Qu’est-ce que le polyamour et comment bien le vivre ?

Le polyamour est un concept loin d’être nouveau. Il se caractérise par l’idée qu’il n’existe pas qu’un seul amour et qu’il est possible d’aimer plusieurs personnes et cela même simultanément. Mais alors comment bien vivre son polyamour ?

Le polyamour en chiffres

Si aucune étude en France n’a évalué le nombre de personnes pratiquant le polyamour, on estime que son pourcentage se placerait aux alentours des 2 à 5 % en Hexagone. Un faible chiffre certes mais qui démontre aussi la tendance qu’ont les personnes à naturellement aller vers un amour unique.

C’est une façon d’aimer et il n’y en a pas qu’une. Il y a mille et unes façons d’aimer et mille et unes orientations qui peuvent même changer au travers du temps. L’idée des amours multiples date de 1816 avec l’écriture de Le Nouveau Monde Amoureux du philosophe Charles Fourier. Cette idée mettait en avant la possibilité d’une émancipation face au mariage classique et exclusif.

Le terme polyamour date quant à lui des années 60 qui à l’époque traduisait seulement les pratiques non-monogames.

En 2020, cette notion est établie mais reste encore floue pour beaucoup. Peu d’études sont menées à ce sujet.

Les différents types de polyamoureux

Il y a différente façons d’être polyamoureux. Il n’est d’ailleurs pas rare de ne plus l’être et encore moins de le devenir ! Voici quelques différents types de polyamoureux :

  • Un « couple à plusieurs »

On connaît le terme « trouple » qui désigne un couple à trois. Mais il est possible d’être bien plus dans une relation. Globalement, il s’agit soit de plusieurs polyamoureux ensemble soit d’un polyamoureux qui a au moins deux partenaires mais on considère que les deux partenaires sont aussi ensemble.

  • Une personne dans le couple avec plusieurs partenaires

Un polyamoureux a donc souvent plusieurs relations en même temps. Ses partenaires ne sont pas spécialement en relation directe comme dans le couple à plusieurs. Ils peuvent d’ailleurs ne pas se connaître. On appelle les partenaires sans relation direct entre eux des métamours.

  • Une personne en couple sans autres partenaires

Et oui ! On peut être polyamoureux et n’être qu’avec une personne. Cela peut dépendre du fait que en ce moment le polyamoureux n’est amoureux que d’une personne. Mais c’est aussi possible quand son partenaire ne pense pas pouvoir tenir une relation polyamoureuse, le polyamoureux s’adapte donc à son partenaire et choisi de garder cet amour au détriment des autres.

  • Des amours différents ?

VOIR AUSSI : Comment trouver une copine rapidement pour une relation durable ?

On peut éprouver des amours différents pour chacun des partenaires. Certains partenaires vont allier le platonique au sexuel, certains seront juste des partenaires sexuels avec une possible évolution de relation, certains sont seulement des amours platoniques. Certaines personnes disent même que l’amour charnel, l’amour au sens propre, l’amour familial et l’amitié sont des formes de polyamour.

  • Polyamour refoulé

Malheureusement, le polyamour n’est pas très bien vu dans notre monde. Il se démocratise mais beaucoup de polyamoureux sont refoulés. C’est d’ailleurs une grande partie du problème lié à l’infidélité : se refuser le droit d’aller « voir ailleurs » et d’aimer quelqu’un d’autre.

  • Le mariage polyamoureux

Les polyamoureux se marient. Ce n’est pas autorisé en France de se marier avec plusieurs personnes. Souvent, ceux-ci officialisent avec un partenaire et font un mariage symbolique avec les autres. Peu de polyamoureux se marient et disent au grand jour qu’ils le sont par crainte d’être mal vu dans la famille.

Attention aux préjugés et amalgames

  • Ce n’est pas toujours une démarche sociétale

Ce n’est pas une démarche pour l’émancipation des couples ou en faveur du progressisme. Le couple libre l’est oui mais pas le polyamour. Il s’agit bien ici d’aimer plusieurs personnes et non de s’accorder plusieurs relations pour consolider sa relation principale.

