Qui est Clémence Botino, la nouvelle Miss France 2020 ?

Samedi soir, la France a élu sa miss pour l’année 2020. Une élection qui une fois de plus a vu défiler des jeunes femmes des 30 régions ayant chacune une vision de ce que doit représenter Miss France au yeux du monde. Le juré était composé de Mareva Galanter, Miss France 1999, de l’animateur Denis Brogniart, des chanteurs Vitaa et Slimane actuellement en promo de leur album, de la comédienne Laëtitia Milot et du chef pâtissier Christophe Michalak. A la présentation aux côtés de Sylvie Tellier et pour la 25e année consécutive l’indéboulonnable Jean-Pierre Pernault. Au terme de cette élection, Miss Guadeloupe, Clémence Botino a été élue pour succéder à la Polynésienne Vaimalama Chaves.

Miss-France-2020

La jeune femme âgée de 22 ans est étudiante en première année de master d’histoire de l’art à la Sorbonne à Paris et devra pendant une année mettre entre parenthèses ses ambitieuses études afin de porter haut les couleurs de la France. Mais qui est donc cette jeune beauté venue des îles ?

La Guadeloupe à l’honneur

“J’ai longtemps hésité à me présenter à Miss France… (…) Cette victoire je la donne à la Guadeloupe et à la France”, a révélé la Miss France juste après avoir reçu la couronne tant convoitée. Elle a été élue le 14 décembre 2019 au dôme de Marseille par les téléspectateurs face à quatre autres finalistes, Miss Provence, Miss Tahiti, Miss Bourgogne et Miss Côte d’Azur.

Née le 22 janvier 1997 à Baie-Mahault, Clémence Botino est titulaire d’un Bac baccalauréat scientifique avec mention « très bien » depuis 2014. APrès une année passée à Miami pour parfaire son anglais, elle fait deux ans de classes préparatoires littéraires puis monte à Paris pour entamer une licence puis un master d’histoire de l’art à la Sorbonne. Dans son portrait lors de l’élection de Miss France, elle précise qu’elle souhaiterait devenir conservatrice du patrimoine.

miss-france-botino

Elle a été élue Miss Guadeloupe le 3 août 2019 succédant ainsi à Ophély Mézino. Elle devient ainsi la troisième Miss Guadeloupe élue Miss France après Véronique de la Cruz en 1993 et Corinne Coman en 2003.

Beauté et intelligence pour représenter la France

“La beauté, c’est l’intelligence, c’est se mettre en avant, se connaître soi même”, a déclaré Clémence Botino. En effet, de ce côté, la jeune femme n’a manifestement rien à envier à ses anciennes adversaires. Elle serait arrivée première au test de culture générale du concours Miss France, avec une note de 17,5 sur 20. De quoi faire taire les polémiques sur l’instrumentalisation de la femme comme objet qui critique le concours Miss France le caractérisant de “sexiste et ringard”.

Interrogée sur le sujet, Miss France a répliqué que le concours était une façon d’encourager les jeunes femmes à “faire ce qu’elles veulent, ce en quoi elles croient”. “Le féminisme, les femmes le font au quotidien, en allant travailler, en créant des familles”.

À propos de l'auteur

Monica Kalla-Lobé

Amoureuse des lettres et de la force des mots, éternelle passionnée de l'art d'écrire, je ne conçois pas un monde sans la beauté de pouvoir s'évader au simple contact d'un écrit. Pour moi, vivre c'est partager de l'émotion à travers les mots.

Laisser un commentaire