la philosophie, le sport et le jeu d’échecs. Dans tout ce que je fais, j’essaie d’atteindre la perfection, tout en sachant que personne ne pourra la rattraper. « Nous sommes ce que nous faisons répétitivement. L’excellence, donc, n’est pas un acte. C’est une habitude. » - Aristote

Laisser un commentaire