Censure d’Autant en emporte le vent : retour sur HBO Max ?

Le film Autant en emporte le vent, sorti en 1939, a été effacé de HBO Max suite au mouvement Black Lives Matter. Toutefois, un replacement dans son texte pourrait le faire revenir sur la plateforme.

Autant en emporte le vent retiré de HBO Max

Autant en emporte le vent est une œuvre cinématographique américaine datant de 1939, le début de la Seconde Guerre Mondiale. Il fait aujourd’hui l’objet de représailles depuis le décès de George Floyd. Le jeune Afro-américain a en effet été torturé par les forces de l’ordre de Minneapolis avant de rendre l’âme. Le peuple noir, appuyé par des défenseurs de toutes les races, s’insurge contre cette œuvre qualifiée de raciste. HBO Max a finalement réagi deux semaines plus tard.

VOIR AUSSI : Les meilleures séries 2020 à voir

Autant en emporte le vent : une œuvre a priori classique

Le film nous ramène en 1961 et retrace l’histoire de Scarlett O’Hara, une jeune femme de la haute bourgeoisie sudiste, dont le cœur bat pour Ashley Wilkes. La protagoniste se tourne finalement vers Rhett Butler qui se révèle comme son véritable prince charmant, suite à des périples et des rebondissements émotionnels.

De prime abord, les acteurs noirs n’y jouent donc pas un rôle clé. Néanmoins, cette opinion changera très vite après l’affaire très médiatisée de George Floyd.

Un Sud retravaillé pour taire l’oppression du peuple noir

Les téléspectateurs sont face à un Sud plutôt pacifique tout au long du film. Le personnel noir s’y complaît dans l’exécution de ses tâches. Cette vision irréaliste de l’esclavage d’antan en choque plus d’un de nos jours. Beaucoup estiment que voir des personnes de couleur être satisfaites de leurs conditions de vie d’époque relève de l’absurde.

Autant en emporte le vent retiré de HBO Max

L’histoire ne décrit pas les États du sud comme tel, malgré ce que les scénaristes aient souhaité faire croire. Par ailleurs, la théorie de la « cause perdue », selon laquelle les sudistes se battaient pour être indépendants politiquement, ne semble pas apaiser la colère des manifestants.

VOIR AUSSI : In shadow : un sombre court-métrage d’animation sur la société capitaliste

HBO Max mis au pied du mur dès son lancement

Pour HBO Max, le confinement dû au Covid-19 semblait être une occasion propice pour mettre en avant des œuvres classiques. La plateforme de WarnerMedia a toutefois dû soustraire le film de son catalogue, en raison de fortes protestations. Une nouvelle qui met l’entreprise à mal, car elle est aujourd’hui mise sous les feux des projecteurs dans une nouvelle guerre raciale.

Un retour du film prévu grâce à des ajustements

Bien que le film n’ait plus fait partie des produits de HBO Max depuis deux semaines, il est prévu de « replacer l’œuvre dans son contexte d’époque » grâce à Jacqueline Stewart. La célèbre animatrice noire qualifie effectivement le film de « document majeur des anciennes pratiques racistes d’Hollywood ».

Autant en emporte le vent de retour sur HBO

Les séquences ne seront donc pas modifiées. Il sera simplement mentionné qu’il s’agit d’une œuvre à polémique auprès des minorités. En fin de compte, le fait que la plateforme ne souhaite pas abandonner un long métrage aussi interpellant montre bien sa volonté de rivaliser avec les grands noms du streaming, tels que Netflix.

Avec Netflix qui voit ces recettes s’envoler depuis la crise du Coronavirus, c’est au tour de HBO Max de se hisser sur les marches du podium. En revanche, le défi est plus important pour la plateforme nouvellement introduite sur le marché, car elle doit aussi gérer les conflits raciaux engendrés par le mouvement Black Lives Matter.

Quoi qu’il en soit, l’animatrice afro-américaine Jacqueline Stewart a décidé d’apporter son soutien à la plateforme. Ainsi, il y aura dorénavant un avertissement sur le caractère controversé du film pour chaque diffusion.

À propos de l'auteur

Avatar

Philosophe@Conscience. "Nous sommes ce que nous faisons répétitivement. L'excellence, donc, n'est pas un acte. C'est une habitude." Aristote

Laisser un commentaire