Le FBI a embauché 140 robots pour gérer des informations sensibles

C’est une grande première : une institution nationale aussi importante que le FBI a décidé de confier la gestion de certaines informations sensibles à des robots. Ils sont précisément 140 et leur travail consistera à circuler au milieu des 360 000 casiers contenant chacun des centaines de dossiers papier, le tout sur 70 000 mètres carrés de superficie !

robots AutoStore fbi

Des robots physiques pour gérer des dossiers physiques

Aussi étonnant que cela puisse sembler, le système de classement des informations sensibles du FBI n’est pas entièrement numérisé. Une situation qui s’explique par la crainte d’un éventuel piratage, mais aussi tout simplement par la quantité astronomique de dossiers qu’il faudrait numériser. Néanmoins, pour profiter d’un système de gestion intelligent et rapide, le FBI a embauché 140 robots.

Ces robots ne sont pas humanoïdes et ils s’inspirent clairement du célèbre bras robot polyvalent qui continue de révolutionner les chaînes de productions. Ils ont ont été conçus par la société de robotique AutoStore basée en Norvège. Le FBI a donc installé des robots montés sur des rails. Ils atteignent ainsi rapidement le dossier demandé, peuvent s’en saisir et le ramener. Une solution qui semble étonnamment plus proche de la science-fiction qu’un simple système de stockage en cloud.

La robotisation pour optimiser l’espace

L’installation de ces robots va permettre au FBI de gagner un temps considérable. Les archivistes et les employés de l’institution ne perdront plus de temps à chercher et classer les données sensibles. Cependant, ce n’est pas le seul avantage qu’offrira cette toute nouvelle solution de classement robotisé. Ces robots permettront également de gagner beaucoup d’espace.

Effectivement, la robotisation a parfois des avantages inattendus. Les robots qui géreront le classement de ces dossiers ont besoin de moins d’espaces pour se déplacer. Surtout, ils ne connaissent pas la maladresse ou la variation de leur taille et de leur poids. Ainsi, les allées entre les casiers pourront presque totalement disparaître. À l’échelle d’une institution comme le » FBI, ce détail représente des millions de dollars d’économie.

VOIR AUSSI : Ingénieur robotique : zoom sur un métier d’avenir

Un système pleinement opérationnel en 2022

Le FBI a commencé à mettre en place cette nouvelle solution au début de l’année 2020. Le confinement a évidemment ralenti son déploiement, mais il devrait malgré tout être totalement opérationnel avant la fin de l’année 2022. Ensuite, il est fort probable qu’un tel système soit déployé dans de nombreux autres domaines.

Si les États-Unis sont parmi les premiers pays à se lancer dans une telle transformation de leur système de gestion des données sensibles, il est probable que d’autres pays suivent. Le numérique, aussi pratique qu’il soit, subit de nombreuses attaques chaque année. Les robots ne sont pas infaillibles, mais ils sont tout de même plus sécurisés.

À propos de l'auteur

Geek autoproclamé depuis ma naissance. Passionné par l'innovation et l'entrepreneuriat, je suis curieux et toujours à la recherche de nouvelles idées et inspirations. J’adorerais changer le monde, mais ils ne veulent pas me fournir le code source...

Laisser un commentaire