Arrivée prochaine du Fedcoin : une cryptomonnaie basée sur le dollar US ?

Les cryptomonnaies ont vu le jour en 2008, avec la venue de Bitcoin, l’actif créé par le fameux inconnu Satoshi Nakamoto. Même si elles sont devenues rapidement un moyen d’échange, leur caractère indépendant semble gêner horriblement les banques. En effet, leurs gains s’amenuisent à mesure que les crypto-devises prennent de l’ampleur. Consciente de leur avancée fulgurante, la Réserve fédérale (Fed) américaine est actuellement en pourparlers avec le MIT afin de mettre en place une monnaie digitale basée sur le dollar : le Fedcoin.

Les cryptomonnaies deviennent petit à petit la référence en matière d’échanges financiers. Si cette situation réjouit ses adeptes, elle plaît moins aux banques et au secteur boursier, qui y voient une menace sur leur hégémonie économique jusqu’alors indiscutable. Ainsi, les États-Unis sont en train de préparer une devise numérique destinée à sa population. Les plateformes prévues pour gérer les transactions devraient être révélées cette année.

Le Fedcoin : un portefeuille numérique sans compte bancaire

La coopération actuelle entre la Fed et le MIT a pour objectif de créer une cryptomonnaie made in USA. Officiellement, cela permettrait aux Étatsuniens d’effectuer des échanges instantanés, sans avoir à passer par un compte bancaire classique. En outre, la Fed pourrait enfin (espérer) dominer le marché des cryptomonnaies, en plein essor actuellement.

Pour l’heure, ce sera le Trésor US qui aura le dernier mot concernant son lancement dans le pays de l’oncle Sam. Malgré cela, la Fed et le MIT pourraient dévoiler prochainement la plateforme dédiée aux transactions en Fedcoin.

Une tentative de contrôle d’un marché à fort potentiel

Cette annonce répond à une préoccupation majeure des États : comment contrôler une cryptomonnaie. En effet, cette dernière est par nature décentralisée et ne peut être régulée par aucune structure. En créant leur crypto-devise nationale, les États-Unis veulent commencer à surveiller leur crypto-actif. Et pour cause, les responsables n’ont pas encore indiqué si le Fedcoin se basera ou non sur la blockchain, une fonction qui garantit la liberté d’échange, si chère aux adeptes des cybermonnaies.

Trouver un autre mode de transaction qui ne se base pas sur celle-ci ouvrirait une porte vers des cryptomonnaies sous la houlette d’une autorité régulatrice. Cette place pourrait être dévolue à la Fed elle-même.

Une mesure qui ne plaît pas au secteur financier

Les banques centrales et les institutions monétaires craignent que cette mesure ne diminue leurs profits sur les échanges financiers. En effet, ces institutions vivent grâce aux intérêts versés par leurs clients. Or, plus il y aura des échanges de cryptomonnaies, moins leur part du gâteau sera importante. D’ailleurs, les lobbies financiers s’activent en coulisse pour que la Fed et le Trésor US ralentissent, voire arrêtent, ce projet.

La création d’une cryptomonnaie par les États-Unis n’est pas tellement une surprise étant donné son ascension fulgurante. Cependant, il en est de même pour la réaction des banques… qui était prévisible. L’avenir nous dira si le projet verra le jour, ou si les lobbies liés à la finance réussiront à le stopper.

À propos de l'auteur

Nick Olaizola

L’écriture constitue l’une des activités qui me permettent de canaliser ma passion, outre la philosophie, le sport et le jeu d’échecs. Dans tout ce que je fais, j’essaie d’atteindre la perfection, tout en sachant que personne ne pourra la rattraper. « Nous sommes ce que nous faisons répétitivement. L’excellence, donc, n’est pas un acte. C’est une habitude. » - Aristote

Laisser un commentaire