  • Polyamour n’est pas synonyme de bisexualité

Tout comme bisexualité n’est pas synonyme d’infidélité, on est pas forcément polyamoureux quand on est bisexuel ! Les bisexuels sont attirés par deux genres mais cela ne veut pas dire en simultané.

  • Être polyamoureux ce n’est pas être infidèle

Être infidèle c’est tromper son partenaire. C’est lui cacher des choses qui peuvent le blesser. Or, un polyamoureux ne cache pas ses relations à ses autres partenaires. Ils sont au courant et ont acceptés. Il n’y a donc pas d’infidélité. Bien sûr, comme dans tous les couples et relations, un polyamoureux ou son partenaire peut être infidèle. Encore une fois, cela dépend des règles établies entre chaque parties.

  • Le polyamour n’est pas du libertinage

Le libertinage c’est être en couple et avoir des relations charnelles avec d’autres personnes sans forcément donner les détails à son partenaire. C’est donc différent d’autant plus qu’il ne s’agit pas ici de tomber amoureux.

Laisser derrière soi sa jalousie

La jalousie est un sentiment profondément égoïste. On veut garder une personne pour soi et être spécial pour elle. C’est un sentiment normal et humain à bonnes doses sans être excessif. Cependant il faut comprendre que les polyamoureux ne pensent pas comme cela. Pour un polyamoureux, il n’y a pas lieu d’être jaloux quand il n’y a pas de non-dits. C’est aussi simple que ça!

C’est une pratique et une éthique de relation qui est extrêmement tournée vers la confiance et la communication, ce sont les essentiels pour qu’une relation polyamoureuse (et à amour unique) marche.

Oui, un polyamoureux peut être jaloux mais il le sera individuellement pour chacun de ses partenaires. La jalousie est généralement plus présente chez les partenaires des polyamoureux. Cela peut d’ailleurs être nocif pour la relation, surtout si le partenaire en question a accepté le polyamour du polyamoureux mais seulement pour lui faire plaisir.

La personne polyamoureuse voit chacune de ses relations comme unique, il n’y a donc en général pas de cachotteries ou d’ordre de préférence.

La communication : plus que jamais !

“Un matin vous m’avez condamnée à choisir. Je ne vous aimais qu’à deux. Je vous laisse, adieu. Choisir serait nous trahir.”

J.J Goldman, « 4 mots sur un piano »

Un polyamoureux peut être très malheureux du fait de ne pas pouvoir aimer qui il veut. Il est donc important de communiquer avec ses partenaire. Parler de son polyamour, de ce que ça implique, de la possible jalousie que cela entraîne… Il faut être transparents avec tous les partenaires.

C’est la même chose que pour une relation exclusive mais avec d’autant plus de communication. Il faut bien entendu doser les détails lorsqu’on évoque les soirées avec ses autres partenaires, mais cela dépend simplement du « contrat » de relation qui lie deux partenaires (ou plus!). Chacun ses règles pour former un couple !

2 garçons, 1 fille, 3 possibilités

Aimer sans blesser et c’est tout

Il n’y a pas de définition du couple. Ce n’est pas nécessairement deux personnes qui s’aiment juste entre eux et qui n’acceptent pas que d’autres personnes se rajoutent. Un couple « libre » ou « non-exclusif » n’a même pas à se labelliser ainsi, il s’agit simplement d’un « couple ».

Le but d’une relation est de se faire grandir l’un l’autre, s’apporter quelque chose. Pour les polyamoureux, il s’agit de donner beaucoup d’amour. Finalement, on peut dire que avoir plusieurs relations permet d’apporter encore plus au polyamoureux.

Ne pas blesser et se sentir bien avec quelqu’un, voila un credo simple pour chaque relation. Au moment où quelqu’un souffre de la situation, il est donc bon de faire comme pour une relation exclusive : stopper la relation ou, encore mieux, la repenser.

À propos de l'auteur

Avatar

Adepte de musique, de littérature, de jeux vidéos et de sujets de société, je n'ai aucun tabous.

Un commentaire

Laisser un commentaire