Sale linge : les dessous de la “fast fashion” dévoilés en infographie

Les français ont du style, c’est un fait, il suffit de battre le pavé des trottoirs parisiens pour se rendre compte de l’ampleur du phénomène. Avec autant de style, nos placards débordent bien souvent de pièces produites à l’autre bout du monde et à des prix déraisonnables. La fast fashion, comme les fast food, usent des mêmes méthodes pour proposer des produits peu chers, de qualité médiocres – voir passables – et surtout à une vitesse incroyable. Une habitude de surconsommation qui a des impacts sur l’environnement !

sale linge

Fast Fashion : ce que le prix n’indique pas…

Ce business crée d’énormes problèmes environnementaux et humains, des problèmes qu’on ne peut plus ignorer à l’heure où le monde retrousse ses manches pour lutter contre la pollution et plus globalement le réchauffement climatique. C’est ce que met en lumière cette infographie.

Et l’humain dans tout ça ? 

L’écroulement du Rana Plaza en 2013 au Bangladesh, un bâtiment construit  sur un terrain marécageux à la hâte sans se soucier des mesures de sécurité et abritant 5 usines de confection de vêtements avait fait 1 135 morts. Le drame avait alors déclenché une prise de conscience mondiale sur les conditions de travail inhumaines et le manque de transparence dans la chaîne de production des grands groupes de Fast Fashion.

Aujourd’hui, ce terrible incident s’efface petit à petit de la mémoire commune alors qu’un rapport d’Oxfam affirme que moins de 10 centimes d’un t-shirt à 10€ vont dans la poche de celui qui a confectionné ce vêtement. En Chine, les mains derrière notre style se voient obligés de travailler jusqu’à 150 heures de plus par mois pour pouvoir survivre.

Impact environnemental de la Fast Fashion

Certaines marques détruisent les stocks d’invendus, produits à la sueur de centaines de milliers de personnes, c’est tout simplement aberrant de voir à quel point nos ressources sont gaspillées. La culture de coton requiert beaucoup de pesticides et d’eau, sans compter que 72 produits chimiques sont utilisé pour donner une jolie teinte à nos vêtements. Globalement 40% des colorants utilisés contiennent de la chlorine, une substance cancérigène qui se retrouve dans nos cours d’eau.

La révolution est en marche…

Aujourd’hui de nombreuses associations, marques et initiatives citoyennes essayent de changer les choses dans l’industrie textile. De plus en plus de marques s’engagent à payer un salaire décent aux employés, à traiter les eaux usées ou encore à n’utiliser que des matériaux issus du recyclage.

En changeant nos habitudes de consommation nous pouvons faire notre part, préférez des vêtements de qualité, achetez en boutique vintage ou encore réparez vos vêtements. Des petits gestes qui feront la différence sur le long terme. Et surtout rappelez vous que le style est éphémère mais pas notre planète !

Sale linge : les dessous de la “fast fashion” dévoilés en infographie
5 / 1 vote[s]

À propos de l'auteur

Marine

Passionnée par l'art dans toutes ses formes et surtout la photographie, mais aussi plein d'autres choses... Comme dirait Léo, "la curiosité de la vie dans tous ses aspects est, je pense, le secret des grands créatifs" !

Laisser un commentaire