Formule 1 : est-ce que Vettel devrait s’inquiéter de Charles Leclerc ?

Le nom de Charles Leclerc est sur toutes les lèvres depuis quelques semaines dans le monde de la Formule 1. À tout juste 21 ans, le pilote de l’écurie Ferrari est en passe de devenir l’un des meilleurs coureurs de sa génération, après plusieurs exploits sur piste. Mais il n’est pas seul dans l’équation, son aîné et prédécesseur, Sébastien Vettel, étant aussi dans la course. S’il semble que Leclerc prenne de plus en plus le dessus, qu’en est-il du côté de Vettel ? Devrait-il s’inquiéter ? Retour sur cette situation de camaraderie/rivalité.

Charles Leclerc et Sebastian Vettel

Charles Leclerc, l’étoile montante de l’écurie

Pilote automobile monégasque de seulement 21 ans, Charles Leclerc a fait ses premières armes chez Renault, qu’il rejoint en 2004, après plusieurs années de karting. En seulement trois ans, il passe ensuite en Formula 3, GP3, Formula 2, jusqu’à être repéré par Ferrari en 2016, lui ouvrant les portes de la Formule 1. Pour la petite note, c’est le plus jeune coureur de l’écurie depuis… 1961 ! Autant dire qu’il a du potentiel.

Ce potentiel se révèle fin 2018 et début 2019, aussi bien aux entraînements que lors des courses. Il était plus rapide sur le tour d’Australie et au Bahreïn et même en Chine, mais des décisions politiques, au niveau de l’écurie, l’ont empêché de prendre la tête de la course. Explications.

Statu quo avec Sebastian Vetteldu côté de Ferrari

Pourtant, ce potentiel reste étouffé par l’attitude de Ferrari, qui considère Leclerc comme son « numéro 2 ». C’est une tradition pour l’écurie, il y a un « numéro 1 » et un « numéro 2 ». En l’occurrence, le palmarès de Vettel reste la priorité pour Ferrari : déjà quadruple champion du monde, il est nécessairement prioritaire face au jeune Monégasque, qui débute seulement dans le (haut) monde automobile.

Pourtant, ces courses précédemment évoquées ont permis de mettre en lumière la volonté de Ferrari de laisser Leclerc derrière (ou Vettel devant), certains ordres ayant été donné pendant la course, comme celui de ralentir ou de venir en révision plus tôt que prévu. Résultat : Vettel garde la tête, mais Leclerc est sacrifié.

Vettel ou Leclerc en pole position ?

Vettel ou Leclerc en pole position ? Faites vos paris !

Sur Unibet, les outsiders sont tout autant pris en considération dans les cotes. Si pour l’Azerbaïdjan, Vettel avait une meilleure cote que son camarade (3 contre 4,2), rien n’est moins sûr quant au résultat. Leclerc se distingue sur la course de Bahrein en 2019 en battant son camarade de course, en finissant 3ème alors que ce dernier ne finit que 5ème. Au passage, il rafle le meilleur temps sur tour.

Pourtant, rien à faire : fin mars 2019, Ferrari gardait sa position, faisant de Vettel son favori !

VOIR AUSSI : Des supercars, une super moto, une formule 1 et un avion de chasse font la course !

Qu’attendre des prochaines courses ?

Vettel n’aurait-il pas pour autant à s’inquiéter ? Si Ferrari ne souhaite pas favoriser l’éclosion du potentiel de son second coureur, soit. Mais cela ne l’empêchera pas d’évoluer et de rafler de nouvelles victoires, le Monégasque ayant encore tout à prouver.

Pire pour Ferrari, la sphère de la F1 semble de moins en moins supportrice de ce favoritisme jugé inapproprié : quand on a face à soit un numéro 1 en devenir, on l’encourage, on lui donne sa chance. D’autant que Leclerc a fait ses preuves à 3 reprises. Dur d’imaginer qu’il acceptera de rester dans l’ombre par la suite…

À propos de l'auteur

Lionel

Fan de foot et de sport en général. Mon dieu porte le même prénom que moi.

Laisser un commentaire